Sunday, June 15, 2008

Week-end....

Week-end sous le signe de la musique - vendredi soir, samedi soir, ce matin, concerts, concerts, concerts...Et je me suis définitivement laissée embarquer dans la folie de commencer l'apprentissage d' un instrument - un prof de tuba vient d'être embauché par le conservatoire qui cherche des élèves... Et ça ne se bouscule pas au portillon pour cet instrument... Ma foi, pourquoi pas!

Pique-nique improvisé avec les enfants en rentrant tard hier, de la musique plein les oreilles...C'était gai, c'était chaud, c'était nous trois...

Week-end durant lequel j'ai parlé allemand -enfin, baragouiné tant bien que mal serait plus juste, mais l'essentiel, c'est qu'on puisse communiquer!
Qu'il est dur, ensuite, de dire au revoir... Les enfants ont du mal, avec les adieux.

Week-end de la fête des pères... Hier, les enfants ont choisi un tee-shirt pour celui qu'ils ont élu comme tel. Drôle d'impression... Sacré décision... Tant d'espoir de leur part...

J'ai jeté deux bouteilles à la mer aussi... L'une d'elle parce que l'occasion s'est présentée, l'autre après cogitation, pour les enfants...

Les enfants qui ne vont pas bien, pas bien du tout... Et les nouvelles du côté de la justice ne sont pas des meilleures.

Quant à moi, cette bouteille lancée à la mer, auprès d'une petite fille broyée par la vie, m'a ramenée vers sa maman, qui n'est plus là et dont je n'ai pas fait le deuil. Qui me manque. Qui m'a manqué jusqu'aux larmes samedi soir, lors de l'un des concerts, parce qu'elle aurait tant aimé ça. 18 mois après, je n'arrive toujours pas à croire qu'elle ne sera plus jamais là.
Et il y des choses que j'aurais aimé ne pas avoir à entendre, jeudi soir, chez mon avocate. Des choses aussi insupportables qu'injustes...

Pour ne pas laisser la déprime s'installer, j'ai continué le réaménagement de mon intérieur... Ça fait du bien, de changer un peu. Et puis je suis plongée dans la consolante d'Anna Galvada, dont la manière d'écrire m'a toujours consolée...

C'est l'heure de la toilette de chat des enfants, un petit tour à la cuisine puis peut-être mon amoureux aura-t-il le courage de venir...

Et demain... demain, je saurai, si mardi je me retrouverai face au monstre ou non...

9 comments:

Sophie said...

plein de gros bisous !!!!

co de contes said...

si jamais mardi..alors nous serons toutes à tes cotés.;en pensées..mais si fortes..que tu seras forte...pour eux...
je t'embrasse...

Eddie said...

courage ! on pense à vous
bises

tanette said...

Bises et bon courage à toi et aux enfants.

Valérie de Haute Savoie said...

que c'est dur... je t'embrasse tendrement.

Bismarck said...

Bien du courage!

LeZ@z@blog said...

plein de pensées pour toi. Courage

dany said...

Je t'embrasse....

LiliLajeunebergere said...

Merci...

L'audience n'a pas eu lieu. C'est mieux, vraiment...

je reviendrai vous raconter ça.