Tuesday, February 20, 2007

Encore et toujours

Nous sommes tous les trois au bord de la crise de nerfs, trop de choses, trop de stress, trop de noir. Trop de disputes. Mon petit bonhomme qui passe du côté obscur de la force. « Je suis méchant », suivi de « je ne vais pas bien »… 4 ans… Zut quoi…
Alors écrire… J’essaie mais tout se brise… Nous sommes engloutis… Je doute souvent du bien-fondé de ce que j’ai mis en branle… Peut-être que ce n’est pas si grave, peut-être que j’ai l’esprit mal placé, un père ne fait pas de mal à ses enfants, mon ex ne peut faire du mal à nos enfants… Sans doute ce que se disent tout ceux qui savent mais ne veulent pas savoir… C’est plus facile de laisser couler que de braver la tempête, c’est pour ça que je regrette parfois (pas pour ma tranquilité mais pour la douleur actuelle des enfants), mais en même temps, je sais que c’est important… Essentiel…

Heureusement, je parviens à sauver quelques moments. Un soir où j’ai longuement lu, les enfants à côté de moi, bercée par leur respiration. Les BD que nous avons achetées – ça faisait longtemps-, Mélusine pour Nana, le premier tome des Sept Vies de L’Epervier pour moi. Les gâteaux partagés dans notre salon de thé fétiche. La soupe que nous avons mixées ensemble. Tous ces matins où nous sommes obligés de sortir, avec ballon et patins à roulettes ou vélo, pour que notre viking en ébullition se défoule. Notre sortie au cinéma, avec les enfants qui me racontaient à l'avance parce qu'ils avaient déjà vu le film. Le patron que j’ai trouvé pour confectionner une Hello Kitty à ma princesse – dans quoi je me lance encore…

J’ai fait une marmelade d’oranges trop bonne ce matin, déjà testée l’an dernier, fortement approuvée, la recette est ici.
J’ai même réussi à faire des cookies et même de la soupe au chou.
Alors soupe au chou made in moi : un chou, des patates, des carottes, un oignon, on cuit, on passe, et si on n’a pas de famille nombreuse (au moins 10 membres), on n’a pas besoin de se creuser la tête pour savoir quoi manger pendant une bonne semaine.

A suivre d'ici peu:
- la narration de mes soirées formidables entre mes enfants et mes chats (ça a évolué depuis la dernière fois)
- une rencontre avec un acteur français
- le récit du spectacle de fin d'année de l'année dernière, oui je sais ça date mais c'est tordant quand même

10 comments:

Anonymous said...

Contente de te lire, et de retrouver pleine de force avec tes 2 amours. Ils passent de supers vacances avec toi... Dans la soupe de choux je rajoute une saucisse ou un saucisson à cuire, encore meilleur!
Dany

co de contes said...

une bone soupe..une bd...et on se reconstruit...doucement...bones vacances avec les enfants...

avanaé said...

Chère Bergère,
Vous étiez en train d'être engloutis , ...avant . Maintenant , les choses sont dites , et ton fiston a besoin de bouger et d'être rassuré ,non, ce n'est pas lui le méchant.Lui ,il est tout petit , et les adultes à qui on le confie sont censés être sains.Comme le monde est compliqué ,des fois les grandes personnes sont "ratées" . Elles ne sont pas fiables.
Et non, un père ,(ou une mère parfois) , ce n'est pas forcément incapable de faire du mal à ses enfants. La violence ,qu'elle soit sexuelle ou non, est surtout (en chiffres) à l'intérieur des familles.Pour les enfants comme pour les femmes.
Alors , bats-toi, alors oui , oh que oui , tu as bien fait d'entamer une procédure, et écris, oui , et parle surtout (tu as à qui parler vraiment?) ,et puis la soupe aux choux et la bonne marmelade d'oranges en même temps...Alors là , bravo , je te tire mon chapeau... Tendresses.

tirui said...

c'est normal de douter mais le doute serait bien pire, non, si tu n'avais rien fait et fermé les yeux en espérant que ce soit seulement un mauvais rêve ?

Tippie said...

Engloutis ? Je te sens pleine de force et de courage.
Accrochez-vous...!

tanette said...

Oh oui, très courageuse bergère. Je pense très fort à toi et à tes enfants.

la JD said...

Ce que tu as fait est trés courageux. Comme tu le sais ma Charlotte a osé parler il y a maintenant 3 ans, le combat a été long, il n'est pas fini, mais elle a été reconnue comme victime de mon ex mari par la justice qui l'a puni et ça l'a aidé a se reconstruire. Pourquoi ne tentes tu pas l'équitation pour ton petit bonhomme, c'est aussi une trés bonne thérapie pour redonner confiance à un enfant bléssé. En tout cas, bravo, tu fais tout ce qu'il faut faire et tu le fais bien.

Soeur Anne said...

Tendres pensées.
A une Maman bien courageuse.

DesCrisEnLigne said...

Je crois que tu as fait le bon choix et que tu ne dois absolument pas te remettre en cause...
Des bolées de courage franchissent les kilomètres pour te soulager un peu.
Gros bisous :o)

LiliLaJeuneBergere said...

Dany, pour les supers vacances, je ne suis pas sûre :-( et avec une saucisse, c'est sans doute meilleur, je n'en doute pas!

co de contes, merci, on va essayer.

avanaé, je sais tout ça... Mais j'ai quand même le sentiment d'être engloutie, peut-être parce que tout n'a pas été dit et qu'il y a beaucoup trop d'inconnu qui m'attend...

tirui, c'est cette pensée qui me fait tenir. Fermer les yeux, c'est pire.

tippie, tanette, soeur anne, cris, merci :-)

la jd, merci... J'espère que Nana aura gain de cause aussi, ça dépend tellement du juge... J'espère surtout que ça ne se retournera pas contre nous.
Pour l'équitation, on verra, Tom-Tom est plus demandeur de cirque et de batterie! mais ça reste une possibilité, d'autant plus qu'il adore les chevaux, d'ailleurs je garde toutes les affaires de Nana au cas où!