Monday, January 17, 2011

Hommage express

J'aimerais avoir le temps de pondre un billet sur les raisons de ma colère, de mes colères plutôt,

sur les avocats, celle qui m'a dépouillée de 7 500 euros pour 4 ans de procédure dont 2 où il ne s'est strictement rien passé et avec une menace de non-lieu qui nous pend au nez et qui ne donne même pas la peine de donner signe de vie alors qu'on a une audience devant le JAF la semaine prochaine,
l'autre, celle que j'ai contactée pour prendre la relève du coup, et qui m'a fait poireauter 3/4h dans sa salle d'attente, j'ai l'habitude les avocats font toujours attendre, ça le fait se sentir importants et nous merdiques, mais 3/4h pour ensuite un entretien à 150 euros faut pas charrier je suis partie et j'ai décidé que quitte à être mal conseillée et mal défendue autant que ce soit gratos et je vais demander l'aide juridictionnelle

sur les juges, qu'ils soient d'instruction ou aux affaires familiales, pour qui on n'est rien, juste des petits vermisseaux qui nous traînons lamentablement entre les griffes de dame justice qui est pleine de termes auxquels on ne comprend rien
le juge d'instruction qui a mené l'enquête au fiasco
le nouveau juge d'instruction - mais non vous ne rêvez pas, on en a nommé un autre sur notre affaire au bout de 3ans1/2 de procédure - qui ne fait pas plus avancer le truc malgré mes courriers
mes interrogations du coup, est-ce qu'ils ne font pas foirer le truc exprès? parce que c'est le 3ème psy censé expertiser les enfants qui ne parvient pas à nous convoquer, et la dernière en date, j'ai son nom mais elle n'existe pas dans l'annuaire!
la JAF, si peu courageuse, qui nous convoque de 6 mois en 6 mois en espérant que la procédure sera finie entretemps et attend ça pour prendre enfin une décision et qui en attendant impose à mes enfants des visites à leur père qui continue de proclamer son innocence - et les renvoie donc, eux, dans la case des menteurs...qui refuse d'auditionner mes enfants, faisant simplement la sourde oreille - y'a jamais rien de clairement dit, mes lettres restent... lettres mortes...

sur l'éducation nationale et ses rouages délirants, sur cette prof d'histoire-géo à la médiocrité absolue et à la dictature qu'elle impose, je ne me lance même pas parce qu'il faudrait un blog entier pour l'évoquer celle-là, j'en ai déjà appelé au rectorat c'est vous dire, je sais qu'il y a eu un retour puisqu'elle le fait payer à ma fille mais je ne sais pas lequel, du coup on a courbé l'échine pendant 2 mois mais là c'est juste plus possible, nous sommes dans notre droit, elle en tort, alors il faut que monsieur au dessus de nos tête tranche en notre faveur, ils ne peuvent pas passer leur temps à mettre la tête dans le sable et protéger des dingues sous prétexte qu'ils sont profs

sur l'ex de Mister k et sur la mère de Mister k mais je ne rentre pas dans les détails par respect pour mon homme -enfin surtout parce qu'il lit le blog et sera pas content après :p

sur les médecins qui ici donnent rendez-vous pour dans 3 jours quand on leur dit que notre puce de 14 mois a la gastro et un très vilain méchant gros rhume qui est descendu sur les bronches et quand elle respire on a l'impression qu'elle a fumé 3 paquets de cigarettes en douce, et quand je dis les médecins c'est bien plusieurs et pendant une semaine, et quand enfin vous obtenez un rendez-vous dans la journée avec le seul médecin de la ville qui est disponible dans la journée il vous enguirlande parce que ses collègues ne prennent pas leurs responsabilités - certes, mais qu'est-ce que j'y peux moi? et me faire enguirlander pour 34 euros de ma poche, les boules quoi!

sur les vétos, celle en particulier qui a euthanasié mon chat la semaine dernière, 75 euros alors que la dose lui a coûté 3 euros, ils n'ont pas honte? j'aurais bien laissé mon chat mourir contre moi comme celui mort sur mes genoux il y a 2 ans (et contrairement à notre autre chat mort tout seul pendant les vacances de Noel...) mais il s'est mis à miauler comme un fou alors ce n'était animalement pas possible de le laisser comme ça, et on n'a plus de chat et je n'en veux plus, inutile de proposer, merci

oui, j'ai des raisons d'être en colère, une colère devant la justice, l'éducation nationale et la médecine, ces institutions aux multiples visages mais pas un seul qui puisse être un interlocuteur fiable qui va régler votre souci, même et surtout quand vous êtes dans votre droit et que les torts sont en face, ces institutions qui usent d'un langage que vous ne comprenez pas et c'est fait exprès, se protègent derrière du vent mais ça les protège quand même, ces institutions devant lesquelles, forcément, vous vous sentez tout petit, impuissant et nul

