Wednesday, November 14, 2007

Se remplir

Depuis quelques temps, je surveille le comportement alimentaire de Nana.

Elle dévore, tout simplement.
Au début, on ne faisait pas trop attention, c'est venu progressivement, et puis un enfant qui mange, hein...
Et puis, elle se dépense, fait du sport... mais quand même...

Elle est capable de finir l'assiette de son frère après avoir fini sa deuxième ration.
De se resservir plusieurs fois... trop de fois.
Elle m'a raconté qu'elle finit les assiettes des autres à la cantine, et que désormais, les dames de la cantine viennent systématiquement lui proposer les restes.

Il est devenu évident que c'est devenu symptômatique...nouveau signe de son mal-être.

Ce midi, saucisses+ petits-pois.
Elle demande une 2ème portion de petits-pois, je lui donne. Au moment de prendre le dessert (un gâteau que j'avais fait), elle réfléchit: "je me demande si je ne vais pas prendre des pâtes d'abord" (il y en avait dans le frigo). Je lui dis qu'elle a suffisamment mangé, et elle se contente d'une part de gâteau.

Ce soir, tarte aux poireaux. Elle mange 2 parts, me dit que ça suffit, je lui demande ce qu'elle veut ensuite, elle demande si c'est encore du chaud ou du froid? Je lui explique que c'est le dessert, on a déjà eu le plat chaud... Et j'aborde enfin le sujet.

Elle ne doit pas se resservir plusieurs fois au cours du même repas, pour le moment, elle n'a pas de problème de poids, mais si elle continue comme ça, ça pourrait venir et c'est dommage.
Dans le courant de la discussion, elle m'explique:
- qu'elle a plaisir à manger tout ça
- qu'elle a l'impression d'avoir encore faim
- et pire, qu'elle se dépêche de manger pour pouvoir se resservir!

Je lui ai parlé des mécanismes de la faim et de la satiété, du fait d'écouter son corps comme elle le faisait naturellement jusqu'ici, et que le plaisir vient de l'aliment et de la convivialité, non du fait d'en manger tant qu'il y en a.

J'ai eu le sentiment qu'un bout d'enfance s'en allait encore... un bout d'insouciance... Parce que maintenant, elle va faire attention, chercher à se contrôler, se poser mille questions... et risque de traquer la moindre rondeur, le moindre défaut... Et ça aussi ça pourrait devenir symptômatique.

Tout cela n'est pas une réelle surprise, ce sont les choses habituelles que traversent les enfants abusés... Qu'ils doivent surmonter tant bien que mal.

A côté de ça, quand même, il y a eu du positif.
Je crois lui avoir arraché un bon bout de culpabilité ces derniers jours, en lui expliquant que j'avais entamé des démarches de mon côté avant ce fameux jour à la brigade des mineurs, parce que je savais que ça n'allait pas, et qu'on aurait fini par savoir ce qui se passait de toute façon.
Je la sens mieux, plus légère... Nous verrons dans les jours qui arrivent.

Comme il est long, le chemin...

9 comments:

griffoninne_la_couche_tard said...
This comment has been removed by the author.
tirui said...

avec un peu de chance ce n'est qu'un passage, un moment de "croissance" qui fait qu'à une période un enfant a plus besoin de manger et semble dévorer.
Si c'est pour compenser par la nourriture un mal-être, la solution que tu as choisie, d'en parler, est la meilleure, malgré tes craintes que manger devienne une source de souci pour elle, car finalement ce serait bien pire dans le silence.
bisous à vous trois

FD said...

Comme dit Tirui, "ce serait bien pire dans le silence". A surveiller oui, si tu craints, un trouble alimentaire débutant... mais sans être alarmiste non plus... les pré-ado, ça dévore !!! Bises, la douce.

dany said...

Il est long le chemin, mais je te fais confiance tu arriveras à a clairière où vous pourrez vous poser et respirer le bonheur...
Bises.

FD said...

tu vas bien ? vous allez bien ? bises plein.

Lalette said...

Pas de nouvelles... J'espère que vous allez tous bien. Passez de très belles fêtes de fin d'année, vous en avez besoin :-)

a l'ouest said...

Je te souhaite (je vous souhaite à tous les trois) une douce et belle année 08 !!

FD said...

1000 bises à vous 3, j'espère que ça va... 2008 meilleur que 2007 pour vous.

Lili said...

Merci... D'avoir été là malgré mon long silence.

Je vous embrasse.