Sunday, April 18, 2010

Avertissement

Je suis désolée, vraiment, sincèrement, pour tous ceux que les cendres du glacier Eyjafjallajokull (j'ai copié-collé ;-) ) mettent dans des situations difficiles, douloureuses... J'imagine ces personnes qui, simplement, ne peuvent rentrer chez elles, de l'autre côté de l'océan.

Oui, réellement, je compatis, mais...

En même temps, je ne peux m'empêcher de sourire et de voir là comme un avertissement...

On s'est crus forts, plus forts que la nature. On a cru que rien ne pouvait empêcher le progrès industriel, technologique, scientifique. Une éruption, un nuage de cendres et... le monde est paralysé.
Qui aurait songé à ça la semaine dernière? Qui aurait songé que des milliers (millions?) de personnes se retrouveraient coincées, et qu'on ne pourrait rien y faire?

Je suppose que je ne suis pas la seule à voir dans cet événement l'obligation dans laquelle nous sommes de changer notre style de vie.
On sait que dans 40 ans on n'aura plus de pétrole mais on continue de rouler en voiture et prendre l'avion de manière inconsidérée! Il paraît qu'on va nous trouver un truc pour remplacer, mais je doute que ça remplace à 100%, et je doute aussi que le remplaçant nous permette de nous placer au dessus des lois de la nature.

Il faudrait que tout le monde, chefs d'état et citoyens, se pose 5 minutes pour réfléchir à ça: nous avons pensé esclavagiser le monde, mais c'est nous qui restons inconditionnellement esclaves de notre planète; la lutte est inégale, et d'ailleurs, que nous apporterait cette lutte? Internet a fait de la planète un village géant, je suis la première à m'en réjouir, mais en ce qui concerne la "vie réelle", il faudrait songer à rester davantage dans notre village.

Ceci dit, je ne suis pas meilleure ni plus forte que les autres. C'est difficile de renoncer au confort de la vie occidentale moderne. J'y travaille malgré tout, beaucoup même; nous sommes de plus en plus nombreux à le faire, à refuser la surconsommation, et à privilégier la proximité. Mais ce n'est pas suffisant, il manque une réelle volonté politique.

J'aimerais croire que ces cendres vont ouvrir les yeux de nos dirigeants, mais je ne suis pas suffisamment naïve pour ça...

6 comments:

Pivoine La fleur 2.0 said...

C'est exactement le réflexion que je me faisais hier soir.
Malgré les désagréments que ça occasionne, les retombées économiques négatives, les morts parfois (pour les tempêtes et cie)...je ne peux pas m'empêcher d'être fascinée par la Nature qui reprend ses droits.

tanette2 said...

Ce ne sera pas manque d'avertissements si on ne veut pas "reprendre conscience"..!

Bismarck said...

Il y en a qui doivent être contents: ce sont les enfants de la zone B coincés sur leur lieu de vacances!
Mais je pense (moi aussi) que pour que cela soit un avertissement, il faut qu'on veuille bien y réfléchir.

FD said...

Ah oui, "la nature reprend ses droits", je n'avais pas vu ça comme ça, l'éruption du volcan. Mais ici nous ne sommes peut être pas dans une région capable d'oublier que la nature est toujours la plus forte... quand on vit et côtoie la montagne, on fait moins le "kêke" et l'humain se fait humble et tout petit tout petit. Sinon... :-(

Crazy Cat Lady said...

Moi je pense à tout ce CO2 en moins dans l'atmosphère... ouf, c'est déjà ça !

heure-bleue said...

Tu rêves, les hommes qui nous gouvernent, ne voient pas plus loin que la prochaine élection...