Tuesday, February 03, 2009

La pomme, la couverture, le chat et l'escalier

L'hiver dernier, alors que nous marchions en grelottant dans les rues de la capitale, Viking s'est mis à manger une pomme. Banal. Normal.
Sauf qu'un SDF, qui s'était réfugié sous une couverture dans un coin de porte cochère, a regardé Viking. La pomme qu'il mangeait, plutôt.
C'est quoi ce monde où soudain, on a honte que son fils ait l'essentiel, juste l'essentiel, alors que tant d'autres ne l'ont pas?

A la fin de l'été, ma sœur m'a confié une couverture à vendre lors d'un de mes vides-greniers. Ma sœur ne souhaitait pas s'enrichir mais juste se débarrasser, aussi cette couverture a-t-elle passé la porte du Secours Populaire, plutôt. Ca m'avait mis mal à l'aise. On a tellement de couvertures qu'on en a à revendre, c'est le cas de le dire. Alors que tant d'autres n'ont même pas, même plus ça. Et qu'ils en crèvent.

Dans le courant de l'automne, les enfants et moi avons une nuit dormi chez mes parents, j'avais une réunion le lendemain. Au matin donc, j'ai poussé la porte d'accès à l'escalier (je ne prends jamais l'ascenseur seule), et j'ai réveillé l'homme qui dormait là. Qu'ajouter?

Lorsque notre chat est mort, le vétérinaire m'a conseillé de faire tester les deux autres chats vers fin décembre, pour vérifier s'ils étaient atteints ou non. Sachant qu'il n'y aurait rien à faire, s'ils s'avéraient malade, au mieux, quelques médicament hors de prix pour les maintenir davantage en vie. Dans la foulée, le vétérinaire m'a incitée à acheter des croquettes de régime monstrueusement chères parce que les gros chats peuvent avoir davantage de problèmes de santé et donc mourir plus jeunes (mais en fait, ils ne sont même pas gros)
J'ai acheté les croquettes, j'étais décidée à faire tester les chats....
Et puis je me suis souvenue de la mort de Bagheera... combien d'êtres vivants sur cette planète ont une vie aussi tranquille que celle qu'a connu ce chat? Combien d'êtres vivants ont une mort aussi douce et digne que lui?
J'ai arrêté l'achat des croquettes de régime, je ne fais pas tester les chats. J'arrête d'engraisser ceux qui mettent au dessus de tout la santé de quelques animaux déjà privilégiés du seul fait d'avoir un foyer, une gamelle et un vaccin par an, pendant que tant de souffrances diverses et variées -je n'en fais pas la liste- perdurent un peu partout.

Pour finir ce billet de la colère, une anecdote révélatrice de la dérive de notre société:
l'ascenseur de l'immeuble de mes parents subit un grand lifting de plusieurs semaines. Pour aider les habitants à monter je ne sais quoi dans les étages, l'office HLM a mis à leur disposition un portefaix. Oui, vous avez bien lu, en 2009, il y a des gens qui ont des contrats ultras précaires -parce qu'une fois l'ascenseur réparé, je vous laisse deviner- et sont payés une misère pour porter le fardeau des autres.

Et le pire, c'est que je suis la seule à m'indigner.

A part ça, j'ai une connexion qui délire, de mauvaises nouvelles de la justice, un énorme trou dans mon compte en banque, et de l'amour qui déborde de partout.

16 comments:

bricol-girl said...

Ton histoire de portefaix me laisse sans voix!!!

dany said...

Tout à fait d'accord avec toi...j'aime mon chat qui a 14 ans, mais il se nourrit avec les produits de Lid*** et se porte bien!
Un portefaix? nous revoilà au XIXème!!!
J'espère que l'Amour éponge tes déceptions... Je suis en train de connaître les curieux comportements de la justice, avec les problèmes du papa de petite fille qui a eu 1 signalement auprès du procureur par la pédopsychiatre et les AS...

Eddye said...

j'espère de tout coeur que les mauvaises nouvelles sont passagères et que l'Amour continuera à déborder :-)))

Eddye said...

j'espère de tout coeur que les mauvaises nouvelles sont passagères et que l'Amour continuera à déborder :-)))

Eddye said...

oups, j'en beggaie ! :-)

Ppn said...

D'accord avec toi, dans ce pays les animaux sont parfois mieux lotis que les hommes. Sachons raison garder ...
PS : l'essentiel est quand même que tu débordes d'amour, non ?

