Thursday, September 21, 2006

Ecrire

J'ai suivi le conseil de Caroline dans le post précédent; jeudi dernier, j'ai laissé 1/2h à mes élèves pour écrire ce qu'ils voulaient.... J'ai pensé que beaucoup n'oseraient pas se lancer sans consigne, sans direction à suivre, sans filet. Il n'en a rien été, tous étaient emballés et ont écrit au moins un petit texte. Les CE1 ont eu plus de mal bien sûr, mais ont chacun écrit une phrase.

Ceux qui le souhaitaient ont pu lire leur production. J'étais étonnée de découvrir une telle richesse, les histoires étaient souvent pleines d'humour, et dans d'autres nous retrouvions les traces de textes lus en classe.... ou de dessins animés connus!

Dès le lendemain, j'ai donné à chacun des élèves un cahier destiné aux productions d'écrit libre. Le piège! Ils ne cessent de noircir des pages entières dès que j'ai le dos tourné! Me voilà obligée de leur laisser du temps chaque jour! Ils peuvent également écrire dès qu'ils ont un moment libre: voilà qui est motivant pour finir vite - et bien- son travail. Certains élèves - les filles surtout- rajoutent des illustrations. Il me faut à présent dégager un créneau chaque jour pour leur permettre de lire leurs oeuvres - c'était difficile cette semaine à cause des évaluations des CE2, qui ont pris beaucoup de temps. En attendant, je vois parfois des groupes d'élèves pouffer de rire autour d'un cahier.... Ils sont fiers.... et heureux de cet espace de liberté! Je n'imaginais pas une telle envie d'écrire!

Certains emmènent leur cahier chez eux pour continuer. Un de mes petits caïds a lu une production qui m'a surprise de sa part, une longue histoire avec de multiples rebondissements.... on découvre les enfants autrement.

La prochaine étape, c'est de leur demander, chaque mois, de choisir chacun un de leur texte, de le corriger - et là il faudra qu'ils se débrouillent au maximum en utilisant les outils mis à leur disposition - et de le taper sur l'ordinateur, afin que tous ces textes soient regroupés dans un journal que chaque élève pourra ramener chez lui.

Lundi matin, A. est arrivée en courant: "je pars lundi prochain, ça y est, je rejoins mes parents!"
C'était prévu depuis la rentrée, j'étais contente pour elle.
Aujourd'hui, elle a lu son texte. Elle y racontait que son père l'avait amenée en France lorsqu'elle avait 5 ans, l'avait confiée à son oncle et sa tante et était reparti. Elle a parlé de sa tristesse, de la promesse non tenue de ses parents: l'appeler tous les dimanches. Mais enfin elle va retrouver ses parents et sa maman et elles ne se quitteront plus.

A 16h30, le directeur et moi attrapons l'oncle au passage, pour lui demander quand la fillette part exactement afin de lui donner les papiers nécessaires: non, en fait rien n'est encore établi, il faudra bien encore une quinzaine de jours.... Mine décomposée de la fillette: "mais maman m'a dit lundi".... Je la revoyais, lisant son texte devant la classe pétrifiée de découvrir qu'elle n'avait pas vu ses parents depuis plusieurs années....

12 comments:

DoubleMum said...

J'espère de tout coeur que cette petite fille retrouvera vite les bras doux de sa maman... et ceux de son papa aussi, hein ?!

Sinon, ce que tu relates comme expérience, ça me rappelle mon CM2... après la lecture... et un vote (grrrr !), les textes choisis étaient imprimés dans un petit journal.... que nous tirions nous même (on mettait nos lettres - en miroir n'est-ce pas), on imprimait (on avait le choix de la déco, des couleurs, on prenait des initiatives, et fait)... et on filait vendre ça (4 ou 5 fois par an je crois) dans le quartier après l'école (pour la coopérative je crois).

Ça marchait du feu de dieu... il fallait vraiment qu'on relise notre affaire avant d'imprimer à "grand" tirage.

Merci monsieur Freinet pour ces moments délicieux !!!!

DoubleMum said...

Je rajoute : en écrivant tout ça, je me souviens encore de l'odeur de l'encre...

michel said...

c'est leur blog à eux alors!!!!

co de contes said...

merci de leur laisser cet espace de liberté!
ils en ont de la chance vos élèves!
pensées douces pour cette petite fille, qu'elle retrouve vite sa maman!

celak said...

pauvre petite fille dont les parents ne tiennent pas leur promesses et pauvres parents qui je suppose ont leur raisons de ne pas tenir les promesses faites. je souhaite que cette famille se reconstitue au plus vite.


l'écriture : c'est vrai que c'est un vrai espace de liberté et de création. j'espère que ce cahier d'expression libre pourra aussi accueillir quelques dessins : certains éléves qui se sentent mal à l'aise avec l'écrit s'exprime aussi beaucoup par l'art graphique ;-)

en tout cas tu m'a l'air d'être une maitresse idéale... dommage que tu n'enseigne pas dans mon bled :-D

au fait tu a un MP tu sais où

slumblogger said...

Avec un beau programme comme celui-ci il va falloir faire venir un vrai écrivain pour la fin de l'année avec lecture de l'ensemble et pourquoi pas impression d'un mini-recueil de texte des élèves (et du parain écrivain pourquoi pas…)

paysanheureux said...

Bravo pour l'initiative ... Peut être ont ils la chance d'avoir une maitresse qui leur donne goût à l'écriture en sortant des sentiers battus ? Et pourquoi un blog de ces histoires ?
Quabd à la petite fille, j'aurai dû commencer par cela, je me dis que l'on devrait toujours partir du vêcu pour prendre des positions dans notre société....ce témoignage quoique partiel( sur les problèmes des parents) est poignant !

paysanheureux said...

Et pourquoi pas un blog ? Pardon, je n'ai pas relu...

Amandine said...

Excellente initiative cette production libre, bravo!

Caroline said...

Contente que le texte libre fonctionne dans ta classe.
Ps: On corrige TOUS les textes! (Si, si...) Si tu veux plus de détails, dis le moi, on trouvera le moyen d en parler en privé.

Pour ta petite puce, j espère qu elle va vite retrouver sa famille.

Jimk said...

Sûre que j'aurais adoré ça petite: toutes ces histoires dans ma tête et contrainte à raconter mon dimanche en famille! Beurk!

sborja1 said...

Quelle histoire terrible que celle de cette enfant...J'espère que tout s'arrangera pour elle!
Quand à ton "atelier" d'écriture, quelle formidable idée! Punaise, j'aurais aimé que les instits qu'ont eu mes aînés l'ai eue, mes deux zouaves auraient peut-être mieux aimé écrire (et donc lire)
Maintenant, ils sont au collège, ont une orthographe dans l'air du temps (surtout Lulu) c'est à dire horrible!
Or, plus tu écris et moins tu fais de fautes!
Au fait, tu es au courant pour la dictée de ELA dans les écoles ?(vous avez du recevoir une note de votre ministre).
Dans le Cher, 5 écoles d'inscrites, dont 4 primaires.
La suite le 3 octobre...