Thursday, April 23, 2009

Aveu

Il y a des choses qui sont si honteuses, si gênantes, qu'on préfère les taire.

Pourtant, depuis que j'en ai parlé il y a 4 jours sur un forum où je me sens "en sécurité", je n'ai plus aucune nausée, plus de dégoût, et mon bébé (une fille!) se fait sentir.

J'ai du mal à accepter cette grossesse.

Je comprends ce que cela a de choquant, à une époque et en un lieu où on peut maîtriser ses grossesses, où tant de femmes ont du mal à tomber enceinte, où la grossesse est considérée comme l'une des plus belles périodes de la vie d'une femme....

D'où ma honte, ma gêne, ma difficulté à le dire: pour moi, aujourd'hui, c'est difficile d'admettre cette grossesse.

Pour des tas de raisons.
Parce que je m'étais faite à l'idée de ne pas avoir d'autre enfant. Et que si l'idée faisait son chemin depuis que j'étais avec Mister , elle ne devait être à l'ordre du jour que dans 2 ou 3 ans.

Parce que ça repousse de plusieurs années les activités que j'avais commencées pour moi, pour la première fois depuis la naissance de Princesse il y a 10 ans.

Parce que rien n'est réglé dans l'affaire qui m'oppose au père de mes enfants, et que depuis le début me hante l'image de la salle de procès et de Mister K qui m'attend dans les couloirs du palais de justice, notre bébé dans les bras pour que je puisse l'allaiter entre 2 plaidoiries.

Parce que j'espérais pouvoir prendre le temps de voir grandir mon 3ème enfant, et que ça ne sera pas possible - c'est Mister K qui prendra un congé parental.

Parce que Mister K et moi ne vivons pas ensemble, et que nous ne vivrons pas ensemble avant au moins un an, sans doute plus, à cause de nos problèmes de fric et de nos situations familiales respectives - nous ne voulons pas léser nos aînés.

Parce que Mister K devra continuer de jongler entre deux appartements, deux villes, entre ses 2 enfants.

Parce que je ne sais comment accueillir ce bébé, dans mon petit F3 dans lequel moi-même je n'ai pas de chambre - au fur et à mesure que les jours passent, ça devient une angoisse de plus en plus oppressante.

Lorsque j'ai réalisé que j'étais enceinte, j'ai dit à Mister K que ce bébé n'était pas le bienvenu. Il m'a reprise: un enfant, c'est toujours bienvenue.

C'est vrai. Malgré tout, je l'attends, cet enfant. Je me suis attachée à lui. Je l'imagine, je le fantasme. Je sais qu'il n'est pas là par hasard.

J'ai du mal à imaginer que tout ira bien après, étant données toutes les embûches qui nous attendent... Mais je n'ai pas d'autre choix que de continuer la route.

12 comments:

Sosso said...

Qu'il a du être dur à faire cet aveu (et surement encore plus à toi-même qu'à nous)!

Vu la situation, je vois mal comment cela pourrait être simple chez qui que se soit. Alors oui c'est compliqué et oui cela le restera quelques temps.

Mais je ne doute nullement, que tu sauras lui faire une place, dans l'appart mais aussi dans ton cœur et dans vos vies.

Comme pour le reste, laisse toi du temps et fais toi confiance ;-)

Ce qui est sûr c'est qu'il aura une super maman, quoiqu'elle traverse!

La Femme coupée en deux said...

Oh bergère, les choses ne sont pas toujours ce qu'elles semblent être... j'ai envie de te dire "chaque chose en son temps"...
Si tu doutes de tes pouvoirs, tu donnes du pouvoir à tes doutes...
Le ressenti que tu as aujourd'hui ne présage en rien de ce que sera demain ta relation avec ce bébé...

dany said...