Aujourd'hui je suis désabusée, désespérée, las las las (quand je dis ça j'ai toujours une pensée pour Obélix, qui dans je ne sais plus quel tome demande "ça veut dire quoi lalala?"),fatiguée à un point que je n'imaginais pas atteindre un jour (mais en la matière, j'atteins sans arrêt des sommets inversés,je m'étonne de pouvoir régulièrement repousser les limites de la fatigue mentale, du désespoir et de la lassitude)
J'en ai maaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaarr-eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeuuuuuuuuuuuuuu j'ai juste envie que ça s'arrête et qu'on nous foute la paix (parce qu'en plus de tout ça y'a d'autres trucs qui nous pompent de l'énergie, je vous ai déjà parlé de ma belle-mère? :p )

et du coup je vais tirer un coup de chapeau énorme aux petites fourmis qui travaillent chez dame justice la grande inatteignable, ces secrétaires et ces greffières qui toujours nous (moi d'abord, puis Mister k et moi depuis qu'on est ensemble, ai-je déjà évoqué combien son épaule m'est précieuse?) ont reçus chaleureusement, sauf une mais parce qu'elle était dans son tort - s'était trompée d'adresse à plusieurs reprises et du coup je n'ai pas reçu des papiers importants et du coup ça s'est retourné contre nous et du coup on a écrit pour dire ça et on était dans notre droit et en face dans leur tort mais ça aurait écorché la bouche de dame justice de l'avouer donc on ne sait pas ce qui s'est dit/passé toujours est-il que le juge d'instruction a changé et que l'enquête est relancée - relancée étant un bien grand mot puisqu'il ne s'est rien passé depuis...
Bref je m'égare je m'égare, merci à toutes les greffières (moins une) et secrétaires qui toujours nous ont parlé avec gentillesse et patience, comme si nous étions des êtres humains (mais au fait, nous en sommes! on finit par oublier face aux institutions si machinesques....), qui toujours ont pris le temps, parfois beaucoup de temps, pour nous expliquer, nous guider, comme si elles savaient ce qu'on endure par ailleurs, comme si elles connaissaient la monstruosité de la machine pour laquelle elles travaillent et voulaient nous adoucir le parcours, comme si elles se rebellaient à leur manière, un peu, un tout petit peu mais c'est tellement beaucoup quand on est usé, fatigué et désespéré...

Voilà. Merci.

8 comments:

dany said...

Comme je comprends ta rage.... Bises à toute la famille.

Anonymous said...

A la lecture de ce long plaidoyer pour un peu de respect, je me dis:
ça va mieux en le disant!
Ai-je tort?
Bon courage, grosses bises
Mémé...

tanette2 said...

Colères légitimes qui finissent par créer une lassitude et une tension permanentes.. Je forme des voeux pour une amélioration de part et d'autre afin que tu puisse vivre un peu plus sereinement. Bon courage.

Valérie de Haute Savoie said...

Heureusement que tu as encore la force de la rage.

Je ne sais quoi dire d'autre en lisant ton billet qui me semble tellement invraisemblable et pourtant qui est ce que tu vis. Ah si l'on pouvait avec une baguette magique alléger ce parcours.
Je t'embrasse fort.

Eddye said...

je ne sais pas quoi dire non plus...
tu as raison de te défouler, ça va mieux en le disant, meme si c'est léger comme soulagement...
J'espère vraiment que ça va avancer... au niveau justice, au niveau educ'nat' (tu as essayé les inspecteurs, en plus du recteur ?)
Bon, au niveau belle mère, je ne sais pas s'il y a quelque chose à faire ;-pp
je pense fort à vous
grosses bises

co de contes said...

je ne peux que compatir et te dire qu'ici tu peux crier et raler...

Mamanlit said...

T'as raison, gueule un coup.
Même si tu sais que dans la "vraie" vie c'est si difficile d'être entendue surtout par Dame Justice. Que les medecins parfois sont des vraies buz incompétentes.
Ici c'est chez toi.
Alors, hurle, crie, et je comprend combien ça défoule de pouvoir le dire que Bord*l de M*rde, Ras le bol !

LiliLajeunebergere said...

Ca soulage de le dire, mais les problèmes sont toujours là... On s'attaque à eux comme on peut, petit à petit et avec un moral qui résiste, malgré tout...

Merci pour vos gentils petits mots :-)