Saturday, September 08, 2007

La rentrée, donc

Jeudi matin, coup de fil de l'inspection: "vous pouvez nous dépanner et vous rendre dans la maternelle truc de la ville Machin?"

Bin oui, je peux dépanner de la sorte, vu que précisément, je suis payée pour ça cette année. Pour remplacer, quoi.

Il ne s'agit pas d'une rétrogradation, d'une vilénie ni rien, non, au contraire, les postes de remplaçants sont plutôt recherchés et appréciés...
Lorsque le vent a brutalement tourné l'an dernier, j'en ai demandé un. J'ai senti que je ne tiendrais pas, et j'avais rudement raison.
Voir ma soeur, mes amis, stresser sur les emplois du temps et les programmations, insomniser la veille de la rentrée, se fighter avec des parents dès le premier jour, et tout simplement, avoir la charge de l'instruction de 25 âmes durant une année entière, me permet de réaliser combien c'est plus qu'inenvisageable pour moi. Cette année, je n'aurais vraiment pas pu assumer tout ça.

J'ai expliqué la situation à l'inspection, et nous sommes tombés d'accord: essentiellement des remplacements courts, et de préférence en maternelle - imaginons que je craque, il faut mieux que je plante des petites sections que des élèves du cycle 3!

Depuis vendredi dernier, je colle, je trie, j'inventorie, je relie (du verbe relier, et non relire, huhu), je classe, je photocopie, pour aider les collègues en poste, et optionnellement je remplace sur une matinée (mais je vais davantage remplacer à mesure que les jours vont passer).

La belle vie? oui... J'ai honte, un peu...
Mais mes enfants passeront avant ceux des autres, cette année -et ma santé morale me remercie d'avance.

Quand je songe que l'avocate m'a d'ores et déjà donné un rendez-vous en semaine et que je stresse rien que d'y songer... Cette année en demi-teinte vaut mieux pour tout le monde!

Tom-Tom a une maîtresse que je ne connais pas encore - j'ai beau être remplaçante, je dois être à l'heure dans mon école de rattachement! - et est ravi chaque soir de me montrer ses apprentissages du jour.
Pour Nana, c'est dur... Je ne m'attendais pas à ce qu'elle refuse de se lier aux autres enfants. Elle préfère la solitude, paraît-il... je m'inquiète...

Son prof.... Ah! Son prof... et je ne vous parle même pas de l'autre prof du CE2, qui a une décapotable, paraît-il... Etre remplaçante, ça permet d'apprendre bien des choses!

5 comments:

FD said...

Une année pour que tu puisses souffler, franchement y a pas de mauvaise conscience à avoir ! ils sont sympa, avec vous ,chez nous c'est plutôt "vous commencez demain à tel endroit" et le "tel endroit" c'est à 60 km de chez toi...! Bonne rentrée à toi, donc ,tranquillou e sans stress (haaaan, une rentrée sans stress... j'en rêve !!)

daphnine said...

Profite de ton année...Et la multitude de petits Loulous que tu vas rencontrer, vont tous dire"pourquoi elle reste pas cette gentille maîtresse ?" Avec un beau prof, ta fille va surement baisser la garde... Biz.

Eddie said...

vous avez de la chance d'avoir encore des remplaçants... en lycée, les tzr (quel joli nom !) sont supprimés peu à peu et lorsqu'il y a besoin de remplaçant quand même, on prend des "vacataires", des gens qui ne sont pas prof...
Profites de ton année sans aucune mauvaise conscience :-)

Lili said...

FD, je trouve qu'au niveau des circonscriptions, c'est plutôt humain... Et j'ai eu la chance d'avoir toujours de bons postes dans de chouettes circonscription.

Daphnine, je profite largement pour le moment. Quant à ma grande, elle n'a pas l'air particulièrement sensible au charme du boprof...Par contre elle joue aux "garçons attrapent les filles" dans la cour, y'a du progrès!

Eddie, mon beau-frère est TZR (joli en effet :-D)... Chaque fois en poste à l'année!
dans notre département, on manque de remplaçants dans le primaire dès octobre... on finira sans doute par me donner un long remplacement.

griffoninne_la_couche_tard said...

T'as honte ? Ca va pas , hé ! ;-))
Tu devrais même avoir le droit de ne pas travailler, alors hein, bon . Bisous doux ... :-))