Tuesday, March 02, 2010

Journée ordinaire

Je suppose que vous l'aviez compris, j'allaite Libellule, je la porte en écharpe, et je l'aide à pratiquer l'HNI (pour ceux qui ont loupé l'épisode HNI, c'est )

L'allaitement est une pratique de feignasse (pas de biberon à préparer et laver), le portage en écharpe aussi (pas à lutter avec les trottoirs ni les transports en commun), l'HNI permet de ne pas avoir à laver le caca bien étalé sur les petites fesses, donc de ce côté là, un confort aussi.

Mais y'a des jours...

Tenez, aujourd'hui.

Sortie au parc pour les 2 grands. Libellule dort dans l'écharpe, se réveille, hop, pipi dans l'herbe, tétée, balade dans les bras, puis au moment de repartir, re-pipi dans l'herbe, mise en écharpe, facile, trop facile.

Je dois absolument acheter des enveloppes à bulles, aller à la Poste, et rendre des DVD au vidéo-club.
Je laisse les 2 grands à la maison, je file.
Libellule pleure. Pleure pour de bon. Je m'arrête dans un endroit tranquille, très peu passant, un petit parking entre deux rues. Je lui ôte son lange, la mets en position accroupie... Elle pleure, ce n'est pas ça qu'elle veut; bon, je lui remets son pantalon, je m'assois et l'allaite.
Puis je lui propose à nouveau de faire pipi, elle a sûrement envie, au moins 1/2h qu'elle n'a pas fait.
Donc je la remets accroupie, et là, surprise! Splotch! une selle! C'est bien la première fois que ça m'arrive en sortie...
Et là, excusez-moi de m'extasier, mais je la trouve très artistique cette petite bouse jaune de bébé allaité, on dirait qu'un peintre a vidé son tube de gouache, je vous avais prévenus que j'allais m'extasier!
Je renonce à lui remettre son lange, comment pourrais-je alors qu'il m'est impossible de l'allonger? je lui enfile juste son pantalon, la remets tant bien que mal dans l'écharpe ( pas facile, puisque j'ai une veste en laine et un manteau par dessus les pans).
On repart, j'achète mes enveloppes à bulles, je file vers la Poste... Mais Libellule n'avait manifestement pas assez tété, elle réclame à nouveau! Bon, je défais un peu les nœuds de l'écharpe, m'assois sur les marches devant la Poste... Evidemment, j'ai mis une tunique qui descend jusqu'à mi-cuisse, pas facile de sortir le "sein graal" dans ces conditions! Bref, elle tète pendant que j'écris les adresses sur les enveloppes, elle cesse de téter, je renoue le tout (pas facile, en principe il faut tout refaire à chaque fois).
Je pénètre dans la Poste, je pèse mes lettres, les timbre, les poste, puis je me dirige vers le vidéo-club. Je rends les DVD, je m'en vais, prête à retourner à la maison.
Pas si vite! Libellule se tortille, pleurniche... Je cherche un coin tranquille (heureusement, ça ne manque pas dans notre petite ville), je sors Libellule de l'écharpe, lui baisse son pantalon, et elle se soulage - que pipi cette fois, ouf!
Je la rhabille, la remets dans l'écharpe, mais elle pleure à nouveau, bon, elle veut téter. Je défais un peu le nœud, ça permet à Libellule de se mettre à l'horizontale, je me maudis à nouveau d'avoir mis cette tunique, vraiment pas évident de la soulever totalement! Mais Libellule trouve l'essentiel et tète pendant que je marche.
Elle ne tète plus... Je pose mes affaires (parce que j'ai 2 sacs depuis le début pour couronner le tout...), mon manteau, ma veste, je remets convenablement l'écharpe, j'enfile la veste, le manteau, le sac à dos dans le dos - je porte l'autre d'une main...

Et nous finissons le trajet sans autre arrêt!

Pendant tout ce temps, je me disais que c'est quand même plus facile, parfois, un bébé dans un landau, qui boit tout son biberon d'un coup et fait dans ses couches! (Et surtout, surtout, que personne ne voie là un jugement de valeur! je ne dénigre aucunement les landaus, les biberons et les couches!) Il y a des moments, comme ça, où on peine un peu à assumer totalement ses choix (je ne vous parle surtout pas des regards... d'ailleurs j'évite d'avoir à les croiser!)

