Monday, February 11, 2008

Les devoirs du soir...

J'ai lu récemment plusieurs bloggeuses s'interroger sur l'intérêt de noyer les élèves dans les devoirs le soir.
L'une d'elle se demande s'il s'agit pour le maître de se rassurer.

Ce soir, je peux affirmer, après une étude de terrain, que c'est plutôt pour satisfaire les parents.

La preuve par l'équation: pas de devoir=ils n'ont rien foutu en classe aujourd'hui et c'est avec mes impôts que je paye l'autre feignasse qui boit son café pendant que les gosses font des dessins toute la journée.

C'est à peu près ce que pensait la maman qui est venu me voir ce matin.
Je ne donne pas de devoirs à mes élèves.
Si, une lecture chaque soir et des mots une fois par semaine (au cas où elle ne s'en soit pas aperçue)
Je trouve que ça suffit, après une journée à les avoir fait tellement bosser (trop parfois je pense) que certains se plaignent d'avoir mal à la main!
La maman me répond qu'il n'y avait pas de devoirs les 2 derniers jours.

Normal, sur 23 élèves, j'en ai eu 12 vendredi, 10 samedi (une véritable épidémie, il faut dire que bon nombre d'élèves arrivent malades à l'école - angine, grippe, gastro, bronchite, joyeux bouillon de culture dont je sors miraculeusement indemne pour le moment!)(et donc autant vous dire qu'on ne s'est pas tué à la tâche ces jours-là)

Je devrais donner des révisions alors (Non mais c'est qu'elle me donne des conseils en plus!)
D'ailleurs elle-même aimerait faire réviser sa fille (qui n'en a strictement pas besoin), sur quoi travaillons-nous en ce moment?
Je lui bredouille les derniers trucs en date, elle en fera ce qu'elle voudra.

C'est après que j'ai compris réellement le message qu'elle essayait de me faire passer, et dont la teneur tient dans le 3ème paragraphe de mon brillant exposé.
On m'a déjà fait le coup l'année dernière, et là c'est pire, parce que je suis remplaçante, autant dire, dans l'esprit d'une majorité de parents, débutante pas formée.

Heureusement que les parents sont là pour m'expliquer comment il faut faire. Pour me glisser implicitement qu'il serait temps que je redresse la barre, les jeunes âmes dont j'ai la charge sont en perdition, c'est clair!

Ce soir (15 élèves ce matin, 17 cet après-midi, toussant et morveux à souhait, on a fait des paris pour demain avec les collègues), j'ai hésité au moment où il fallait noter les devoirs.
Pas longtemps.

J'ai donné une lecture.

On ne se refait pas, hein.

7 comments:

dany said...

mais c'est bien connu, les remplaçantes (qui remplacent des maîtresses absentes pour des riens) ne sont là que pour garder les enfants...Heureusement que des parents sérieux contrôlent le travail de leur petits anges, parce que tous ces fonctionnaires planqués!!! d'ailleurs il a raison Napoléon, il devrait même faire noter les profs par les parents d'élèves, heureusement il y a un nouveau site qui va pallier à tout cela! Sourires...

co de contes said...

alors je suis une extraterrestre.;qui angoisse avant chaque vacances..à l'idée des "tonnes " de devoirs qu'auront à faire mes chères tetes..brunes !
je rève d'une semaine sans devoirs.;sans rien d'autres que lectures...choisies par l'enfant,recherches....choisies par l'enfant..
mais je rève...

Eddie said...

qu'est ce qu'il y a de pire ? L'élève en perdition avec des parents absents, oul 'élève qui s'en sort pas trop mal avec des parents qui sont sur ton dos pour t'expliquer comment faire ton boulot ?
Moi, personnellement (mais je suis en lycée), je ne donne pratiquement jamais de devoirs (étant bien entendu que les leçons doivent être sues, hein)... mais mes enfants en ont, des devoirs, en CP et CE2, et même pas mal... tant pis, je fais avec, même étant prof, je ne vais pas aller expliquer aux maitresse leur boulot... (même si des fois ça démange, sourire)

Lysalys said...

Du temps de l'école, j'ai entendu cette petite chanson : "pas de leçons, ils ne font rien" et derrière en fait la peur de ne pas savoir où ils en sont ou effectivement que le maître/la maîtresse ne soit pas à la hauteur... Mais les leçons ne sont pas indispensables...
Bon courage avec les parents récalcitrants ;)

Moukmouk said...

Ça me rappelle un enfant asiatique dans la classe d'une amie. Moyenne supérieure à 95% travailleur, attentif... sa maman arrive furax devant l'enseignante: comment ce fait-il que mon imbécile de fils ne soit pas capable d'apprendre? il n'a pas 100% c'est un ignorant!!!

Muriel said...

J'ai bcp de plaisir à te retrouver... La route est encore longue mais un jour çà ira mieux et les enfants n'oublierons jamais, ils apprendront à vivre avec...
Pour te changer les idées, te voilà taguée !

LiliLajeunebergere said...

Dany, je vérifie parfois, apparemment je n'ai pas encore été notée sur ce site, ouf!

co de contes, oui, tu rêves, et je fais le même rêve que toi...

eddie, là ce soir je trouve tous les parents d'élèves de ma classe plus pires les uns que les autres, mais je sais qu'une telle concentration de c**** est rare, quand même (parce qu'il faut voir le ton employé, aussi...)

lysalys, merci et bienvenue ici :-)

Moukmouk, sympa pour le gamin!

muriel, ravie de te revoir ici, et merci pour le tag :-D