Monday, December 14, 2009

Eco-quoi?

Il y a quelques semaines, nous avons loué un appareil pour shampooingner notre moquette, dans un magasin spécialisé dans la location d'engins, dont le nom commence par Kilou et finit par Tou.

Nous avons acheté du shampooing spécial moquette, que le vendeur, un jeune d'environ 20-25 ans, donc qui a dû entendre parler de ce genre de choses dont il est question , a emballé dans un sac plastique.
Nous avons signalé au vendeur que nous ne voulions pas de sac plastique, qu'on allait mettre le flacon dans notre sac en toile.

Le vendeur, pas contrariant, a ôté le flacon du sac et nous l'a tendu, le flacon.
Et a jeté le sac plastique dans la poubelle à côté de lui.

Mister k et moi nous sommes regardés, les yeux ronds, ébahis. Nous avions manifestement vu la même chose.
Nous avons écouté le vendeur nous expliquer le fonctionnement de la machine.

Puis, au moment de partir, Mister k, contestataire écolo depuis 2 décennies au moins, a demandé au vendeur s'il était obligé de jeter le sac en plastique - ils ont peut-être une norme dans ce magasin qui oblige à se débarrasser de tout sac ouvert, ça serait idiot mais on aurait compris le geste du vendeur.

Mais celui-ci, surpris, nous répond que non, il n'était pas obligé, pourquoi?

Mister k répond "parce que ça me fait mal au coeur".

"Ah, répond le vendeur, vous en voulez un autre?"

..... c'est pas gagné....

9 comments:

Bismarck said...

Effectivement, c'est pas gagné...
Mais il faut dire aussi que ces sacs plastiques, porteurs de logo, leur font de la pub. Tiens, est-ce que l'interdiction de la pub sur les sacs ne rendrait pas leur distribution moins systématique?

dany said...

et en plus on paie le gaspillage chez kilou...

La Femme coupée en deux said...

Ah il est bien, lui...

Anonymous said...

Comme tu dis c'est pas gagné!
Mab

Moukmouk said...

Et quand dans 5 ou 6 ans, il aura besoin de techniques de fécondation artificielle pour avoir un enfant, il se demandera pourquoi lui....

Valérie de Haute Savoie said...

Oui oui, c'est à ce genre de petite chose que l'on réalise que l'on est loin, très loin de ce qui devrait être notre façon d'être !

kousinn said...

à se taper la tête contre les murs !

FD said...

Ouais.. ben y a encore du boulot, là...

Crazy Cat Lady said...

Ca m'arrive tout le temps, on me force presque la main. La dernière fois, on m'a même proposé de mettre mes affaires dans un sac avant que je mette le tout dans mon sac réutilisable, pour que ce soit plus pratique. Souvent d'ailleurs, on me regarde de travers. Enfin je sais pas mais quand même, on en entend parler, les gens sont pas sourds !