Le blues du milieu de fabrication???? Ce bébé va être un lien formidable, les enfants semblent l'attendre, le papa aussi et la maman qui s'est attachée à ce petit d'homme.... Bravo pour nous avoir fait partager tes angoisses avec simplicité... Je crois que toutes les mères les ont peu ou prou ressenties pendant leur grossesse... Es-tu certaine qu'inconsiemment tu ne l'a pas voulu "maintenant" ce bébé??? Dans 2 ou 3 ans ta fille sera une grande ado et les rapports fraternels ne seront pas les mêmes... Avec la volonté que tu as je ne doute pas que tu solutionnes les problèmes matériels! Profite de ce petit bout qui bouge dans ton ventre. Biz pétantes.

Valérie de Haute Savoie said...

Aucun doute que ce bébé non seulement sera aimé follement, mais qu'il trouvera sa place tranquillement.
Et aucune culpabilité à avoir pour ces questions naturelles dans ta situation. Il me semble que sur le blog De Caroline (pensée de ronde) elle n'était pas folle de joie lorsque le troisième s'est annoncé sans prévenir. Et maintenant apparemment elle semble tout à fait heureuse et jongle avec dextérité. Peut être effectivement que ce bébé n'a pas choisi par hasard, et sa famille, et le moment pour s'installer :D (Dolto l'affirmait ;)).
J'espère que Mister K s'est remis de ses derniers soucis de santé et que tu commences à être moins barbouillée et fatiguée par mini mister K !

Jid said...

Je ne trouve pas comment commenter.
Meilleurs voeux en tout les cas

liaht said...

Bien sûr qu'il est bienvenu !!! Même si le moment de sa venue, c'est lui qui l'a choisi et pas toi !!!
Petit décalage à une époque où nous sommes tellement habitués à décider de tout !
Bien sûr que tu l'aimeras (et tu l'aimes déjà !) et si, pour l'instant tu ne vois que les points qui posent problème, tu verras qu'il saura s'adapter ...
Profite de chaque jour....

Ppn said...

Tu sais, douter t'honore. Tant de gens sont plein de certitudes... Mais je ne m'inquiète pas pour toi, quand ta fille sera là, posée sur ton ventre et si confiante en sa maman, tout te paraîtra limpide. Belle journée à toi.

isabelle said...

et puis si tu as souci d'argent
tu sais
celles qui ont eu des enfants ont conservé un lit , une poussette , des fringues ( oh des petites robes trop mignonnes )

ça fait plaisir de transmettre des choses qui nous rappelle des souvenirs , de les transmettre a quelqu'un , une vraie personne

nous vivons a 4 dans un appart avec une seule chambre ,
nous dormons dans le salon mais nous sommes dans un appart pas dehors
alors on s'adapte , on entasse dans les coins et c'est toujours un peu le désordre mais les enfants rient et sont heureux alors ...

heure-bleue said...

Tu verras que dès que ce bébé sera dans tes bras, elle te donnera le courage nécessaire pour le reste qui n'est pas facile. Tu sais très bien que tu avais le choix..

bricol-girl said...

C'est déjà énorme de le formuler, mais maintenant il faut que tu acceptes cette petite fille, tu sais bien que le bébé ressent tout.

LiliLajeunebergere said...

Merci tout le monde :-)

je sais que "ça ira quand même", que les choses s'arrangeront (même si au jour d'aujourd'hui je ne vois pas comment)

Isabelle, côté matériel de puériculture je ne m'inquiète pas, on va me rendre/prêter/donner/vendre une misère ce dont nous avons besoin.
Le vrai problème c'est l'appartement, surtout pour une famille recomposée... Le fils de Mister K ne se sent pas à l'aise ici

Heure bleue, c'est vrai j'ai toujours eu le choix, et j'ai choisi....

Bricool-girl, malgré tout je l'aime ce bébé, même si je ne sais dans quelles conditions je vais l'accueillir

co de contes said...

"foetussette" saura trouver sa place.;se faire aimer.;ce que tout le monde semble déjà faire...
je peux comprendre tes angoisses...mais..profites...
bizzz