Tuesday, September 15, 2009

Caisses prioritaires

Je ne cesse d'être étonnée par l'attitude de certaines personnes qui font la queue aux caisses prioritaires et qui soupirent lorsque je leur passe devant!
Pourtant, y'a pas tromperie, ces personnes savent qu'elles doivent céder la priorité, mais malgré tout, elles râlent.

Une fois, je faisais la queue à une caisse, derrière un couple qui avait un tout petit bébé. Dans ce magasin, la priorité était aussi offerte aux jeunes mamans. Je signale donc aux parents qu'ils peuvent passer devant la dame qui était devant nous, son chariot débordant. Ils étaient étonnés, ils n'avaient pas vu qu'ils avaient priorité sur elle! Mais celle-ci a commencé à pleurnicher, "oh, j'ai déjà laissé la place à plein de personnes prioritaires, je n'aurais pas dû venir à cette caisse, je vais être en retard pour rendre ma voiture de location." Le couple a cédé, et je me voyais mal passer devant eux. Malheureusement, Mister k n'est arrivé qu'une ou 2 minutes après, la dame avait déjà mis ses achats sur le tapis roulant.

Parce que Mister k ne se laisse pas faire dans ce genre de situation!
Il faut dire qu'il est lui-même porteur d'une carte lui donnant la priorité, une carte d'adulte handicapé, dont il se sert lorsqu'il ne va pas bien. Mais comme il paraît valide, il lui a parfois fallu se justifier - ça n'est jamais arrivé devant moi mais je me souviens d'un homme, il y a quelques années, qui a utilisé sa carte pour passer en priorité et a dû justifier son handicap devant la foule mécontente; il souffrait de diabète, pour beaucoup, ce n'est pas une excuse suffisante pour passer devant les autres... Mais comme dit Mister k, cette carte, on ne la donne pas à n'importe qui n'importe comment! Comme c'est pénible et humiliant, ce regard des autres...

Et puis cette fameuse petite phrase: ils n'ont qu'à faire les courses aux heures où nous, on ne les fait pas! Phrase que j'ai surtout entendue à propos des personnes âgées et qui m'énerve depuis toujours. Comme si ceux qui, pour une raison ou pour une autre, ne travaillent pas (retraités, handicapés, femmes enceintes à partir de 8 mois, femmes au foyer....) devaient organiser leur vie en fonction des travailleurs - qui d'ailleurs ne travaillent pas tous les mêmes jours ni aux mêmes heures!

Je fais les courses quand ça m'arrange, en fonction de ma vie à moi.

Récemment, nous sommes passés devant une dizaine de personnes. Mister k est très courtois, il demande à chaque personne, en commençant par la dernière, si elle est prioritaire. Certaines personnes n'ont même pas répondu! D'autres ont râlé très clairement. Il faut dire que cet hypermarché donne la priorité aux femmes enceintes et aux handicapés à la caisse "moins de 10 articles"! C'est débile évidemment, mais est-ce à moi d'en payer les conséquences?

De manière plus globale, je sens parfois un mépris, voire une agressivité latente vis-à-vis des femmes enceintes.
Hier, quelqu'un m'est sciemment passé devant au moment de monter dans le bus, pour être sûr d'avoir une place assise - une des dernières à ce moment-là - avant moi (et que moi je n'en aie plus, peu importe)! Il y a aussi des personnes qui se dépêchent clairement, courent parfois, pour arriver avant moi - ne surtout pas céder un pouce de terrain! J'avais déjà remarqué ça lors de ma première grossesse il y a 11 ans. Ca m'a toujours autant amusée qu'agacée.

Ce qui est risible aussi, c'est l'attitude de certaines personnes une fois que bébé est là.
Pour Princesse, je ne connaissais pas encore les méthodes de portage, j'avais un landau-poussette (que nous avons conservé, qui a porté d'autres enfants depuis, y compris Viking passé un an). Dans un magasin, toujours (décidément, vous allez croire que je passe mon temps à faire des courses!), un type avait manifestement hésité à passer par-dessus, tout simplement! Il avait déjà esquissé le geste de lever la jambe...

Bref, faites des enfants pour nos retraites (je l'ai souvent entendue celle-là aussi) mais surtout, surtout, loin de nous!

18 comments:

Crazy Cat Lady said...

Et puis, que ton mioche ne s'avise pas de se mettre à pleurer dans un magasin hein. Ah ces mères, toujours à imposer leurs braillards aux autres.

(si si, j'ai lu ça récemment)

Tili said...