Bon, l'essentiel, c'est que Libellule soit repue, au sec, et ait son content de câlins.
N'empêche, ce soir, je n'étais pas fâchée d'être enfin de retour à la maison!

12 comments:

FD said...

Waaarf, ouf, ben chuis bien contente d'en avoir fini avec ça (et encore, je n'ai pas pratiqué l'HNI) Mais franchement,tu n'as pas assuré avec la tunique, sur ce coup-là ! Au 4è ça ira mieux, va :-)

tanette said...

Je t'ai suivie en haletant...quel parcours ! Heureuse Libellule qui a son content de câlins, est repue..au sec.

La Femme coupée en deux said...

Voilà pourquoi j'ai bien apprécié d'avoir une poussette, mon dos ne supportant plus le poids de Barbalala. Ceci étant, elle s'en est finalement peu servie, car je l'ai incitée à marcher à pied très tôt...

Eddye said...

Quel courage ! Je t'admire ! :-))

Eddye said...

(et pourtant, j'ai moi aussi allaité, porté en écharpe... mais je n'ai pas eu le courage de tenter l'HNI)

Louloutse said...

AAAh ... j'ai lu ton blog ENTIEREMENT la semaine dernière, pendant les siestes de mon p'tit Loup de 4 mois..
Des fois je me maudits aussi de pratiquer l'HNI, de faire des pauses régulières dans ses activités, mais à voir le sourire de mon P'tit Loulou, aucun regret! Porté, couche lavablé, HNI pratiqué, cododo, que du bonheur!
Il existe un noeud que tu n'es pas obligé de défaire pour enlever ta libellule, que tu déserts très facilement pour emmener ta Libellule au sein (sans l'enlever, du coup elle boit en position assise) et que tu resserts aussi très facilement quand elle a fini de têter! Et ça facilite grandement la vie, croît moi!

Sinon mon Loulou porte une tunique et des jambières, encore quelque chose de très très pratique! (sur ecopitchoun)

Voilà voilà,

Si tu veux plus d'infos je peux t'envoyer tout cela en mail..

Biz

Louloutse said...

Oulala l'orthographe... désolée!

LiliLajeunebergere said...

FD, comment ça un 4ème? :p

Tanette, un vrai parcours du combattant, c'est clair!

La femme coupée en deux, pour le moment le poids de Libellule n'est pas un problème (c'est plutôt de faire et de défaire sans cesse le nœud sous le manteau qui l'a été!) mais je n'ai pas pu porter Viking au delà de 10-12 mois, je suis petite, on se gênait mutuellement. Je pense que ça fera pareil pour Libellule.

Eddye, il ne s'agit pas de courage, je n'allais pas faire le trajet avec une Libellule qui hurlait et la laisser nous faire dessus... Je te rassure, malgré ce que le titre laisse supposer, c'est loin d'être tous les jours comme ça!

louloutse, je connais le coup du nœud mais je ne pense jamais à essayer...Ceci dit, comme je suis petite, je ne sais pas si je pourrais vraiment la mettre assise à la hauteur de mes seins tout en continuant de marcher! Mais je testerai quand même la prochaine fois.
Libellule a des jambières oui, mais je lui rajoute un pantalon quand même quand on sors longtemps. Pour la tunique je veux bien que tu m'en parles par mail ;)

myriam said...

Vraiment, de feignasse ?! ;-))

Moukmouk said...

Mais comme avec toutes les pratiques, il y a des avantages et des inconvénients. Une journée moins bien organisée ? la prochaine fois tu auras appris. Je n'ai pas connu HNI et je le regrette beaucoup, après tout, tous mes ancêtres n'ont pas connu les couches.

Bismarck said...

Ah, les regards... Genre "Mais qu'est-ce que c'est que cette pauvre fille qui allaite devant la poste et qui n'a même pas de quoi payer des couches?".
Le plus désobligeant auquel j'aie eu droit, pour Numérobis, allaité sur des marches, à l'ombre: "On n'est pas à la casbah, ici!"
(Moi aussi, je suis une feignasse qui nourrit au sein et porte en écharpe;et j'adore ça...)

Daphnénuphar said...

waouh. ça fait rêver quand même tout ça. Moi je me contente de l'allaitement et l'écharpe et y'a des jours où ça me parait plus compliqué que ce que tu décris : un petit bonheur d'osmose quand même!