Monday, October 27, 2008

Jusqu'au bout....

Jusqu'au bout... je serai jusqu'au bout avec lui...je lui dois bien ça... pour ne pas l'avoir soigné à temps...
j'aurais dû... j'aurais dû... vivre avec ça après....
si.... je n'avais pas des frais d'avocat et des notes de psy exorbitants à payer, si je n'étais pas sans cesse prise à la gorge financièrement.... si je n'avais pas été aussi fière, si j'avais demandé l'aide de ma famille....on aurait pu le sauver.. peut-être...

voilà, c'est dit, je fais face à une culpabilité sans bornes, et je suis en colère contre celui qui par ricochets continue de faire du mal à mes enfants
on aurait pu sauver ce chat...

au lieu de ça, il est en train de mourir sur mes genoux... je m'attends d'une minute à l'autre à ne plus sentir sa respiration... je me demande comment je réagirai à ce moment là
je me demande comment les enfants vont vivre avec ça
comme cette nuit est longue... interminable....
j'ose encore croire qu'il respirera toujours dans quelques heures et qu'on pourra le sauver...

edit: il vient de mourir... à 3h30....
Je pleure sans arrêt depuis... Je lui ai demandé pardon...de ne pas l'avoir sauvé
Ce soir, la vétérinaire chez qui je l'ai amené d'urgence m'a parlé d'hospitalisation... j'ai refusé... Je ne voulais pas qu'il meure seul, comme Jerry il y a 5 ans.
Je l'ai accompagné jusqu'au bout. Il est parti contre moi, dans l'amour et la sérénité, aussi dur que ça ait été pour moi.
Je laisse ces heures de sommeil aux enfants, je n'ai pas la force de me coucher
Tout à l'heure, nous irons l'enterrer. Dans la forêt. Au milieu des arbres, de nos pères à tous. C'est ce que j'ai imaginé de mieux pour lui, et pour les enfants.

Et après... Après... Je devrai aider mes enfants à tenir debout. Ma fille surtout. Cette nuit, une partie d'elle est morte avec ce chat.


11 comments:

Valérie de Haute Savoie said...

Je comprends ta peine, celles de tes enfants, je n'ose imaginer le jour où Chamade ne sera plus avec nous. Je t'embrasse tendrement

a n g e l said...

Je n'ai pas de mots.
Ne te culpabilise pas. Ce n'est pas nécessaire.

Un énorme câlin à ta fille.

Eddye said...

ce n'est pas de ta faute, tu ne peux pas tout faire, être partout, sur tous les fronts...
j'imagine comme ça doit être difficile...courage
et un gros calin à ta fille

FD said...

On a connu ça il y a deux ans, celle qui pour les enfants restait un vestige positif de notre ancienne vie... ruinée en frais vétérinaires pour reculer l'échéance de 4 semaines seleuemnt. Morte au milieu des enfants qui la veillaient et aujourd'hui enterrée au bout du jardin. Zébulon va lui parler régulièrement et Numéro 2 a encore les larmes aux yeux quand il en parle.
Ne culpabilise pas, tu aurais comme moi probablement juste reculé l'échéance et ça t'aurait couté un rein alors que tu as besoin de cet argent pour tes enfants...la peine s'atténuera, avec le temps. Courage.

la JD said...

Comme je comprends ta peine,une trés grosse pensée et un gros calin virtuel pour Nana

Anonymous said...

'tain comme ça fait mal !
Oui, je te comprends, et je te trouve encore plus forte d'associer ta peine avec celle à venir de tes enfants.
Nous avons perdu notre chat en mars dernier... et bien il y a toujours un vide.
Xavier, de Montpellier

E. said...

Ne culpabilise pas...Et comme le dit fd ca n'aurait peut-etre rien change de le faire soigner, a part pour ton porte-monnaie. Plein de grosses bises a toi et a tes enfants

dany said...

Ne culpabilise pas. Je me souvient de Réglisse notre premier et magnifique chat, qui était surtout celui de Filleainée et que nous avons enterré ensemble sous son arbre préféré... Cette petite cérémonie avec les petits mots écrits par les fille pour accompagner ce petit compagnon, avait addoucie leur peine et permit de se rappeler plus sereinement les bons moments passés avec lui. Ce n'est en rien ta faute, les attaques du foie chez les animaux sont rarement guérissables....
Ce soir je suis triste avec vous 3, et je pense beaucoup à ta fille...

LiliLajeunebergere said...

Merci à tous et toutes pour votre compassion.
J'ai passé la nuit à errer ici et sur des forums, tout ce que j'ai pu lire ensuite m'a beaucoup aidée à mettre des mots puis supporter ce que j'ai vécu.
Lors de son dernier souffle, lorsque celui-ci n'a pas été suivi par un autre et que j'ai su alors qu'il était mort, j'étais comme anéanti... La rencontre avec la grande inconnue... Le refus d'y croire... On ne veut jamais croire ni accepter la mort, c'est si humain...

Ppn said...

Nos ondes n'auront pas été assez fortes, donc. J'en suis désolée pour toi et tes enfants mais ne rajoute pas la culpabilité à ta peine. Tu n'y es pour rien...

LiliLajeunebergere said...

ppn, je le comprends à présent.
Merci d'avoir pensé à nous!