Monday, March 15, 2010

La vérité sur... ce que l'on mange

J'ai tout plein d'idées de notes mais le temps manque, le moral aussi parfois - tenir dans ses bras une Libellule hilare et en parfaite santé, ça ne suffit pas toujours, surtout quand ça merdouille ailleurs.

Bref, j'ai 10 minutes - moins peut-être, le sommeil de Libellule loin de sa mère étant ce qu'il est - pour vous parler régurgitations :-D

Hé oui, Libellule, comme avant elle ses frères et sœur, est née gerbouilleuse.
Je me souviens de Princesse qui décorait mes tee-shirt. Princesse, plus ou moins allaitée pendant 3 mois 1/2, pas mal biberonnée, puis totalement biberonnée, Princesse vomissait, je changeais de lait industriel, d'eau, je rajoutais de l'épaississant, rien à faire, elle vomissait, et puis elle a grandi et c'est passé.

Vint le tour de Viking. Viking totalement allaité, Viking qui vomissait. Il avait déjà 7 ou 8 mois quand j'ai appris que ça pouvait provenir des PLV, autrement dit des protéines de lait de vache, alors j'ai arrêté d'en ingurgiter, et miracle, Viking n'a plus jamais vomi.

Pour Libellule, je me suis dit trop facile, elle vomit? J'arrête les PLV.
Ouais.... Pas suffisant. Libellule vomissait toujours.
Alors j'ai suivi mon instinct. J'ai arrêté de consommer des produits trafiqués, comprenez contenant des colorants ou conservateurs.

Vous voulez connaître le résultat?
Trop facile, je suis sûre que vous avez trouvé. Libellule ne vomit plus.
J'avais pourtant l'impression qu'on se nourrissait correctement, d'autant plus que Mister k cuisine pas mal; mais on est parfois débordés, alors on ouvre une brick de soupe toute prête ou un sachet de purée mousseline. Et puis, on aime bien les salades composées (qui ont le mérite d'avoir au moins une partie des ingrédients qui plaisent à tout le monde, après libre aux difficiles de la famille de trier!), dans laquelle il est si facile d'ajouter du maïs ou de la macédoine en boîte...
Le peu que je consommais (ou que j'avais l'impression de consommer) de ces produits, c'était déjà trop.
Ca en dit long sur ces produits, long aussi sur la manière dont on appréhende ce qui pour moi est bel et bien un problème: quand je pense à ce que j'ai entendu sur les régurgitations de mes bébés, que c'était comme ça, normal, pas la peine d'en faire tout un plat... C'est quelque chose d'acceptable et d'accepté, qu'un bébé vomisse, et, une fois n'est pas coutume, je suis fière de moi d'être allée jusqu'au bout de la démarche, de n'avoir pas accepté, d'avoir insisté pour voir ce que cela cachait.

C'est désastreux non? De se dire qu'on fait tout pour blinder l'estomac de nos tous-petits au lieu de remettre en cause ce qu'on leur donne à manger (que ce soit par le lait industriel ou par le biais de l'allaitement maternel).

Pour Libellule, je peux prendre le problème dans le bon sens - chose que je n'avais pas faite pour mes 2 grands, faute d'informations et de recul.

On va me rétorquer que la diversification va être galère, que dans le monde où l'on vit, elle finira forcément par avaler des cochonneries alors autant l'habituer...

Oui... Mais non!
Je constate aujourd'hui qu'elle ne vomit plus, c'est mieux pour elle (et pour mes vêtements :-D ). Comment pourrais-je retourner en arrière?
Moi, ça m'oblige à manger sainement, ce n'est pas un mal après tout, même si ça s'avère un peu casse-tête pour le moment, faute d'habitude!
Libellule fera comme son grand frère (et un peu sa grande sœur mais j'avais moins osé), elle n'aura pas de petit pot, pas de purée maison, elle se diversifiera directement dans mon assiette, donc avec de bons aliments (et rassurez-vous, comme pour son grand frère, je serai très vigilante les premiers mois! L'avantage avec ce système, c'est qu'à un an, les bébés savent croquer, mastiquer, ils mangent seuls et goûtent facilement)
Et puis après... On verra. Elle finira forcément par être en contact avec des conservateurs et colorants, le tout sera de détecter rapidement s'il s'agit d'une "simple" intolérance due à son jeune âge -et qui passera plus ou moins, donc - ou d'une réelle allergie, et à quoi (je ne savais pas, mais les allergies aux conservateurs ou colorants, ça existe!)
Mais en parallèle, mon but, c'est que toute la famille se mette au maximum à ce régime, au moins à la maison (à l'extérieur, c'est plus difficile)

En attendant, je reste songeuse... sur ce que l'on mange."On" sait, et "on" accepte (et je m'englobe dans le "on").

Il va falloir qu'on se réveille, ce n'est bon ni pour nous (je me demande dans quelle mesure ça ne serait pas à mettre en cause dans certaines maladies) ni pour la planète...

9 comments:

petit bruit said...

Alors là! je ne peux que réagir!!!
Ca risque d'être un peu long, je préviens!!!

Au quotidien, j'ai de fortes céphalées. J'ai aussi très souvent envie de vomir, des maux de ventre importants, de petits calculs urinaires, et de fortes douleurs articulaires. Enfin ça, c'était mon quotidien, celui avant ma rencontre avec un rhumato exceptionnel.
Il a détecté chez moi ce qui causait mes douleurs articulaires, et elles sont passées (10ans que je souffrais). Puis, les mois passants, il a trouvé anormal que je me traine une fatigue constante (d'autant plus que je ne travaille pas). J'ai fait des analyses, et le résultat a été sans appel : "les échanges de potassium, de chlore et de sodium se font mal au niveau des cellules. Vous devez arrêter totalement le sucre , les sucres rapides en général, et adopter les principes du régime crétois. Vous vous sentirez mieux."

