Monday, March 05, 2007

Noir

Lundi matin.
La porte à double battant ne s’ouvrait pas… En tout les cas, pas sur ma fille et la policière qui l’interrogeait… C’est là que j’ai su que c’était grave… Je me suis raccrochée à l’idée que non… je l’aurais su… Ce n’est pas possible… pas ma fille… Et l’évidence… Si ça dure, c’est qu’elle a des choses à dire… Graves… Ma fille… ma petite fille… non… Ce n’est pas possible, non… La porte s'ouvrait parfois, avec l'espoir que je me trompais... Mais jamais sur ma fille. Si, au bout d'une éternité, lorsque j'avais admis le fait que l'irréparable avait été commis et qu'il allait nous falloir vivre avec ça. Ensuite ce fut le tour de mon fils… Ca a duré nettement moins longtemps. Je suis retournée dans le bureau de la policière. Seule. Et j’ai basculé, dans l’ailleurs, dans l’horreur. Mon fils. Il a violé mon fils. Lire les comptes-rendus. Imaginer… Mon fils, mon petit garçon…
Je suis redescendue, j’ai pris mon fils dans mes bras. Mon fils qui venait d’embêter ma fille. Je ne l’ai pas grondé. J’ai expliqué à Nana : papa a fait du mal à Tom-Tom. Nana s’étonne. Interroge. Moi aussi maman…. Rappeler la policière… Attendre encore 1h… Penser à tous ceux qui n’ont pas permis d’empêcher ça alors que vous les aviez alertés, parce que monsieur couche avec qui il veut, oui, même avec sa sœur s’il le souhaite, et ses aveux de pédophilie ? mais voyons, il n’est pas passé à l’acte…mais vous, madame, vous osez allaiter un enfant de 2 ans ½ ; nous allons plutôt nous occuper de ça… Et puis si vos enfants ne veulent plus voir leur père, c’est votre faute, d’ailleurs il faudra qu’on parle du vôtre de père… Et ma belle-mère… Celle qui aurait pu par son témoignage …. Mais elle a refusé en m'insultant... Et aujourd'hui...
Les salauds… Tous, ceux qui ne font rien préventivement...
Le salaud… tous les reproches qu’il m’a fait… et lui… lui…
La policière est revenue… votre fille aussi… lire les comptes-rendus, à nouveau, imaginer, tout, et surtout l’immense solitude. Ca va aller madame? Se lever, brisée... Liquéfiée...
Mes enfants… blessés, pour toujours…

35 comments:

a n g e l said...

j'ai pas de mots

...


je ne vois pas quoi dire, il n' y a rien à dire, juste à souhaiter...

je t'embrasse fort, et tes loulous, qui ont la chance d'avoir une merveilleuse maman.

Alix said...

je pense à toi et à tes enfants...
Vous êtes tous les trois formidables.
Gros bisous

Marianne said...

:-(((
On pense à vous, tu le sais.
Ca n'y fait rien.
Mais bon, on pense à vous.

isabelle said...

je reste sans voix, impuissante face à cette douleur qui s'abbat sur ta famille.
Tu n'as pas pu éviter le pire et je comprends la colère que tu peux ressentir mais tu es là pour eux, ils le savent Tu as fait les démarches pour qu on t'écoute, pour qu'on vous écoute.
Je vous souhaite bon courage
gros bisous

Cécile said...

Bonsoir Jeune bergère,

Là.. je ne peux m'empecher de t'écrire. Je sais trop ce que tu vis (j'ai moi même été victime de l'inceste). Saches tout d'abord une chose, et je sais bien que ce n'est pas facile à faire, mais ne te sens pas coupable. Je te conseille d'aller faire un tour sur le site aivi.org. Et surtout ne restes pas seule face à ce désastre. Renseignes toi auprès d'associations qui sauront te guider et d'épauler dans tes démarches. Tu pourras aussi rencontrer et échanger avec des gens qui vivent la meme chose que toi et qui te comprendront. Ensuite, tes enfants sont sous le choc, ils ne comprennent pas. Ils sont perdus. Mais ils pourront s'en sortir à l'avenir et retrouver un équilibre, car d'autres ont réussi. Tu es en colère et je le comprends trop bien. Ne te laisses surtout pas abattre, bats toi encore et encore pour les protéger et surtout ne le fais pas seule.
Je t'envoie plein d'ondes positives. Courage !

la JD said...

rien à dire, sauf que je pense trés fort à toi.....

Soeur Anne said...

Pas de mots non plus.
Ecoeurement total.
ils ont une merveilleuse Maman.
Vous allez vous en sortir.
D'énormes bisous pleins de chagrin pour vous.

tanette said...

Comme les autres commentaires, je reste sans voix. Je vous envoie plein d'ondes positives à tous les 3 et pense à vous très fort.....

Sarah said...

L'inommable... comment un père peut faire ça à ses enfants... chaque jour remonter une pierre de ce qui a pu s'effondrer...

tina said...

ils ont eu du courage et ils ont de la chance de t'avoir. C'est dit maintenant, vous avez franchi le premier obstacle.Tina de tout coeur avec vous.

Camcam said...

Je ne sais pas quoi dire mais suis de tout coeur avec vous 3

luna pat said...

Tu es là, avec tes enfants, de LEUR côté. C'est beaucoup.
Je t'embrasse.

Valérie de Hte Savoie said...

Ce qui est fondamental pour eux, c'est que tu les ai crus, que tu n'ai pas mis en doute leurs paroles et ça c'est tellement important pour leur avenir. Je crois qu'il est possible pour tes enfants de s'en sortir puisque tu es là et que tu es vraiment avec eux à 100%. Bien sûr qu'il va falloir passer par des moments douloureux, mais Cécile a raison, ne reste pas seule, entoure toi de personnes qui connaissent cette horreur pour pouvoir t'aider (vous aider), vous soutenir. J'ai rencontré il y a quelques années un petit garçon qui grâce à l'amour et l'attention de sa maman s'en était bien sortit. Je te le redis c'est tellement important que tu les ai crus et écoutés, c'est vital pour eux.

