Thursday, November 05, 2009

Naissance (2)

Elle était sur moi.
Cette petite fille que je n'imaginais pas avoir quelques mois avant, qui avait décidé de s'incruster, cette petite fille avec qui j'ai vécu en symbiose pendant près de 9 mois.
Je n'ai pas fondu d'amour comme pour Princesse (je n'ai pas non plus ressenti du rejet comme pour Viking, toujours ce pincement au cœur 7 ans après), non, elle était d'ores et déjà là comme une évidence, et je l'aimais comme une évidence, comme je l'avais aimée tout le temps qu'elle avait vécu dans mon ventre.
Cette grossesse a été la plus douloureuse des 3 et malgré cela, c'est celle que j'ai le plus investie, celle où je me suis sentie le plus proche de mon bébé.

La sage-femme nous a laissés en tête à tête avec notre merveille. Nous a laissés la découvrir. Libellule ouvrait de grands yeux et nous essayions de capter son regard.
La sage-femme est revenue pour voir si tout allait bien, les gestes habituels de l'immédiat après accouchement. Libellule, toujours sur moi, s'est mise à téter ses doigts. Première photo.

Mister k est allé prévenir la terre entière de la naissance, par texto et mails.
La sage-femme a dormi un peu sur le canapé.

Et moi, dans ma chambre, dans mon lit, j'avais une petite Libellule qui tétait, mes seins cette fois. Je me suis endormie, ma fille toute neuve dans mes bras.

La sage-femme m'a encore examinée pendant que Mister k partait chercher les croissants et pains au chocolat.
Oui, 3 heures après l'accouchement, j'ai fait un festin! Quel luxe!
La sage-femme est partie, et Mister k est venu dormir avec nous.
Luxe là encore! De n'être pas séparés, d'être dans notre petit cocon dès le premier instant.

Libellule avait cessé de téter, elle était entre nous, endormie, même pas étonnée d'être là, dans ce nouvel élément.

Depuis 10 jours qu'elle est parmi nous, rien n'a changé. Nous passons notre temps à la porter, la câliner, l'admirer, la cajoler, la laisser dormir sur nous, entre nous, dans nos bras... Je profite comme je n'ai su ni pu profiter de ses aînés, je la respire, je la dévore des yeux. Et elle, elle ouvre toujours ses grands yeux sur le monde.

19 comments:

Eddye said...

rhaaaaaaa
grand sourire béat :-)))

(la photo, la photo, siteplaiiiiiit)

:-)
Profitez a fond, ca passe tellement vite, ma schtroumpfette est déjà toute grande :-(

bises à toute la famille :-))

Névrosia said...

Quel bonheur de vous lire si heureux !
Bienvenue à ta princesse et gros gros bisous à tous.

Bismarck said...

Ben oui, une libellule, ça a de grands yeux...
Et elle tétait ses doigts dès la naissance? Comme ce devait être mignon!

myriam said...

C'est bon de lire ça !

Valérie de Haute Savoie said...

Là pour tout te dire, je suis tout de même un petit peu jalouse... c'est sans doute mon seul regret, n'avoir pas profité de la naissance de mes enfants. Ces instants fugitifs et primordiaux.
Ah petite Libellule, que la vie te soit douce !

Laeti said...

Mercu de nous faire partager ces si précieux instants.

tanette said...

"Je me suis endormie, ma fille toute neuve dans mes bras"
Profites bien de ces doux instants. Plaisir de lire un si beau billet.

sophie said...

je trouve ton accouchement magnifique. félicitations

Nanou said...

Félicitations pour cette belle poupette ! Les souvenirs remontent, c'était hier... Non, déjà 19 ans ...

bricol-girl said...

Une libellule qui fait un automne doux comme une peau de bébé.

heure-bleue said...

Bienvenue à la Princesse et des brassées de courage pour la suite...

Co de contes said...

un billet doux.;elle est bien chanceuse cette libellule

dany said...

Je crois que je t'envie... Dommage le temps des bébés est passé pour moi!!!!
Petite libellule que toute ta vie baigne dans l'amour, comme tes débuts dans notre monde....

liaht said...

Profite .... !
Pour un peu, je serais presque jalouse, même si j'ai déjà bien profité c'était il y a longtemps !
BIZ

sosso said...

Profite! Profite! Profite! Le temps du bonheur est arrivé ;-)

Moukmouk said...

Donc les baleines n'avaient pas tout à tort, ta fille mangeait ses doigts tellement elle avait faim.

Bellzouzou! said...

tu sais que tu nous ferais presque envie?

Schmilblick said...

heureusement que cet article est là...
fraîchement débarquée dans ta "bergerie", la lecture des articles plus anciens me plonge dans une profonde tristesse. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais ils sont très émouvants, et je suis désolée de le dire, mais triste. Enfin, peut-être que je suis le seule à le ressentir. C'est dur de sentir quelqu'un tenter de prendre un nouveau départ en ne sachant absolument pas de quoi l'avenir du nouveau départ en question sera fait ..

Ppn said...

Ah, mon coeur s'est serré à cause de cet imparfait. Ouf ! J'ai cru qu'il était arrivé quelque chose à Libellule. Je suis très heureuse pour toi, continue à savourer ta fille !
PS : Je suis partie pour quelques mois très loin ce qui explique que je n'ai pas commenté avant mais tu pourras me suivre si le cœur t'en dit en cliquant sur Ppn.