Moukmouk said...

Surtout que les animaux qui vivent plus longtemps qu'ils ne devraient deviennent triste et malheureux parce que trop de douleurs partout, régime ou pas, il est préférable de les laisser partir.

heure-bleue said...

Je n'arrive pas à croire qu'en 2009 on puisse proposer un travail de portefaix. Je suis indignée, ça va pas me réconcilier avec la politique

Bismarck said...

Et le portefaix, c'est un travailleur clandestin qui va denoncer son passeur (au lieu de l'employeur qui l'exploite)?
Moi aussi, j'ai un peu honte, quand je me débarrasse de ce que j'ai en trop au Secours Populaire. C'est une bonne action qui ne me coûte vraiment rien...

oupette said...

je suis d'accord avec toi mais je ne retiens que les derniers mots...

La Femme coupée en deux said...

Courage, bergère. Je suis un peu stupéfaite de l'histoire du portefaix, je ne pensais pas que cela existait encore...

souricette said...

je suis sidérée, je ne savais même pas que cet emmploi existait encore...
Je t'embrasse et suis heureuse de lire malgré tout que tu donnes et reçois de l'amour.

Anonymous said...

Bonjour
Votre mépris pour le portefaix est bien mal placé. Vous vous trompez de colère.
Ce qui n'est pas acceptable c'est les conditions d'emploi du porte faix (salaire contrat de travail).
Un déménageur est un portefaix, un ambulancier est un portefaix, et j'en reste la.
Portefaix n'est pas plus honteux qu'un autre travail a partir du moment ou on accepte le fait dans notre civilisation de payer quelqu'un d'autre pour faire ce que l'on ne peut pas ou ne veux pas faire.
cordialement
Zorro

LiliLajeunebergere said...

Oups! C'est moi qui parle de portefaix, l'office HLM parle d'un "service de portage".... Comme je le disais un emploi précaire mal rémunéré... et c'est ma mère qui a réclamé une chaise pour lui dans l'entrée de l'immeuble, personne n'y avait songé!

Dany, je pense bien à vous

moukmouk, merci de me déculpabiliser davantage :-)

Bismark y'a pas de honte à avoir, j'étais contente de fringuer mes enfants grâce aux assoc à une époque...

Zorro, mais bien sûr, et je méprise également le SDF qui matait la pomme de mon fils, ainsi que celui qui dormait dans l'escalier de mes parents, ça tombe sous le sens et tout le monde a bien compris ça (pffffffffff faut apprendre à lire hein)

Anonymous said...

Pan sur le bec.
Ben dit donc dans ta classe ça doit pas moufter :s
cordialement
Zorro

Flo said...

Eh bien allons contre le courant : je ne suis pas choquée par cette idée de mettre un portefaix (le mot existe, il est précis et n'a rien d'insultant, employons-le au lieu d'un pudique "employé de portage" ou je ne sais quoi) à disposition des habitants de cet immeuble (dont des femmes, des enfants, des personnes âgées) : ils paient leurs charges pour (entre autres) l'utilisation d'un ascenseur, celui-ci ne sera pas disponible plusieurs semaines, pourquoi ne pas les soulager de cette façon ?

Pour le contrat, bien sûr par définition il sera de courte durée, ça n'a rien de choquant, intérim, CDD vous connaissez ; bien sûr il consistera à attendre le "client" (bravo pour la chaise) et à porter pour les autres mais bien des emplois ne sont pas plus gratifiants. De toute façon je suppose (naivement ?) qu'un organime HLM respecte la loi et emploie cet homme légalement, au smic avec les primes attachées à la courte durée de cet emploi, et qu'il y gagne aussi des droits aux assedics, alors ?

Moi qui n'ai pas d'ascenseur, et qui monte parfois mes trois étages en plusieurs voyages (un ou deux pour porter les courses, un autre pour porter ma fille), qui profite avec soulagement de l'aide de mes voisins quand ils rentrent (rarement) en même temps que moi, dois-je avoir honte de me faire livrer mes courses le plus souvent possible et de faire travailler le livreur à me monter packs de lait, bouteilles d'eau, d'huile, de jus, boites de conserves, et tout le reste ?
C'est un travail, c'est même un travail qui rend service aux autres, pourquoi dénigrer son existence même ?