Wednesday, January 17, 2007

Je remets ça quand vous voulez.

Nous étions quatre – les enfants, mon jeune frère et moi – mais par un prompt renfort, nous nous retrouvâmes quinze à 14h30.

Nana n’a pu fêter son anniversaire amical qu’une fois, pour ses 5 ans, et ils étaient 4, j’ai géré facile. Je lui avais promis de fêter son anniversaire cette année – pour une fois qu’elle va à l’école du quartier et que tous les copains habitent donc à 5 minutes à pieds…

J’avoue, j’appréhendais. Comment fait-on pour occuper tant d’enfants sans avoir recours à un manuel de français ou de maths, hein ? Sans retrouver des bouts de légo et playmobil, des pièces de puzzles éparpillés partout ?

Heureusement, mon jeune frère s’est proposé pour m’aider. A 14h30, nous étions prêts à recevoir la horde. A 14h40, ça courait partout, s’interpellait, riait… A 14h45, ça s’est assis autour de la table pour coller des bouts de papier crépon sur une assiette en carton. 5 minutes après, la débandade commençait, les rires, les cris, les déguisements, et comme y’avait pas assez j’ai sacrifié mes robes pour la plus grandes joies des fillettes, la découverte du piano et de la caisse à instruments de musique - les voisins me maudissent pour 46 générations, c'est certain, le panier de bonbons qui s’appauvrissait à vue d’œil, les assiettes décorées qui sont devenues masques sous nos doigts, notre tentative de Jacques a dit, nos danses rigolotes, les kappla, petites voitures et vêtements dans tous les sens, les bouts de gâteaux écrasés, les papiers de bonbons, le tourbillon dans toute la maison, et le « déjà ? » lorsque les premiers parents sont venus chercher leurs rejetons.

Et mon étonnement : on a survécu, et c’était même pas si terrible que ça…
Mais non non non, n’insistez pas, je ne viendrai pas animer les goûters d’anniversaire des vôtres !

6 comments:

Soeur Anne said...

Et bien, tu vois, tu t'en es sortie..
Moi aussi j'ai une trouille d'enfer quand la Donzelle fête son anniv' avec ses copines...mais par chance, elle est née en été, je fais ça fin juin, dans le jardin, avec go^ter sous le prunier...et c'est vrai que les balançoires et les bacs à sable, ça facilite la chose...
Pour Pirate, octobre, ça risque d'être plus dur ...

*Isadora* said...

Tu viendras pas ?
c'est ce qu'on verra ;)

FD said...

Ah tu vois, trop fastoche finalement ! Maintenant tu vas t'y coller 2 fois par an. T'es une super maman parfaite, je suis admirative !

luna pat said...

c'est vrai que moi aussi j'appréhende toujours un peu ces gouters d'anniversaire, seulement ce que j'oublie c'est qu'à chaque fois je m'amuse comme une folle ;-)

tirui said...

mais si, faut que tu viennes, ne serait-ce que pour savoir à l'avance ce que c'est un onzième anniversaire de fille. Je te retiens ta place, c'est dans une petite semaine. Viens avec ton papier crépon et tes assiettes en carton. :-)

Nina said...

Oh lala, j'ai l'habitude de ces fêtes, avant mon divorce, nous faisions les anniversaires et la fête d'halloween, je recevais les petits monstres, je me déguisais aussi et hop tout le monde dans la rue pour aller chercher les bonbons (voir article sur mon blog), une année j'ai voulu faire les 2 anniversaires en même temps, mon dieu la panique, 25 gamins d'âges différents, et ce n'était pas une bonne idée. Bon, moi je triche, je fais toujours ça au mois de juin, en décalé, c'est beaucoup plus pratique, tout le monde dans le jardin.