Saturday, June 07, 2008

Overdose

Vous allez finir par croire que c'est tellement trop que je suis en fait une mytho qui déblatère des idioties sur le net, mais il y a des personnes ici qui nous connaissent dans la vraie vie, les enfants et moi, et qui peuvent donc témoigner que nous existons pour de vrai et que tout ceci nous arrive vraiment.

Non, parce que moi-même, j'ai eu du mal à le croire, vendredi midi, lorsque le prof de Nana m'a téléphoné pour me prévenir que ma fille était tombée, qu'elle avait mal et que je devais venir la chercher.

Encore une fois.

Je me suis vraiment sentie très lasse, usée, fatiguée. A tel point qu'une collègue à qui j'annonçais que je partais est venue m'entourer les épaules de ses bras.

Nana n'est pas simplement tombée: elle s'est "endormie" et s'est réveillée allongée au sol, entourée de ses camarades.

Vous allez me trouver atroce peut-être, mais j'ai remarqué qu'elle a tendance à exagérer ses bobos parfois, elle développe une obsession du corps qui pourrait devenir vraiment malsaine- même si elle est compréhensible étant donné qu'on a touché à l'intégrité de son corps de petite fille. Et puis c'est aussi une manière comme une autre d'être le centre de l'intérêt. Récemment, elle a buté contre un caillou et a commencé à boiter, jusqu'à ce que je lui fasse remarquer qu'elle pouvait poser normalement le pied par terre, elle ne s'était pas cassée le pied contre ce caillou - même si, forcément, je n'étais pas totalement sûre de mon coup...Exercice difficile de démêler le vrai du faux sans la vexer!

Donc, je me demandais s'il était nécessaire de l'emmener à l'hôpital, mais cette histoire d'évanouissement - qui n'est pas le premier et pour lequel nous n'avons toujours aucune explication- m'inquiétait.
Donc, direction les urgences. On m'oriente vers les urgences pédiatriques pour qu'on fasse dans un premier temps des examens pour chercher la cause de l'évanouissement. Le médecin la manipule, lui fait tirer la langue, gonfler les joues, nous envoie passer une radio, en me signalant qu'ils risquent de la garder hospitalisée pour la nuit pour lui faire passer divers examens. Gasp. Radio, retour, et finalement non, c'est bon, elle doit juste repasser un nouvel encéphalogramme - on me délivre une ordonnance pour cela, je dois prendre rendez-vous- le 3ème alors que les 2 premiers, récents, n'ont rien donné.
Nous sommes retournées aux urgences habituelles pour voir ce qu'elle avait à la cheville.

Au final par grand chose, juste l'entorse qui s'est légèrement réveillée.

Nous avons passé 5h à l'hôpital. 5h durant lesquels j'ai cogité, dans un état second pour cause d'hypoglycémie - je n'avais pas eu le temps de déjeuner- jusqu'à l'achat de barres chocolatées que nous avons partagées. (Et en passant, j'ai loupé le rendez-vous avec mon avocate...C'était de toute façon forcément une mauvaise journée)

J'ai songé que Nana était brillante à l'école, curieuse, ouverte, drôle, sociable, gentille... Mais il y a une faille, toujours, chez les enfants qui ont été abusés. Sa faille à elle, c'est son corps, qui crie pour elle sa tristesse, sa révolte, sa colère. Il y a peut-être une cause neurologique à ses évanouissements, mais je n'en suis pas si sûre.

Le soir, nous sommes allés chez mes parents, comme souvent le vendredi - plus pratique pour les samedis d'école.
J'ai retrouvé mon Viking en larmes.
Viking a peur en ce moment. Un personnage de film lui a fait peur, mais ça pourrait être n'importe quoi, n'importe qui, toujours est-il qu'il a peur de sa propre ombre et qu'il refuse de rester seul. Même aux toilettes. Nous devons absolument être devant la porte, et la porte doit absolument rester entrouverte, et il vérifie qu'on est toujours là en penchant la tête.
Personne n'a pu aller à côté de lui. Et lui n'a pu se retenir, alors tout est parti quand même dans son slip (et quand je dis tout, c'est tout)

J'ai consolé mon Viking, et tout en le lavant, après ces 5h épuisantes passées à distraire Nana à l'hôpital, je me suis demandée si et quand justice sera faite pour mes enfants.

