Monday, July 24, 2006

D'une blondozieubleux

Dans le dernier numéro de télérama, Jamel Debouzze évoque les élèves de la 6è1, les petits blonds aux yeux bleus.

Jamel, j’ai effectué ma scolarité dans une banlieue « black blanc beur », comme toi. Je viens de regarder toutes mes photos de classe, de la primaire au lycée (et au collège j‘étais en 6è1 puis 5è1 etc): les années fastes, nous étions 4 blonds (et encore, pas franchement du style scandinave). Fallait vraiment le vouloir pour réussir à faire une classe d’aryens.

Parce que c’est ça, le problème. Toujours mettre en avant le blond aux yeux bleus comme ennemi des « minorités ». Comme le seul et unique (et surtout injuste) « privilégié ».

Quand je lis ou entends ça, j’ai envie de hurler que c’est pas ma faute, si je suis châtain très clair (oui, j’ai foncé depuis l’enfance) aux yeux verts ( à mettre dans le même panier que les ozieubleu) . A une époque, ça m’a fait gerber. Quand j’ai eu conscience que c’était un laisser-passer. Parce que je ne suis pas naïve, je sais que c’est plus facile d’avoir un boulot quand on est de type européen - j’ai même refusé un boulot une fois où ça avait été clairement dit. Mais ce n’est pas réservé aux seuls blondozieubleu. Y’a aussi les châtains et même les bruns. Ou les roux.

Je plaisante, un peu. Mais le fond est sérieux: il faut arrêter de fustiger les blondozyeubleu, comme on fustige les maghrébins. Non, parce que dire que tous les 6è1 sont des blondozieubleu, c’est comme dire que tous les maghrébins sont des voleurs. Les dérives commencent comme ça.
Je dis ça aussi parce que mon fils il est blondozieubleu. On en plaisantait avec des mamans d’élèves, lorsque j’accompagnais ma fille en sortie scolaire, avec mon fils porté en écharpe. « Ah lui, ce sera LE blond de l’école ».

Je n’aimerais pas qu’il soit mis à l’écart (voire pire) pour ça. Pas plus que je ne supportais que mon petit frère se fasse traiter de « sale arabe » dans la cour de l’école (que ce soit clair, c’était le fait que ça soit une insulte qui me révoltait)

C’était un détail, Jamel, mais de ces détails qui comptent. A part ça, j’ai aimé tout ce que tu as dit dans télérama, comme je t’aime tout simplement pour tout ce que tu fais. Parole d’une fausse roussozieuverts qui a même des taches de rousseur, l’été.

9 comments:

Frankie said...

et tu parles pas de tous ces gens qui nous traitaient de "chinetoques" à l'école ... y'en a que pour les arabes de toute façon !!!

LiliLaJeuneBergere said...

c'est parce que Jamel est maghrébin ;-)

mais tu as raison, le racisme touche toutes les minorités :-(

jemetone2tou.com said...

il y a une difference peut etre quand meme un peu beaucoup... la discrimination positive, elle est pas que campagne electorale... parce que je dirais plutot "black, blanc, Peur" a cette epoque... Peut etre que H. Rozelmack changera le monde?;-?

Frankie said...

je rigolais ;-)
mais c'est pas drôle ;-(

Amandine said...

Je comprends ton coup de gueule... J'angoisse aussi pour mes fillettes, petites eurasiennes, je n'ai pas hâte de répondre à leurs questions à ce sujet...

FD said...

Non, en réponse à Jemetone2tout, H. Rozelmack ne changera rien dans les mentalités, pas plus que n'ont changé quoique ce soit les T. Henri, Zidane, ou autre Y. Noah (pas le chanteur !) Mais les choses ont tout de même changé, un peu : dans les années 70 à l'école on venait me toucher la peau "pour voir si ça part ta couleur" parceque ma peau était "trop" bronzée pourtant dans une grande ville universitaire du sud-est; et quand je suis partie vivre qqs années dans le pays d'origine de mon père, pendant 6 ans des cohortes de gamins me courraient après chaque fois que je mettais le nez dehors en criant "yovo yovo !" ("blanc ! blanc !) parceque chez eux je n'étais "pas assez" bronzée... Et quand 30 ans plus tard je promenais mon fils ainé dans sa poussette, dans la jolie prefecture du Pas-de-Calais où il est né (mutations obligent !) accompagnée de son père "bon teint", les gens se penchaient pour voir à quoi ça pouvait bien ressembler, un petit quarteron "aah... quand même, il est typé..." d'un air désolé. Mes "quarterons" sont chatains clair, aux yeux verts ou noisettes mais il sont "typés" : le cheveux ondulé et la peau dorée qui adore le soleil. Et à l'école, ce ne sont pas les blondozieubleux qui les embêtent. Mais à présent moi on ne me regarde plus avec curiosité ou animosité comme autrefois, juste à peine quelques reflexions masculines que je vous épargne...
Tout ça au final pour dire qu'il est trop facile de se focaliser sur un seul critère : tous les maghrebins ne sont pas des voleurs, tous les noirs ne savent pas danser, tous les blonds ne sont pas la panacé à atteindre. Il est aussi gerbant de glorifier son ami blond comme le beau à vénérer que de se gargariser d'avoir l'esprit large parceque "d'ailleurs j'ai un ami noir/arabe/chinois" (viet-namien, thailandais, coréen... on mélange bien, tout ça c'est pareil, hein ! )
Un florilège personnel : "oui mais vous c'est pas pareil ,vous avez fait des études !" (entendu, plus on pousse loin ses études plus ça blanchi ?!); en pleine canicule "ah, vous devez être bien avec ce temps-là, vous... non ?"; "ah, mais tu fais pas ton âge... c'est vrai quà vous on peut pas bien vous donner d'âge..." Reflexions de proches, des que je croyais mes presque-amis... petites choses qui émergent toujours au détour d'une conversation...
Voilà, com un peu long mais le sujet me fait perdre le sens de la mesure, désolée !

Bismarck said...

Pff... Moi, je suis pour le mélange. Les eurasiens sont toujours beaux, je trouve, et les "quarterons" (quel horrible mot!) de FD doivent être très beaux aussi.
Mon fils est châtain très clair, avec des yeux bleus, il est allé à la crèche avec des beurs (d'ailleurs, le personnel s'appelait Fatiah, Fatima, Shérazade...) et il ira à la maternelle avec Fatou et les autres.
Ce qui est dommage, c'est qu'on s'extasie souvent sur les gentilles petites frimousses, mais qu'on se méfie dès que les mêmes enfants grandissent.

alizarine said...

La France se voit encore comme un pays "de Blancs" ... en total décalage avec la réalité ! quand considèrera-t-on enfin les diversités (entre autres) physiques de notre population comme quelquechose de NATUREL !???
Quand les visages pâles arrêteront-ils enfin de s'ériger en norme , et quand les autres seront-ils enfin pleinement assurés d'être légitimes ici ?!?
Je ne suis pas très patriote comme fille ... mais je le suis dans ma douleur à voir mon pays s'abimer et gacher ses possibilités par le racisme et les ségrégations de tous ordres .

LiliLaJeuneBergere said...

jemetone, y'a même une grosse différence, en ce qui concerne le regard, malheureusement...

amandine, ça viendra tout seul, et c'est jamais le bon moment

fd, j'adore tes longs commentaires... et tout ce que tu racontes est tellement affligeant que j'en reste sans voix :-(

bismark, ton dernier paragraphe est terriblement juste :-(

alizarine, ça me fait plaisir de te lire, et je suis mille fois d'accord avec toi ;-)