Wednesday, July 01, 2009

Tante Carla

(J'ai écrit ce post il y a 2 mois et j'ignore pourquoi, je l'ai "oublié"...j'ai légèrement remanié les temps grammaticaux avant de le publier puisque depuis, ma grand-mère est morte...)

Je vous préviens, je vais râler et déblatérer tout le long de ce post contre Tante Carla, qui ne s'appelle pas du tout comme ça en vrai mais je ne vais quand même pas dire son vrai prénom (et puis celui-là va plaire à MisterK).

On a tous une tante Carla dans son entourage, souvent dans sa famille, ça a un côté presque rassurant: non je ne suis pas seule à supporter la méchanceté et la nocivité de quelqu'un!

Et si j'en parle aujourd'hui, c'est qu'elle s'est attaquée aux derniers jours de ma grand-mère, qui n'est même pas sa mère (il s'agit de ma grand-mère maternelle, et elle est la sœur de mon père)

Mais commençons par le commencement.

Tante Carla n'a jamais eu d'enfant, mais sait tout mieux que nous, de la conception à la naissance en passant par la grossesse - je l'entends déjà dire que j'ai fait un enfant dans le dos de Mister K (surnom officiel de l'homme) pour pouvoir le garder - alors que la vérité vraie que je vais vous dire à vous, c'est que Bébé Oups, c'est un coup des spermatozoïdes de Mister K partis en éclaireurs, vous voyez, je n'y suis pour rien.

Tante Carla m'a beaucoup énervée lorsqu'elle m'affirmait, avec l'air entendu de celle à qui on ne la fait pas, que mon premier-né allait naître pour Noël et que ça serait un garçon et que tout ça je le savais mais que je ne voulais pas le dire mais qu'une fois je m'étais laissée prendre à mon propre piège mais qu'elle était trop intelligente pour se laisser avoir.
Heureusement, Nana est bien une fille (je ne connaissais pas le sexe pendant la grossesse), née fin janvier comme prévu.

Elle sait donc tout mieux que nous, comment on se sent enceinte, quand et comment on accouche, comment on s'occupe d'un bébé, comment on élève un enfant.

Qu'est-ce qu'elle a pu blesser ma mère ("si je n'avais pas offert une guitare électrique à ton fils, il serait tombé dans la drogue"), maintenant encore d'ailleurs, même si elle a trouvé une cible plus facile en ma personne - maman-solo longue allaitante au fils faisant crise sur crise!

Tante Carla, aussi, qui n'a jamais eu de mec avant la soixantaine et qui maintenant se traîne un tel crétin-abruti-débile insupportable -faites-moi songer à ne jamais le présenter à Mister K, y'aura un meurtre - qu'elle n'ose même plus venir nous voir, sait tout du couple, évidemment.
Dès qu'un couple se forme, elle sait qu'il va foirer, et pourquoi.
La première fois qu'elle a fait le coup, j'avais 10 ans, ça m'est resté.
Elle a fait ça pour tout ceux que je connais, par la suite. Avec moi aussi, bien sûr. Et quand réellement ça foire, elle pète de joie (ses pronostics ne s'avérant pas souvent exacts, heureusement). Dernière en date, lorsque je lui ai annoncé que le copain que j'avais l'année dernière et moi nous étions quittés: "ça ne m'étonne pas."

Ca m'est resté en travers de la gorge. En même temps, j'étais contente, c'est la première fois qu'elle montrait son vrai visage.

Tante Carla, bien sûr, s'arrange pour être dans tous les secrets, sous couvert de silence, de je-le-jure-je-ne-le-répèterai-pas.... Elle est assez forte pour faire parler les gens, pour leur faire croire qu'ils sont hyper importants à ses yeux et qu'elle parviendra à régler leurs petits soucis et grands problèmes. Elle sait donc beaucoup trop de choses de tout le monde et en joue à sa guise...

Tante Carla sait tout de la vie en somme, tout de tout le monde, elle dresse le portrait psychologique de tous ceux qu'elle croise et prédit leur avenir.
Chaque geste, chaque parole, va être par elle analysé, disséqué et nous revient un jour dans la tête façon boomerang.
Et si je vais ci comme ça avec mes enfants (genre allaiter longtemps), voilà ce qu'ils deviendront à coup sûr (homosexuel bien sûr)

Le mois dernier, mon neveu a été baptisé. Tante Carla s'est mis à faire la tête pendant la cérémonie, parce que ma mère n'était pas restée à côté d'elle, au fond de l'église. Elle est allée chercher les cadeaux dans la voiture pour les offrir immédiatement et pouvoir partir. Ma sœur est allée la voir -nous étions toujours dans l'église, hein, et j'ai entendu tante Carla dire à son abruti-débile-crétin "nous allons rester un peu finalement", sur le ton de quelqu'un qui fait un sacrifice inestimable pour le bien du peuple. Dans l'après-midi, elle m'a fait remarquer qu'elle n'était toujours pas au courant officiellement pour ma grossesse. Ah bin oui, dans toutes les familles, le mot passe de membre en membre, mais elle n'est pas comme tout le monde et il eusse fallu que je le lui disasse en personne à herselve, l'avoir appris par ma mère n'est pas digne d'elle.
Elle est de pire en pire.