E. said...

Les mots me manquent mais je pense a vous.

Nath said...

je vous envoie plein d'ondes de courage. l'amour que vous portez à vos enfants les sauvera...

Plein de pensée pour vos deux petits bouts

tirui said...

ne perds pas espoir, jeune bergère, tes agneaux n'ont plus que toi mais grâce à toi ils se reconstruiront.

a l'ouest said...

Je pense fort à toi.

Tu es une maman formidable.

Ils vont s'en sortir, et toi aussi.

dany said...

Juste une bises à tes deux trésors qui ont la chance d'avoir une maman aussi courageuse. Je t'embrasse et t'envoie du courage pour continuer ce combat.

*Isadora* said...

Des pensées plein pour vous.
Ne lâche pas l'affaire, et puis tourne toi vers tout (et tous) ce qui peut t'aider.
Je vous embrasse fort.

griffoninne_la_couche_tard said...

Lili,
Si les enfants ont pu parler , donc se libérer, (c'est énorme.) , c'est grace à toi.
Ils s'en sortent déjà.Ils t'ont.C'est pour toi , qu'il faut un soutien, un vrai .Trouve une assoc.,un groupe, un psy même.Maintenant qu'ils sont reconnus victimes, personne ne te sortira les mêmes conneries!Trouve une psychologue formée par Isabelle filliozat,par exemple.Et garde ta colère, elle te portera.Mais ne compte pas que sur toi-même, j'ai peur que ce soit trop dur, au bout du cauchemar qui prend fin.Car il prend fin.
C'est fini, Lili .
Il ne leur fera plus de mal .
Je pense fort à vous trois,
Pensées douces et pensées fortes
à bientôt.

FD said...

Bravo à toi d'avoir dénoué le fil... et je vous envoie toute mon amitié, courage pour la suite. Et les mots me maquent aussi.

co de contes said...

que dire..
je suis de tout coeur avec vous...pensées très douces..et garde le courage et l'amour que tu as pour eux...

sophie said...

Je ne sais pas quoi dire, j'oscille entre la rage et la tristesse. Je sais que c'est facile à dire mais s'il y a la moindre chose qu'on puisse faire pour toi comme vous recevoir en vacances ou n'importe quoi d'autre n'hésite pas.

Une femme libre said...

La résilience est parfois surprenante. Vous devriez lire du Cyrulnik. Des enfants de la guerre, d'autres abusés, battus, mutilés et qui s'en tirent remarquablement bien dans la vie. Quel est leur point commun? Il y a toujours eu quelqu'un quelque part à un moment de leur vie qui les a aimés et qui a cru en eux.

eddie said...

Comme les autres, pas de mots...
Tu as eu beaucoup de courage, tes enfants savent que tu les aime, ils savent qu'on les a reconnus victimes, et ça c'est très important...
Comme Sophie, si on peut faire quoi que ce soit...
Je pense à vous trois très fort

mamansursaplanete said...

Je ne sais pas quoi dire.
Heureusement que tu es là pour eux en espérant que quelqu'un soit là pour toi aussi !!

Le Piou said...

J'espere que mes pensees pour vous 3 peuvent couvrir mon silence...

Caro said...

Je n ai pas de mots... juste des pensées sincères pour tes enfants et toi

Hedwige said...

Comme d'autres, je ne sais pas quoi dire. Juste que même si je ne commente pas régulièrement (loin de là), je lis toujours. Simplement les mots me manquent. Courage à tous. Je vous embrasse

LiliLaJeuneBergere said...

merci...D'être là depuis près de 3 mois, depuis le début du cauchemar.

ce n'est pas fini: mon ex est en liberté et se doute de quelque chose. Je crains pour notre sécurité, dans l'immédiat.
Après... il y aura tout...je ne sais pas encore quoi.
Je frappe un peu partout, avec méfiance. L'aivi entre autres, oui.
Je cherche un bon psy, avec encore plus de méfiance.
Isabelle fillozat, oui, mille fois oui.. Cyrulnik aussi... Je sais, pour la résilience... Mais ça signifie que je dois être à la hauteur... et ça... qui peut savoir...

jemetone2tou@yahoo.fr said...

P'tain!!! mais comment est ce possible!! Comment!!!!!???

Ou est il??? Pourquoi est il libre??? Comment ne peut on pas mourir d'ecouerement d'avoir fait une telle horreur!!!

Et le pire que peut on faire???
s'indigner? compatir? je m'en fous de tout ca!!!

De quoi as tu besoin

Femme active said...

Tant de révolte, de colère, de dégoût...
Je pense à vous...

mab said...

On voit ça chez Delarue, aux infos mais quand ça tombe sur quelqu'un que l'on a l'impression de connaître parce que tous les matins on va lire son blog, ce n'est plus pareil du tout, la grande misère des services sociaux.

krebs said...

que dire ??? si ce n'est mon effroi...

Je pense bien à toi et aux enfants...

Sicile said...

J'arrive tard.
je remonte peu à peu le fil... et j'arrive là... :( pfiou quelle horreur!!!
Je ne sais pas où vous en êtes à l'heure actuelle, mais je vous conseille des psy qui pratiquent l'EMDR. Il y a un annuaire sur le site d'EMDR France, dont des spécialistes qui bossent avec les enfants. Et si vous trouvez un qui soit médecin, ça peut même être en partie remboursé.
N'hésite pas à me contacter si besoin.
Bon courage à vous trois.