Friday, November 27, 2009

"LA" fibre ou le retour de l'oreiller mort-vivant sérial-killer

Mister k et moi aimons bien regarder les séries policières à la télévision (en faisant autre chose la plupart du temps).
Avec un énorme second degré, en nous marrant comme des baleines.

Les dialogues sont à tomber par terre. Les policiers s'interrogent à haute voix, ou posent la question à leurs collègues avec un grand sérieux: "mais qui a donc tué Machin?", "mais alors, si Trucmuche n'était pas là, qui y était?"... Heureusement qu'ils sont là pour orienter le spectateur, qui sinon ne se demanderait pas qui a tué Machin ou qui était sur la "scène de crime" à la place de Trucmuche.

Comme le spectateur n'est pas tellement au fait des avancée de la science - mais par contre, il fait de rudes progrès en terminologie policière et scientifique grâce à l'explosion de ces séries - les héros sont bien obligés, régulièrement, d'enfoncer le clou, et de s'expliquer mutuellement des choses qu'ils savent pourtant pertinemment les uns et les autres: "tu vois, si je rentre ça dans la base de données, ça va nous restructurer l'image originale grâce à (et là j'avoue qu'en principe je décroche)"
Ces logiciels qui restructurent tout et n'importe quoi, Mister k adore. On dirait la bonne fée des policiers, d'un coup de baguette magique, hop! on a la "reconstitution faciale" d'un cadavre retrouvé en étant de décomposition avancé et totalement broyé, ou le numéro de la plaque minéralogique de la voiture qu'on voyait floue 5 secondes avant.


Encore plus fort:
"J'ai trouvé une empreinte de chaussure taille 43 dans la boue à côté du corps.
- Donc quelqu'un qui se trouvait à côté de la victime au moment de sa mort chaussait du 43"
(oui, le premier policier ne parvient pas à cette conclusion de lui-même)
Et là, gros plan sur le policier si malin, si fier d'avoir effectué cette déduction démente!

Mais ce qu'on aime par dessus tout, Mister k et moi, c'est le moment où les policiers trouvent LA fibre - parfois c'est un poil ou un cheveu, mais la plupart du temps, c'est une fibre; pas n'importe laquelle, LA fibre.
Celle, totalement improbable, qui va être retrouvée sur le corps, comme ça, dès le premier coup d'oeil. Je regarde le pull que je porte là tout de suite, il y a plusieurs poils de chat, mais dans les films policier, c'est toujours un seul poil; quant à la fibre, je ne sais pas vous, mais je ne passe pas mon temps à en perdre sur les autres, et on me rend la pareille! Pourtant, je vous assure, il y a toujours une fibre dans les séries policières, parfois sur un meuble, collé à la vitre d'une fenêtre, accroché à un arbre, les policiers la trouvent toujours, cette fameuse fibre, et c'est tant mieux, parce qu'inévitablement, elle va les conduire à l'assassin (depuis le temps, je ne comprends pas que les assassins ne soient pas devenus plus soigneux? Ils ont pourtant dû en entendre parler, de la fameuse fibre qui les perdra?)
Sans la fibre, pas d'enquête, pas de série policière. Tout tient à la fibre.

Pour finir, je vous livre notre chouchou tout catégorie de la série policière. D'habitude on regarde les américaines, un poil (haha!) plus crédibles. Un soir d'égarement, on a tenté une série française.
La policière est dans une salle d'interrogatoire, avec une suspecte. Elle sort un oreiller d'un sac en plastique et déclare sans rire:

- Nous allons procéder à des analyses et nous verrons bien si cet oreiller est à l'origine du meurtre de votre mari!

Au secours! L'oreiller meurtrier, doué de conscience, qui saute au visage d'innoncentes victimes pour les étouffer violemment!

La question qu'on se pose depuis, c'est si les scénaristes l'ont fait exprès...

9 comments:

La Femme coupée en deux said...

En même temps, je la comprends la bonne femme... il était peut-être particulièrement chiant, son mari...

Eddye said...

mouaaaarf
moi aussi, j'aime bien regarder les séries comme ça en faisant autre chose... en blogguant, par exemple, ou pliant du linge... mais j'ai jamais trouvé de fibre non plus, juste plein de poils de chats...

Mandrillus Sphinkx said...

y a eu dernièrement un très bon épisode écrit et réalisé par tarentino (excusez du peu!), sans doute le seul que j'ai regardé réellement (d'habitude je surfe).
Et y a eu LA fibre.
Mais là, on se demande, surtout qu'elle a vraiment servi à rien et été de suite complétement évacuée du film, si c'est Tarentino qui s'est amusé avec LA fibre lui aussi, où si ce sont les producteurs qui ont paniqués à l'idée de pas en avoir et on supplié QT de la rajouter.
A noter qu'il y a une scène d'antologie, une autopsie déjanté de toute beauté!
Comme quoi y a moyen de faire de la qualité quand même dans ce registre.
;)

Sophie said...

comme toi, enfin comme je brode devant ces séries, je scrute moins, mais n'en pense pas moi et Le Prince c'est pire :D
dans une des séries que j'aime bien, il y a aussi, dans un autre genre que les déductions policière, le dialogue en voiture ou le conducteur regarde la route du coin de l'oeil une fois toutes les 3 secondes seulement !! ahhhh ! j'ai peur !! ils vont se vautrer c'est sûr... ah non c'est vrai.. 2 solution, ils sont vraiment dans la rue, mais sur une remorque, ou alors un paysage défile derrière eux... mais je me demande sincèrement si ce n'est pas réellement fait exprès dans le scénario "tout en parlant à Bones, Booth doit éviter le plus possible de regarder la route" ah ah ah !!

Valérie de Haute Savoie said...

Huhu vous vous regardez les experts vous, cette série qui a tant de succès qui est sans doute une des plus nulle du genre !!! :O

FD said...

C'est vrai ça, depuis le temps, comment ça se fait que les méchants n'aient pas encore l'idée de s'envelopper de sacs poubelle avec chaussons en non-tissés par dessus leurs souliers ?!
Tout ça c'est fait exeuprès pour que le téléspectateur se sente intelligent. Tu es bonne pour écrire du scénario de série policière, toi, si des fois tu avais l'envie de te recycler .. un jour (on sait jamais...)

Moukmouk said...

Est-ce que les scénaristes le font exprès ? je pense que la réponse est oui... c'est tellement emmerdant d'écrire continuellement la même chose, qu'il faut bien chercher une façon différente de le dire.

Une copine qui écrivait des livres de porno soft, me disait : " mais tu sais la baise c'est assez répétitif..."

kousinn said...

ahhh chouette je me pose la même question à chaque fois pour "la fibre" ou le cheveu . je veux qu'on me donne le secret pour l'avoir qu'un cheveu ou qu'une fibre qui traine dans un appartement je veuuuxx

LiliLajeunebergere said...

La femme coupée en deux, je ne sais plus... c'est de la série jetable, on oublie aussitôt!

Eddye, pour ça les chats c'est pénible - et pour la litière aussi :-S

Mister k, c'est vrai que cet épisode là était chouette ;-)

Sophie, c'est ainsi dans plein de séries et de films en fait, je suis comme toi, je décroche et je ne songe qu'à une chose: comment ils font pour ne pas avoir d'accident?

Valérie, c'est pour ça que c'est si drôle, pris au second degré!

FD, ne me tente pas :-D

Moukmouk, franchement, tu me rassures!

Kousinn, c'est de famille alors :-)