Monday, January 04, 2010

Accoucher, ce n'est pas sexy

Il y a quelques jours, j'ai encore regardé un épisode d'une série policière américaine (une pas trop mal)(et rassurez-vous, dans la journée, j'ai des occupations intellectuelles!)

Un truc m'a passablement énervée: la femme enceinte d'un des héros a un accident de voiture. Elle se retrouve bloquée dans la voiture, blessée. Elle perd les eaux et est prise de contractions.
Quand une contraction survenait, elle avait un modeste sanglot et murmurait "j'ai mal". Elle accouche ensuite dans l'ambulance, assise, les fesses sur le brancard (on se demande comment le bébé arrive à passer), en deux poussées, en criant à peine.

Je ne sais pas pour vous, lectrices ayant accouché ou lecteurs ayant assisté à l'accouchement de leurs femmes, mais un accouchement dure rarement 30 minutes (d'accord ça arrive mais c'est loin d'être le cas de la grande majorité des accouchements!) et se fait rarement en silence.

Personnellement, il me faut de 12 à 30 heures pour accoucher; et surtout, je crie, je hurle, lorsque les contractions se font insupportables, et lors de l'expulsion, je beugle comme un cochon qu'on égorge.

Alors voir ces accouchements où l'héroine reste stoïque et présentable jusqu'au bout, ça me donne l'impression que c'est moi qui suis nulle.
Et le pire, c'est que ça me donne honte. Oui, j'ai honte de perdre pied dans les dernières minutes, d'être à la limite du délire, j'ai honte de crier éperdument. C'est le mauvais goût qui me reste de mon dernier accouchement. J'aurais aimé le maîtriser jusqu'au bout, mais cette fois encore, comme les 2 fois précédentes, les contractions m'ont fait crier et les dernières minutes, c'est la sage-femme qui gérait.

Marre de voir des images glamour de l'accouchement. Non, l'accouchement, ce n'est pas glamour, c'est long, c'est douloureux, on grimace sous la douleur, on est laide, il y a du sang, des glaires, du vomi et des selles. Et pour ma part, j'ai accouché à 4 pattes la 3ème fois, alors le côté sexy, on repassera!

Peut-être que c'est pour cela qu'on ne cesse de se partager nos récits d'accouchement, avec leurs aspects négatifs. Pour se rassurer. Se dire qu'on n'est pas les seules à avoir hurlé, pleuré, eut peur, eut mal, bref, à avoir accouché dans la vraie vie, sans maquilleur, sans scénariste et sans effets spéciaux qui gomment ce qui dépasse!

10 comments:

FD said...

Alors là, bravo ! Déjà que le taux de natalité n'est pas jojo, là tu vas bloquer à vie toutes les nullipares qui te lisent ! C'est pas vrai les filles, accoucher ça n'est QUE joie et bonheur, être enceinte aussi, le retour de couches tout pareil, les montées de lait c'est le top de la glamouritude et les coupelles qui débordent de la mère allaitante idem !

Mandrillus Sphinkx said...

Il semble que dans tout ça vous oubliez quand même le top du top de l'accouchement, LE détail glamour...
Tellement glamour que même dans une post fait pour casser le mythe, il n'apparait pas.
Allez, un peu de courage, ça va sortir tout seul, poussez! mesdames! poussez!
:p

a l'ouest said...

Ah les séries 'ricaines hein... Dans le même genre peu crédible, je regardais l'autre fois un vieil épisode de Dr House dans lequel la patiente enceinte de 28 semaines va mourir d'un cancer. On l'accouche in-extremis... d'un superbe bébé visiblement tout à fait à terme, que l'on voit 5 mn plus tard gazouillant dans les bras de son papa... Alors qu'en vrai, un préma de 28 semaines, heu, il est mini-mini, il a des poumons pas finis et il va direct en couveuse avec des tubes partout O_o mais évidemment c'est moins glamour.

bricol-girl said...

Bien dit!

Tili said...

Sujet intéressant :-)
Ben oui, c'est pas sexy hein, mais entre femmes on se raconte toutes les horreurs APRES y être passé. Je crois que c'est pour éviter de faire peur aux futures nouvelles Mamans ;-)

Sophie said...

euh.... je n'ai jamais crié, je ne pratique pas le cri
et si je te raconte mon accouchement pour ma 3ème tu serais verte...
(une demi poussée, vivi !!)

Sophie said...

ceci dit... je suis bien d'accord avec toi
mais dans l'autre sens, vu mon expérience, j'avoue que les femmes qui hurlent pendant des heures dans les films, en accouchant.. ben... ça me laisse pantoise (même si c'est ton cas ;) ), en fait c'est tout l'un ou tout l'autre dans les films

myriam said...

Finalement, quelle que soit la façon dont on le vit, il me semble assez illusoire de souhaiter contrôler ces moments-là, de rester présentable et tout et tout... Trois expériences pour moi, bien différentes l'une de l'autre, mais à chaque fois cette sensation d'être sur le fil, d'être aussi peut-être si proche de la mort... Dans ces moments-là, c'est vraiment la Vie qui décide !
(Et comme toi, ça m'amuse toujours, ces nouveaux-nés de six mois à la télé... peut-être parce que je suis passée par la case "prématuré" ? :-)

Valérie de Haute Savoie said...

:)

LiliLajeunebergere said...

FD,et les fuites de couches on en rigole!

Mk, si j'en avais parlé, nananère

A l'Ouest, mais tu sais bien qu'il est super fort le docteur House

Bricol-girl, merci

Tili, et on ne s'en prive pas après!

Sophie, je sais que des fois ça se passe comme dans un rêve! Par contre les filles qui hurlent durant leur accouchement dans les fictions, elles ne sont pas crédibles non plus je trouve.

Myriam, c'est très joliment dit :-)

Valérie, ;-)