Ahhh oui, les caisses prioritaires et la courtoisie...
C'est tout un monde en France. A ma première grossesse, au Canada, la politesse et la sollicitude des gens était une évidence, sauf une seule fois où je suis restée debout dans le métro de Montréal, j'étais presque à terme de mes jumelles, donc ça se voyait bien et bizarrement personne ne m'a laissé m'assoir. Manque de bol j'ai fait un malaise, je suis tombée... Là ils ont réagit, je crois qu'ils se seraient tous mis dans un trou de souris s'ils avaient pu...
En France, le manque de politesse était tellement habituel que c'était plutôt quand on me laissait la place que j'étais surprise...
Aux caisses prioritaires je n'osais pas et je me suis souvent demandé pourquoi les caissières laissaient faire.
La dernière fois que j'ai eu à utiliser une caisse prioritaire, c'était en pleine chimiothérapie, et ça se voyait. Pareil, je n'ai pas osé demander à passer devant ces hommes en bonne santé... Mais là c'est la caissière qui s'est indignée et qui les a tous viré ;-)
En france encore, une fois une commerçante m'a demandé de laisser la poussette avec mes jumelles à la porte du magasin, véridique ! J'étais furieuse eh bien il s'est trouvé une dame, élue de la ville de Massy, pour dire que c'était moi qui gênait... J'ai répliqué que j'allais demander aux pompier si l'espacement entre les étalages (c'était une librairie) était conforme aux normes de sécurité et là elles m'ont dit qu'elles allaient, une porter plainte pour "agression" (parce que je m'indignais de la demande de laisser mes bébé seuls dehors) et l'autre témoigner...
Je n'ai jamais été aussi choquée de ma vie!

FD said...

Allez, le mantra du jour "la bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe en plein vol". Je te comprends (on nous a refusé un restau en terrasse pourtant un jour à Etretat avec une poussette) et je compatis...
Sinon, c'est pour bientôt ? ça va encore ?Biz

Bismarck said...

Comme Tili (décidément spécialiste du calvaire), je trouve que les caissières sont parfois bien complaisantes.
Moi, je n'ose pas encore me faire céder la place, parce que, même si ça se voit déjà (bien?), je n'en suis qu'au 4° mois, mais tu peux être certaine que quand je serai fatiguée, je ne me gênerai pas.
Je pense aussi à cette diabétique raccompagnée chez elle en urgence pour qu'elle puisse se faire sa piqûre, et qui avait déjà dû arrêter une ou deux voitures avant la mienne. Les gens sont d'un égoïsme!
Et j'aimerais, comme je l'ai vu sur un parking breton, des places réservées aux futures mamans et mamans avec poussettes. Parce que sortir son gros ventre ou installer Bébé dans son siège auto entre deux voitures un peu serrées, c'est galère aussi!

1air2rien said...

Faut voir aussi que des personnes, dont je fait partie, ne font pas gaffe aux panneaux et ne savent même pas qu'il y'a des caisses prioritaires...
j'ai découvert ça sur internet pendant ma grossesse pour tout dire...

Pour ma part j'ai jamais fait valoir quoi que ce soit et très souvent les gens, lieux prioritaires ou pas, m'ont laissé passé, fait assoir etc...

Bref, il y'a aussi des gens sympa ;-)

Luna Part said...

je ne sais pas si c'est dans tous les magasins Carrouf, mais j'ai remarqué au cours de mes grossesses que les caissières des caisses prioritaires à lille surveillaient l'arrivée des futures mamans ou des personnes à mobilités "difficiles" et qu'elles hurlaient presque à leur approche : "il y a une personne prioritaire, laissez la passer !"

la 1ère fois ça surprend, tu te retrouves à doubler toute une file qui regarde ses chaussures parce que c'est la caissière qui les engueule :-D j'ai même cru que j'étais tombée sur LA caissière rebelle, mais non cela s'est répété plusieurs fois, mais uniquement chez Carrouf (bon OK c'est vrai qu'ensuite j'avais tendance à arriver le bide en avant et les pieds en canard pour que la caissière ne me rate pas) mais c'est bon à savoir !

Moukmouk said...

Je trouve cela drôle la notion de caisse prioritaire. Si une personne est prioritaire, elle devrait l'être à toutes les caisses non?

Une caisse particulière, c'est une façon française de voir le monde... je ne critique pas, je constate.

Bismarck said...

Remarque très pertinente, Moukmouk!

LiliLajeunebergere said...

Crazy Cat Lady, oui, entendu aussi :-S

Tili, ce que tu racontes est en tout point hallucinant!

FD, encore 1 mois1/2.... c'est long!

Bismarck, en réalité je n'ose toujours pas... heureusement que Mister k est là!