12 comments:

Bismarck said...

Ce qui est triste, c'est que même si la justice finit par se prononcer, cela ne réparera pas leur douleur.
C'est un long chemin. Mais il est peut-être bon qu'ils soient déjà dessus, cela leur permettra, j'espère, d'avoir moins d'angoisse à l'âge adulte.

co de contes said...

je suis triste pour eux...pour toi.;cela est si long..si injuste..
je t'envoie une bouffée de courage..à défaut du soleil..bien absent ici...

La jd said...

Est ce que les malaises de Nana ne seraient pas tout simplement un malaise vagual, Charlotte en a eu beaucoup entre 10 et 12 ans....un sucre dans la poche et hop, tout allait mieux.

Avec la justice, il faut être patient, 5 ans de procédure (et beaucoup d'euros versés)de mon coté pour que ma fille soit reconnue victime.Et lire le jugement fut sa meilleure thérapie.

Valérie de Haute Savoie said...

G. a aussi eu des malaises vagals qui le faisait tomber brutalement. Je l'avais évidemment emmené voir son médecin qui n'avait pas eu l'air autrement angoissée.
Je crois tout de même que si la justice reconnait ce qu'ils ont subis,cela les aidera à se reconstruire. Mais ce n'est pas vraiment étonnant qu'ils fassent ressortir chacun avec leur sensibilité, ce qu'ils ont subis. Et je comprends ta fatigue à vivre tout cela en te sentant impuissante et abandonnée par la justice. J'espère de tout mon coeur que tu vas vite voir le bout du tunnel.

LeZ@z@blog said...

je t'envoie plein d'ondes positives. J'imagine très bien que tu dois être épuisée et lasse de tout ça mais tu sais que tu dois continuer pour eux. Je te souhaite plein de courage en espérant que le jugement tombe rapidement et que tes enfants puissent lire noir su blanc qu'ils sont reconnus comme victimes.
Comme le dit Bismarck, c'est bien que tout soit lancé pendant qu'ils sont encore petits.

Eddie said...

rien à rajouter à ce qui a déjà été dit... je pense fort à vous, courage!

Bellzouzou! said...

moi aussi, je pense à vous et vous embrasse.

petit bruit said...

J'espère honnêtement que la justice ne sera pas injuste... et que même si c'est long, elle fera son travail.
Car c'est important pour le viking, pour nana, que leur douleur soit reconnue officiellement.

Je ne pense pas que quelqu'un se permette de te juger mytho ou autre. Parce que ce que tu racontes, ça sonne malheureusement "trop" vrai.

Dans tout ça, je trouve que tu es une maman formidable. car tu es là pour eux, tu les aides à avancer, contre le vent, contre cette tempête... tu les aides à se construire, tu es à leur écoute. Ou trouves tu toute cette force? je suis admirative. Vraiment... alors courage, haut les coeurs!

Je pense à vous, sincèrement...

Moukmouk said...

Oui le choc vagual c'est assez fréquent à ces ages-là. Par contre la justice sert parfois à quelque chose, souvent à pas grand chose pour les enfants.

On peut tout tenter pour les aider, mais ce sont eux qui trouveront la solution pour eux.

FD said...

Je dirais comme Moukmouk, les enfants trouveront leur solution avec le temps... Et de tout ce qui a été fait auparavant pour les aider, personne ne saurait ce qui a été le plus utile/efficace. En attendant, arme-toi de patience. ET recharge tes batteries dans les bras vigoureux du jeunôt.

dany said...

Une onde de courage vers la famille et une bise qui claque à toi...

LiliLajeunebergere said...

ses malaises ont peut-être une explication physique, et j'aimerais bien l'avoir, cette explication! Ce n'est quand même pas normal qu'on soit reparti de l'hôpital sans être plus avancés qu'en y entrant...

Je sais que la justice n'aplanira pas tout, mais au moins les choses seront posées, alors que là, nous sommes dans le flou et les enfants n'en peuvent manifestement plus.

J'ai confiance en eux pour qu'ils trouvent leur solution.

Merci pour vos encouragements ;-)