Saturday, February 27, 2010

Raté!

Nous sommes allés au marché ce matin.
C'est la campagne des régionales en ce moment. Nous refusons un ou 2 tracts, Mister k prend celui des socialistes, en disant que nous votons Verts. "Oh, bin faut changer un peu!".
Nous avons éclaté de rire... Bonjour l'argument!

Dans la grande halle, je repère une certaines agitation, trop tard, je suis emmenée par le mouvement de foule... jusque sous le nez de Valérie Pécresse!
Trop contente d'être photographiée et filmée avec une jeune femme portant son bébé en écharpe, elle me tend la main... j'hésite, je la lui tends aussi... Elle se présente, je réponds "je sais", et j'ai failli continuer "je regarde le Petit Journal" (si vous ne connaissez pas, c'est sur Canal+ à 19h35, tout le monde en prend pour son grade!)
Je continue, tentant de rattraper Mister k, mais mouvement de foule oblige... C'est lui désormais à qui Valérie Pécresse tend la main. Il la serre également, crispé, sous le regarde hilare du maire UMP de la commune où Mister k est conseiller municipal (dans l'opposition, off course)

Comme a dit ma mère en riant lorsque je lui ai conté l'aventure, "je ne vous félicite pas!"
Mais c'est bien difficile de refuser de serrer une main qui se tend...

7 comments:

Luna Part said...

ben oui, c'est pas vraiment acceptable de refuser une poignée de main... après on peut jouer sur la pression "je te la broye" ou "je te la donne mais toute molle et fuyante" (beurk) mais les témoins s'en rendent rarement compte ;-p

FD said...

Ouaaaarf ! allez, ça aurait pu être bien pire, va, comme candidate ;-)

La Femme coupée en deux said...

C'est vrai que ce serait fort discourtois de refuser une poignée de main... t'avais du gel hydroalcoolique sur toi ?

Valérie de Haute Savoie said...

Je n'aurais pas pu. Elle a tellement l'air niais. Et puis, c'est une façon d'affirmer haut et fort le refus de ces politiques là.

CitronVert said...

S'il avait refusé elle lui aurait peut-être dit " cass'toi pov'con!"

kousinn said...

ah ben je vous félicite pas non plus ! mais je compatis

ma moman avait fait mieux, au marché un monsieur lui tend un tract de la candidate ump du coin (ministre à l'époque) et ma momman elle lui a dit "ben j'en ai rien à fiche de madame machin" madame machin était juste derrière.

Le Mandrill said...

Bon, je dois aussi préciser que j'avais envoyé paitre des militants UMP à l'entrée qui voulaient me refiler leur tract et que, malgré les regards très cordiaux que je leur ai octroyé les yeux dans les yeux, Jego (ex-secrétaire d'état à l'outre-mer, député du 77), puis Pécresse se sont empressé de passer leur chemin. Le député-maire de ma ville s'est contenté d'un "bonjour monsieur le conseiller municipal" avant de continuer sa route.
Bouh.
J'ai eu aussi qlq militantes UMP qui ont tenté des sourires contrits des-fois-que-je-sois-abordables mais on courageusement décidé de disparaitre sous terre.
^^