Thursday, October 05, 2006

Ca y est....

Décidément, je manque de temps, entre les préparations pour ma classe et ma vie personnelle (bin oui!). Je vous remercie pour les commentaires que vous laissez, je les lis avec attention et y répondrai ce week-end.

Mes élèves préfèrent continuer d'écrire que de profiter de la récréation, ils jouent aux hommes préhistoriques, ils se battent pour lire leurs productions, un extrait de livre, faire un exposé.... Ils doivent s'inscrire à l'avance sur la liste appropriée puis cocher une autre liste après être effectivement passés. Je fais des tours pour tout: écrire la date au tableau, distribuer le matériel, faire l'appel pour la cantine....
Certains de mes élèves ont la bougeotte, et si j'avais envie de m'opposer à ce fait, je me battrais pour rien toute l'année.... alors ils ont le droit de se placer où ils veulent lors des lecture diverses et récitations.... souvent assis par terre devant l'orateur. Mais ensuite, plus le droit de bouger, il faut écouter.
Il y a 2 tables libres dans la classe, complètement isolées: parfois, l'un ou l'autre aime s'y asseoir pour travailler...

L'ambiance est très agréable et il se passe de très belles choses qu'il me tarde de raconter.
Mais tout n'est pas aussi aisé que je semble le décrire. Il y a des animosités qui explosent parfois violemment, un manque d'écoute, beaucoup de bavardages qui entravent le bon déroulement des cours. Et puis les niveaux sont si différents.... Je songe à me lancer dans le système de ceinture proposé par la méthode Freinet (hé oui, encore!). Ainsi, chacun sait dans quel groupe de niveau il se trouve dans les différentes matières, ce qui permet de diversifier les exercices sans que ce soit mal perçu; et on peut constater son évolution dans l'année. Les ceintures valent aussi pour le comportement.

Bien des choses encore à mettre en place, donc. Dans l'enthousiasme, même si je cours sans cesse après le temps.

Pour finir, une bonne nouvelle: elle part dimanche....En attendant, elle dessine des maisons sur toutes les feuilles qui lui tombent sous la main! Petit goûter d'adieu demain après-midi, pour elle et une autre de mes petites élèves qui déménage. Je leur souhaite le meilleur.

3 comments:

jemetone2tou.com said...

Les ceintures de couleur ont ete inventees par Jigoro Kano en suivant l'idee des grades de l'armee napoleonienne, pour une expansion mondiale et a l'occidentale du Judo (histoire d'imposer habilement le judo au J.O., pas comme le Taekwondo qui etait plutot une histoire de gros sous)
Mais est ce une notion equitable pour la classe?
Freinet: en gros, participation naturelle et constructive par des activites auto-motivantes. Systeme tres prometteur.
Mais le bemol, pour moi... c'est sa prediction de vivre dans une verite. Verite que la vie ne doit pas etre monotone pour etre toujours vivifiante et innovance: conferer loi Illich.
C'est surement vrai... mais je ne pense pas que cela soit possible en une annee. Mais pendant toute la scolarite primaire, oui. Pour ainsi reellement marquer et que le systeme fonctionne.
C'est ce qui donne aussi la legitimite de la methode des ceintures dans un dojo. C'est une progression dans le temps mais pas a court termes. LA est la premiere faille, pour moi.
Pour info, il y a la methode par le systeme ancien qui est par titre des systemes acquis, les menkyo japonais. Kano connaissait biensur cette methode mais elle est base sur une notion de maitre unique et en qui on a completement confiance.
Mais surtout, c'est une notion qui influence celui qui a ce titre (renshi, hanchi...), qui l'influence dans le sens ou il est de son devoir de developper l'okuden, la methode ou le principe qui lui a ete revele.
Notion trop adulte et surtout qualitative (quasi darwinienne, pour ne pas dire eugenique (le Japon a developpe enormement cette notion d'eugenisme)) qui fait qu'on ne peut pas donner ces titres a n'importe qui, selection pire qu'Harvard Boston;-)
Donc pour le developpement d'un "sport" ce n'etait pas possible. Mais je vais eviter de m'etendre sur le sujet, restons succins
Aussi ce qui ne vas surement pas, du au temps et au fait que surement cela ne se fera que dans une classe, la notion d'etiquetage. Notion tres connu dans le domaine de la manipulation mentale.
Pas tres ethique comme methode mais tout de meme efficace. Sauf quand on ne le maitrise pas, ce qui est encore plus vrai quand on en parle pas du tout. Pour resumer, la ceinture blanche qui reste a la traine et qui par son education ne se motive que la main prise, fera que cela restera une facilite que d'etre "etiquete" ceinture blanche ou jaune.
Ainsi est il facile pour un parent de donner une envie d'etre le meilleur dans un domaine (qui le soit quand meme un peu) en l'etiquetant comme excellent dans un domaine: "tu es le meilleur mathematicien de ta classe" et effectivement il fera tout et son maximum pour ressembler a l'image qu'on ne cessera pas d'entretenir. Voir les ravages sur les enfants faibles de le traiter de nul...
Mais le contraire aussi existe, a la condition de le faire dans la bonne tranche d'age, ce qui n'est pas lieu d'etre ici en primaire. La recherche de la contradiction des ado envers ses parents est en fait une benediction quand on y reflechit ;-)