La dernière en date de tante Carla, donc, le truc qui me transperce le cœur: elle est allée voir ma grand-mère à l'hôpital. Ma grand-mère qui, je le rappelle, est la belle-mère de son frère, rien à voir avec elle.

Bon, on va dire que c'était pour soutenir ma mère, hein. Mais je sais que non. Je sais que c'est pour pouvoir dire un jour qu'elle a participé au truc, qu'elle était là lors de l'agonie de ma grand-mère, si elle avait pu être seule au moment où ma grand-mère est passée de l'autre côté, ça aurait été merveilleux pour elle.
Un vautour, qui vient se repaître de la douleur.

Ma grand-mère, à ce moment-là, affichait un pénible 35°cde température corporelle et les médecins lui avaient donc infligés une couverture en aluminium ou je ne sais quoi pour la réchauffer. Ils ne comprennent rien, les médecins, mais heureusement, tante Carla était là pour veiller au grain! Bin oui, ma pauvre grand-mère, dans son délire à ce moment-là - un des plus pénibles, elle était à peine consciente - ne cessait de repousser la couverture, et 2 fois, tante Carla, qui sait tout mieux que tout le monde, est allée demander aux infirmières de la lui enlever puisque ça la gênait.

Je la connais, tante Carla. Dans quelques temps, elle va nous la ressortir cette histoire. Que elle au moins savait ce qui était bon à ce moment-là pour ma grand-mère et que c'est sans doute à cause des vilains médecins et infirmières que ma grand-mère s'est laissée mourir.

Un vautour, je vous dis... Une vieille aigrie qui s'aigrit de plus en plus en polluant de plus en plus autour d'elle.

Allez, rassurez-moi, dites moi que vous aussi, vous avez une tante Carla!

15 comments:

Mandrillus Sphinkx said...

Ben, je vois quasiment personne de ma famille, tellement j'en ai des carl et carla...

Mais la tienne, c'est clair qu'elle est dans le registre "soyons mielleuse pour pouvoir être fielleuse".

Tiens ? j'ai un porte-manteau dans le dos moi ?

dany said...

Je crois que dans toute les familles il y a, hélas une tante ou une cousine Carla.... sinon c'est une voisine qui joue ce rôle!

Sosso said...

Hum...moi j'ai une belle mère ça compte? ;-)

bricol-girl said...

Chez nous on les appelle les tantes Germaine

loreal said...

Ben non :-D.
Mais moi j'ai une famille parfaite, c'est pour ça ;-)

jid said...

Anecdote (parmi d'autres) de notre tante Carla. Elle a accueillie chez elle en France une nièce d'Algérie: nourrice, ménage, cuisine...
Cette nièce a fini par se marier et rester en France: bien entendu ce mariage n'aurait jamais pu exister sans elle...

Bellzouzou! said...

c'est pas pour me vanter, mais j'ai une belle-mère qui est, ouhlàààà, mille fois pire que ta tante Carla (tu paries?)petite joueuse, va ;-)

Ppn said...

Désolée pas de Tante Carla dans mon entourage. J'ai eu une tante Sarah Bernhardt, genre on est sur terre pour porter sa croix et plus elle est lourde, mieux c'est, et aussi une tante un peu sorcière qui lance des sorts, mais rien de bien méchant.

LiliLajeunebergere said...

MisterK, on vérifiera pour le porte-manteau :-D

Dany, ha oui, les voisines qui espionnent, sympa aussi!

Sosso, vu ce que j'en ai lu :S ça compte largement

bricol-girl, moi j'aimais bien ma tante Germaine (bon, c'était une cousine éloignée en fait, mais elle faisait très bien les crêpes)

Loreal, tu ne sais pas ce que tu perds:p

Jid, j'espère que toute la famille prend la mesure de son importance!

Bellzouzou, on devrait les faire se rencontrer, on comptera les points

PPN, j'aurais bien aimé savoir quels genres de sort ;-)

Anonymous said...

comme sosso et belzouzou, c'est ma belle-mère, dans un registre approchant mais avec ses nuances propres, avec un débit défiant toute concurrence, enfilant des mots les uns à la suite des autres d'un vide sidéral, pauvre de moi...
bisous doux d'Amika

Co de contes said...

pour moi une moche-mère ET une tante...oups!

LiliLajeunebergere said...

Amika, avec la belle-mère c'est plus difficile à gérer, bon courage :-)

Co de contes, et tu survis?

Puce34 said...

Je n'ai pas une tante Carla mais une grand mère Carla... Qui a subit ses grossesses au lieu de les vivre et qui m'a demandé lors de la naissance de Juju " tu vas enfin te faire ligaturer ?".

Qui non contente de régner en despote sur sa famille, se mêle de tout et de ce qui ne la regarde pas en priorité.... bref... entre nous on la surnomme "la reine mère" mais chuuut , ne lui dites pas...

J'avais un ex belle mère du même type et finalement je remercie Mr Ex d'avoir voulu divorcer car au moins je ne voie plus sa mère et surtout je ne la subis plus lol

La Femme coupée en deux said...

Oui, j'en ai une aussi. C'est ma mère...

Myriam said...

Je la connais, et je la hais. Personnalité nocive et eviter meme si cela doit provoquer un clash.