1air2rien, oui, on peut se tromper, mais ça revient au même: on doit laisser passer les prioritaires sans râler!
Et je pense qu'il y a une différence d'attitude entre la région parisienne et la province. Ici il y a des gens sympas et prévenants mais pas beaucoup!

Luna Part, dommage, j'habite en région parisienne! mais je suis "tombée" une fois sur une caissière fort en gueule, qui a exigé des autres clients qu'ils me laissent passer, heureusement parce que Mister k n'était pas avec moi!

Moukmouk, je suis bien d'accord avec toi, on ne devrait même pas réserver de caisses spéciales pour les "prioritaires"...

Eddye said...

Tout pareil !
Je suis tombée une fois sur une caissière de caisse prioritaire qui ne voulait pas me laisser passer malgré mon gros ventre et qui me disait "oui mais attendez, il faut que les clients soient d'accord"... en même temps, ils vont sur une caisse prioritaire en toute connaissance de cause, non ?? j'avais halluciné !
Mais le contraire existe aussi et à la caisse d'ikea, la caissière m'a appelée et fait passer d'office devant tout le monde... elle avait un fort accent britannique, ceci expliquant peut être cela ?
allez courage !

liaht said...

Moi je suis tout à fait d'accord pour faire des enfants pour la retraite ! C'est d'ailleurs pour ça que j'en ai fait 5 !!! Mais pour la mienne de retraite, pas pour celle des autres, non mais !!!

Eveine said...

Quand je vais à une caisse prioritaire, c'est en sachant que je laisserai la place.
Mais je dois bien avouer qu'une fois, ça m'a mise en colère. Un couple s'est présenté devant moi en exhibant une carte rose sous mon nez, sans me laisser la voir, en criant presque qu'ils étaient prioritaires, qu'ils passaient devant moi, et ont poussé mes affaires qui étaient sur le tapis ! Je n'ai rien dit, pas envie de faire un drame pour si peu. Je suis donc allée à la caisse d'à côté qui était vide, oui, il n'y avait personne ... Et je suis donc passé avant ces 2 idiots :)
J'ai presque eu envie de les remercier en partant ;)

sosso said...

Comme tilli: je suis tombée dans les pommes dans un bus, enceinte de plusieurs mois, alors que l'on ne m'avait pas laissé de places!

Vous me croirez si je vous dis que je me suis réveillée seule par terre, PERSONNE n'étant venue me voir???? Finalement il y en a un qui s'est quand même levé et m'a laissé sa place!

LiliLajeunebergere said...

Eddye, tu aurais pu faire appeler le responsable du magasin, c'est limite illégal non?

liath, hihi :-D

Eveine, oui, là, c'est n'importe quoi :-S

Sosso, tu as décroché le pompom!

Anonymous said...

Il y 15 jours, je pose mes courses sur un tapis, une maman enceinte derrière moi me sourit, je léve la tete, la regarde,honteuse. Elle ne veut pas passer, j'insiste, elle rougit et me remercie. Ben non, j'appréciais quand on me le faisait ;)

pascale m. said...

Et attends un peu que le bébé soit là! j'ai l'air pessimiste, mais j'en ai tellement bavé dans le bus, notamment un jour où , alors que j'avais plié ma poussette par courtoisie( et à la main mes deux jeunes enfants que personne n'a laissé s'asseoir soit dit en passant), je me suis fait traiter de tous les noms par un type parce que ma poussette pliée avait effleuré son épaule! j'en étais à appréhender les fois où je devais prendre les transports en commun!
maintenant, je vole à la rescousse des jeunes mamans à qui l'on fait systématiquement des remarques déplacées...

Anonymous said...

stepfather introducing swfs abolish winning distributing networked saturday illicit opposes boaventura
masimundus semikonecolori

petit bruit said...

Je reviens lire ce post, car je suis face à mon petit dilemne personnel!

Je viens de recevoir ma carte de priorité et je ne sais pas si j'oserai m'en servir un jour. A vrai dire, j'hésitais à en cocher la demande sur le formulaire mdph, c'est mon amoureux qui m'y a poussé. Il m'a vite convaincue, car je me suis retrouvée debout plus d'une fois lors de longs trajets en transports en commun, sans oser rien dire : j'ai 25ans, c'est plutôt à moi que les personnes âgées demandent une place assise!!!

Je crois que je ne saurais pas quoi répondre aux gens qui râlent aux caisses prioritaires, alors que je sais très bien que je ne m'en servirait que les jours où ça va vraiment pas...et je me demandais comment Mister K gérait la chose... comment il remettait les gens à leur place...je suppose que c'est plus facile pour un homme que pour une femme (oui, c'est du sexisme de base, mais les gens se permettent plus de choses vis à vis des femmes).
Pffff tiens!