Tuesday, April 22, 2008

La malédiction du fond du pot

Il m'arrive un truc terrible.

Enfin, c'est plutôt à tous les pots, tubes et flacons en tous genres résidant chez moi qu'il arrive cette terrible chose.

Quand je sens que mon flacon de liquide vaisselle, par exemple, arrive à la fin, j'en achète un autre. Tout neuf, tout beau, tout rempli. Je le pose à côté de l'ancien.... Et je l'utilise. Le nouveau. Alors que l'ancien n'est pas fini.

Parce que bon, c'est quand même plus pratique d'utiliser un flacon neuf, y'a qu'à renverser l'engin et hop, ça coule sur l'éponge. Alors que l'ancien, faut un peu insister, appuyer tout ça...

Alors le pauvre, je l'oublie. Il reste tout triste à côté de l'autre crâneur là, le tout beau tout neuf. Qui ne reste pas longtemps tout beau tout neuf. Il est remplacé, un jour ou l'autre...

Oui oui, je vous assure, ça m'arrive d'entamer un troisième flacon alors que les 2 premiers ne sont pas finis! Bon, ça me fait réagir quand même, et je m'efforce de les achever vite fait pour que ça fasse moins désordre.

Et je fais ça avec tout! Les tubes de dentifrice et crèmes diverses et variées. Le flacon de gel douche et de shampooing - et comme le bord de ma baignoire est plus large que le bord de mon évier, c'est parfois 4 ou 5 flacons qui stagnent lamentablement en attendant que je daigne les achever.

Je fais ça aussi avec la moutarde. Le sel. Le paquet de beurre.
Les tubes de colle.

Je suis incapable de finir totalement un truc avant d'en entamer un autre.

La solution serait d'attendre que le flacon en cours soit totalement fini pour en acheter un autre, mais je ne vais pas faire les courses tous les jours non plus! Que faire si nous arrivons à cours de gel douche un samedi soir, sachant que je ne peux pas faire de course avant le mercredi? Il nous arrive déjà régulièrement d'être à cours de PQ...Oui ça, allez savoir pourquoi, je ne pense que rarement à en acheter avant que l'ultime feuille ne soit utilisée...

Un truc que je ne finis jamais non plus, ce sont mes tasses ou mes bols. Je laisse toujours quelques gouttes de café ou de thé. Je croyais que tout le monde faisait ça jusqu'à ce qu'on me fasse remarquer que non, y'avait que moi ou presque.

Bref, vous pouvez le constater, c'est affreux, d'être au fond du pot dans ma maison.


Je vous vois affligés devant cette note... J'aurais pu vous infliger ces photos prises du train, un soir où je rejoignais mon amoureux (que j'ai attendu 20 minutes sous la pluie)





Ou vous montrer notre réalisation commune à Nana et moi - la guirlande lumineuse qui fait toute la différence entre n'importe quelle chambre et la chambre d'une petite fille



Ou faire ma prétentieuse avec les sacs que j'ai fabriqués aux enfants


Ou vous parler du grand comique de ma fille qui se met une nouvelle fois en 4 pour nous faire rire avec 15 jours de béquille à la clé.


Mais non... Je vous ai fait la note la plus soporifique de la blogosphère au sujet de la malédiction du fond du pot....
De là à dire que je touche le fond... mouarf!
(Même pas vrai en plus!)

10 comments:

Le Jeunot said...

Pourtant moi tu me vide entièrement...

LiliLajeunebergere said...

peut-être, mais tu n'es pas un pot ni un flacon!

Bellzouzou said...

contente de te voir en forme, même au fond du pot!

Moukmouk said...

Et puis ça occupe les espaces de rangement. Il y a du bon dans ta technique.

Valérie de Haute Savoie said...

Mon chéri est un spécialiste du genre aussi, une lamelle de camembert, une cuillerée de miel, un petit bout de pain... il ne fini jamais ni son assiette, ni les plats. Pour le shampooing c'est moi qui les finis en mettant tous les pots à l'envers pour ne pas attendre que cela descende, pendant que lui entâme les nouveaux !

tirui said...

ah non ! pour faire la note la plus soporifique de la blogosphère il est essentiel d'y mettre des maths, ingrédient que tu as totalement oublié ;-)
tirouquin est comme toi, il ne finit jamais son bol le matin.
je note que tu ne parles pas du pot de nutella, soit y en a pas chez toi, soit c'est une exception toujours finie et raclée jusqu'à la derniere miette ?

co de contes said...

tu m'as bien fait sourire..
ici c'est l'inverse.;les hurlements dans la douche...."mamannnnnnn"le shampoing/douche/dentifrice!!!!lol!

dany said...

Ah! le cri du rest au fond du pot! Insuportable!!

Bismarck said...

Mon homme à moi ne finit jamais sa tasse non plus. Et il laisse toujours un peu d'eau au fond de son verre, le midi (le vin, il en laisse beaucoup moins souvent). En fait, lui aussi commence beaucoup plus de choses qu'il n'en finit.
Mais je ne te le prête pas pour faire la paire, d'ailleurs, tu as déjà ton jeunot.

LiliLajeunebergere said...

Bellzouzou, merci!

moukmouk, oui, en même temps pas sûre que ma maison ait vraiment besoin de ça...

valérie, ah non, je ne laisse jamais de lamelle de fromage, c'est un crime!

Tirui, j'ai lu chez toi et j'ai pas trouvé ça soporifique ;-)
Nutella, y'en a, on l'oublie, du coup il se cache et ma mère a pitié, elle en a rachète et comme on ne sait plus qu'on a déjà un pot entamé, on entame le suivant... qu'on oublie aussi sec

Co de Contes, c'est sans doute dû à la taille de la tribu ça :-D

Dany, j'en ai des frissons

Bismarck, je ne laisse ni eau ni vin. Enfin si, le vin peut-être, je ne sais plus... Oui le jeunot me suffira pour le moment!