TOUT cela n'est qu'une opinion personnelle, un avis que je mets ici. Mais parfois juste une secousse suffit pour que le meilleur de chacun soit a son maximum. En fait la seule chose que je dirais, mais il fallait bien que je te cerne un peu mon idee, c'est que les ceintures c'est une methode qui va vers un ellitisme. Meme si ce n'est pas la base du depart. A part biensur si la methode est integrale pendant la periode primaire.
Apres, le college, c'est une autre histoire, des difficultes de rituels et d'hormones differentes. Ou la, c'est certain, la notion de Freinet ne peut pas tenir le coup.
MAIS remarque, apres tout si on suit la pensee de Freinet, on peut se dire qu'on tire un peu plus de monde vers le haut.
Pourtant, je pense que cela devrait fonctionner meme si ce ne se fait que dans ta classe.
Mais je suppose qu'on ne veut pas imposer une maniere pedagogique politiquement. La meilleure restera avant tout, celle qui sera vecu par le prof lui meme.
Si le prof applique quelque chose de facon automatique cela ne donne rien. Un prof qui ne sait pas faire qu'en sixiemen tous ses eleves savent lire, donner lui n'importe quel methode fabuleuse, son taux de reussite ne sera jamais faramineux s'il a perdu la "foi" de l'apprentissage professorale.
Et c'est peut etre plus ca. La methode est avant tout un "Eveil" matin pour le prof qui doit trouver des solutions pour que la methode, en qui il croit, fonctionne. Et c'est ca, qui donne le vrai gout d'apprendre a l'enfant.
Donc pour ca, je me permet de te tirer mon chapeau, et j'avoue que j'ai la sensation que depuis l'annee derniere, ton travail semble etre plus proche de toi ou plutot que tu en es plus revigoree.

J'ai voulu au debut te mettre juste la derniere partie mais il m'a semble que c'etait plus judicieux de poser succintement ma pensee.
En tout cas continue d'innover!!!

luna pat said...

c'est chouette que ta classe soit un endroit "chaleureux" pour travailler et s'exprimer. Je vais donner un coup de main dans le CE2 de ma fille pour l'atelier "informatique" et j'ai été étonnée de voir à quel point tous "les tours" de quelque chose sont inscrits. Il y a un responsable de "rang" (le 1er de la file pour les déplacements) un rang de fille et un rang de garçons, un responsable pour fermer la porte (le dernier de la file) un responsable pour l'appel cantine, un autre pour distribuer ceci, un autre pour descendre les livres de la bibiothèque à l'heure de la récréation (pour éviter que toute la classe re-rentre pour juste poser son livre) etc etc
c'est très organisé/ritualisé mais visiblement ils apprécient ce "système" et c'est ce qu'il leur convient pour éviter toute tension ou dispute...
Pour une "bordélique" comme moi, c'est toujours surprenant ;-)

J'ai hâte de lire la suite de tes expériences pédagogiques... :-)

Missiz Jones said...

Voilà TRES longtemps que je n'étais pas venue te lire ... Je viens donc de découvrir avec soulagement que tu as changé d'école et que cette nouvelle année commence plutôt très bien...
Je n'ai été instit que 2 ans ( j'avais 21 ans, il y a 22 ans !)mais j'en garde le souvenir d'une expérience fabuleuse et éreintante ! Je vais lire avec plaisir tes aventures et te souhaite une très très belle année scolaire ainsi qu'à tes enfants.