Et effectivement, même si cela fait tout juste 10jours que je me base sur l'index glycémique des aliments pour me nourrir, cela va beaucoup mieux. Je ne prends plus aucun produit laitier de vache, remplacés par ceux de chèvre ou de brebis... cuisine à l'huile d'olive, mange beaucoup de légumes et de fruits ... j'ai également réduit ma consommation de viande. Je ne consomme plus de produits raffinés, plus aucun! de toute manière, en lisant les étiquettes, une 90% des aliments contiennent du sucre (oui, oui!) ou ses dérivés. J'insiste sur l'index glycémique des aliments, car finalement, on a de fausses idées sur ce qui rentre dans la catégorie "sucre rapide" et "sucre lent", et que l'index glycémique éclaircie un peu tout cela. Par exemple, les aliments contenant de l'amidon nous font produire beaucoup de glucose pour les digérer, leur index glycémique est élevé, et au final, l'effet sera celui d'un sucre rapide. C'est le cas pour la pomme de terre. Etonnant non?!

Le résultat? une très forte diminution des céphalées (alors qu'elles étaient constantes depuis des années), je suis moins fatiguée, je n'ai plus envie de vomir et j'ai retrouvé un transit normal. Je me réveille la tête légère, sans douleurs...j'ai aussi retrouvé un cycle de sommeil normal. Je trouve ça simplement hallucinant, car cela fait des années que je suis en mauvaise santé, et que la solution était somme toute assez simple.

Bon, par contre, ce qui s'applique pour moi ne s'applique pas forcément aux autres, mais ton billet faisait tellement écho à ce que je vis en ce moment que je n'ai pas pû m'empêcher de faire ce pavé!!!

petit bruit said...

J'ajouterais qu'on mangeait déjà bio pour pas mal de produits : fruits, légumes, oeufs, produits laitiers...
C'est pas comme si je mangeais des produits industriels à longueur de temps!!! Comme quoi, on peut "s'intoxiquer" avec juste de petites quantités!!!

Hélène said...

" L'avantage avec ce système, c'est qu'à un an, les bébés savent croquer, mastiquer, ils mangent seuls et goûtent facilement "

euh non ça ce n'est pas certain .. ma petite dernière qui a 1 an dans 10 jours, elle ne croque ni mastique ni mange quoi que ce soit, elle se limite au lait de sa maman .. =oD

Luna Part said...

tu n'as pas trop à t'inquiéter pour la diversification, quand on les laisse choisir les enfants tout petits savent ce qui est bon pour eux (ou plutôt ce qui va leur faire du mal), l'instinct est là, si on ne le bride pas je pense qu'il joue son rôle... le gerbouillage c'est un sacré moyen de défense et les petits allergiques ont aussi souvent la langue ou les lèvres qui chatouillent quand un truc ne leur convient pas alors en général ils n'y reviennent pas
Bref il vaut mieux ne pas insister pour qu'ils finissent leur assiette et y aller 1 aliment à la fois
(d'ailleurs mes enfants adorent les aliments "bruts" crus ou à peine cuisinés)

Eddye said...

je suis épatée par ton post et le com' de petit bruit ! c'est hallucinant ce qu'on mange !

FD said...

Tiens, justement,je lisais hier un dossier du dernier numéro de l'Expr*** (ouais,j'ai de chouettes lectures, hein !) "quand manger est un danger" sur l'industrie alimentaire, et puis de fil en aiguille je suis tombée là dessus http://www.foodnews.org/.
Bref, arrêter autant que possible les aliments transformés, c'est bien, mais j'espère qu'elle tiendra à la réintroduction de ces aliments-là plus tard sinon ça risque d'être plus que galère... Pendant un an j'ai stoppé le lactose pour mon zébulon, ben c'était vraiment un casse-tête (il était déjà scolarisé), il a fallu arrêter la cantine, trouver d'urgence une dame qui voulait bien cuisiner sans laitage à midi pour lui... Ben j'ai été contente de réintroduire le lait de vache et ses corolaires, et finalement son souci n'a pas ressurgi depuis.
Je dis ça, je dis rien, commentaire non constructif :-)

LiliLajeunebergere said...

Petit bruit, ce que tu dis ne m'étonne pas du tout, j'ai plein d'exemples autour de moi de personnes dont la vie s'est notablement améliorée grâce à un changement d'alimentation; les médicaments ne font pas tout, il serait temps que les médecins le comprennent...

Hélène, maintenant que tu le dis, Viking, à un an, était encore allaité à 95% :-D mais je me souviens qu'il croquait aussi dans les pommes...

Luna Pat, c'est vrai, il faudra que je fasse confiance à l'instinct de ma fille :-)

Eddye, oui hein, on ne fait pas assez attention...

FD, j'espère aussi pour elle que ce n'est que passager; n'empêche, ça nous incite à manger plus correctement, et j'espère que cette habitude durera

myriam said...

Ce que tu dis là ne m'étonne pas du tout ! Mon test infaillible : le début de grossesse. Pour chacun de mes enfants, j'ai commencé à vomir à trois semaines de grossesse pour m'arrêter... le lendemain de l'accouchement (je te laisse imaginer le bonheur du premier petit déj' !). Et les premiers trucs qui ne passaient plus du tout était les produits laitiers, et les produits transformés (même si on en consomme peu, comme toi, quelques briques de soupes...), je trouvais qu'ils avaient tous un même goût ignoble et uniforme. Certains réflexes sont restés (baisse flagrante de consommation des produits cités !).

buy viagra said...

viagra online
generic viagra