Saturday, May 28, 2005

Paroles d'enfants

"Ma maman elle se couche dans le lit de mon petit frère la nuit et elle le caresse."

Vous entendez ça de la bouche d'un môme de 6 ans, vous en restez bouche bée. Vous vous demandez si vous avez bien entendu. Vous êtes choqué. Vous ne savez quoi penser.

Si vous êtes enseignant et que c'est un de vos élèves qui vous sort ça, l'éducation nationale pense pour vous, heureusement: vous faîtes un signalement écrit. Peut-être même que vous téléphonez au procureur et que l'enfant ne rentre pas chez lui le soir, ni surtout le petit frère, parce que l'inceste est une situation où l'enfant est en danger extrême et c'est donc une extrême urgence, et c'est tant mieux.

L'enfant en question c'est ma fille, et donc c'est moi la mère qui se couche avec son fils la nuit pour lui faire des caresses. Traduction: je m'assois sur le rebord du lit de mon fils le soir et je pose ma main sur son pied (nouveauté depuis 15 jours, que le principale intéressé nomme caresse) jusqu'à ce que les deux monstres s'endorment.

d'où il résulte que:
-il est urgent que j'apprenne à parler à ma fille.... elle qui m'a accusée de lui avoir donné un coup de poing le jour où je l'ai poussée parce qu'elle me marchait sur le pied!!
sauf qu'elle s'exprime plutôt bien ma fille, que la psy a même trouvé qu'elle faisait preuve d'une très grande maturité pour son âge, elle qui sait en particulier analyser ses sentiments.
Tout cela signifie-t-il que sa vision de moi est celle d'une mère incestueuse et maltraitante??? Gasp!!!!!!

-la position de l'enseignant est délicate: il est de notre devoir de signaler toute suspicion de mauvais traitement, de rapporter toute parole de l'enfant, mais nous ne devons pas le "faire parler" sous peine d'être accusé de l'avoir manipulé.
Normal tout ça, mais moi qui suit des deux côtés de la barrière, je trouve ça à double tranchant.

8 comments:

a n g e l said...

c tres vrai ça, il faut faire attention aux paroles de senfants, et les faire parler sans les orienter, là n'iporte qui quand même aurait bien vu que c'était pour endormir, enfin je sais pas moi ça ne me choque pas ?

LiliLaJeuneBergere said...

Elle a dit ça à la psy, qui a failli avoir une crise cardiaque. Ca faisait très réel, même moi je me suis demandée de quoi elle parlait!!!!

annemaya said...

ben moi aussi je caresse mes enfants ,mêmeque parfois elles viennent dans mon lit la nuit ,dormir entre papa et moi

LiliLaJeuneBergere said...

c'est peut-être dû à mon statut de maman-solo alors? Ou au fait que j'ai allaité longtemps un p'tit mec? en tout cas même moi j'ai été choquée par la manière dont elle a dit ça....

a n g e l said...

ça ne me choque toujours pas.
c'est l'état actuel des choses qui font qu'on interprète les mots de cette façon. Mais si on y regarde bien, ta fille a employé des mots justes pour décrire une réalité.

Ce qui me choque et me fait tilter à l'école, c'est quand un enfant me parle des coups, pas des caresses.

LiliLaJeuneBergere said...

Bon Angel tu me rassures, tout le monde ne voit pas le mal partout, ouf ;-)))

c'est un sujet difficile pour moi, ça explique sans doute ma réaction.... ceci dit, beaucoup de personnes à qui j'ai raconté ce que ma fille a dit ont été choquées aussi, donc je dois quand même être davatage vigilente sur la manière dont ma fille perçoit les choses et les rapporte....

alizarine said...

Un homme accusé à tort d'inceste a raconté son histoire dans un bouquin .
Sa petite fille de 4 ans avait dit à son pédiatre (je crois)"papa a fait mal là" , en montrant son entrejambe . Je ne vous dit pas l'enfer de la procédure , les regards des amis/voisins , le doute dans le couple , le traumatisme des enfants retirés à leurs parents , et comment expliquer à la gamine ensuite que ça n'est pas de sa faute ...
Bref , après moultes cogitations , ces braves gens ont fini par relier cette phrase à l'évènement suivant : la petite avait vu son père sortir de son bain , glisser et se prendre le rebord de la baignoire là où ça fait effectivement très mal ...
Je pense que si j'avais la responsabilité de dénoncer ou non , j'essaierais tout de même de poser des questions dites "ouvertes" (pour influencer le moins possible), à l'enfant concerné .
Nous vivons dans une société obsédée par l'horreur de la pédophilie , où la paranoïa est "politiquement correcte" . ca vaut mieux qu'une société qui se désintéresse de cette question , mais bon ... attention tout de même ...

annemaya said...

au fait,la première chose sensée qu'un adulte doit demander ,face a une phrase comme celle de ta fille c'est : elle le caresse ou ta maman?
parce que tu pourrais aussi bien lui caresser le dos pour l'endormir,ce que je fais souvent ;)
il ne faut pas tout de suite voir le mal partout !