Friday, January 07, 2005

il est où le café?

C'est le bordel chez moi.

"Comme toujours" répondront celles qui connaissent... Eh bin non, pire!!!!
Parce que déjà, là j'ai plus d'excuse, ça devrait être nickel chrome bien tout rangé, rien qui dépasse (heu non, là c'est de la science fiction, oubliez tout de suite), parce que j'ai de quoi tout bien ranger, j'ai de nouveaux meubles quoi, je pourrais être organisée, bin ça ne fonctionne pas, je suis vraiment un cas désespéré.
Et puis c'est pire que d'hab parce que c'est simplement pire que d'hab, les trucs que j'ai déplacés "en attendant" n'ont pas encore intégré leur nouvel espace, donc tout traîne partout, les livres, les jouets, les vêtements, les papiers administratifs importants, et puis quand y'a déjà plein de brol on se dit qu'un peu plus ça ne se verra pas beaucoup, donc le boxon-habituel-du-vendredi-soir-après-une-semaine-à-l'iufm côtoie le boxon-inhabituel-de-l'aménagement-en-cours; faut le voir pour le croire.

Tout ça c'est la faute de ma soeur, qui crâne à l'hôpital depuis 15 jours, que ma mère a dû aller voir tous les jours, et du coup j'ai dû attendre que notre génitrice soit libre pour construire les meubles (chez nous le bricolage est une affaire de femme -mon père sait à peine changer une ampoule- et je ne peux pas compter sur mes associés de presque 6 ans et 27 mois), soit juste avant le jour de l'an. Et après le jour de l'an, il a fallu que je me récupère moralement pour avoir le courage de retourner à l'iufm -ceux qui sont passés par cette case me comprennent.

Me suis pas remise de ces vacances (il faudrait des jours pour se remettre des vacances); le premier soir Viking s'est endormi à 1h du matin. Et mercredi soir, me suis couchée tard..... Le soulagement quant à l'état de santé de ma soeur m'a trop énervée et je ne me suis pas endormie avant 2h du matin, il faut dire qu'auparavant j'ai été obligée d'aller manger une pizza avec ma copine qui m'a accompagnée à l'hôpital, parce que le midi je lui ai demandé de m'accompagner choisir un livre pour ma soeur, du coup elle (ma copine) a acheté un pizza dégueu dans une boulangerie du coin, et on ne peut pas rester sur une pizza dégueu, c'est moralement répréhensible (et en plus mes nains s'étaient endormis chez mes parents, fallait en profiter).

Tiens à propos de livre, j'ai eu du mal à trouver un truc pour ma soeur!!!! Je voulais un truc drôle..... Bin entre les pamphlets historiques et les trucs de terroir on n'est pas bien servis dans cette librairie... Y'avait bien le dernier Paul Auster, mais le résumé au dos commençait par "après un long séjour à l'hôpital...", je rappelle qu'à ce moment-là je croyais ma soeur atteinte d'un cancer, donc j'ai préféré m'abstenir, j'avais peur qu'elle n'ait pas assez d'humour. J'ai pris Merci de Daniel Pennac, plutôt. Quand elle l'aura fini je le lui piquerai et je vous en ferai la critique littéraire (je dirai que c'est bien quoi, je suis pas objective quand il s'agit de Pennac)
Ne soyez pas pressés, parce que ma soeur doit d'abord finir la biographie de Renaud que je lui ai offerte à Noel, oui y'a une biographie de Renaud en vente libre dans toutes les bonnes librairies, la preuve.

Donc mercredi soir, après la pizza, après le trouvage in extremis au fin fond d'un placard d'une magnifique édition des contes de Perrault illustrés par Gustave Doré qui est allée remplacer la 7è dent que ma fille perd à même pas 6 ans, perte dont je suis prévenue à mon arrivée chez mes parents à 22h30 (j'ai bien fait d'avoir oublié ce livre chez eux le jour où je l'ai acheté-la pitite souris est trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès généreuse et surtout pas prévoyante du tout), après tout ça donc, au lieu d'aller me coucher, bin j'ai écrit un mot dans mon blog, plutôt long même, si vos souvenirs s'en souviennent, au lieu d'aller me coucher, et donc après tournage et retournage dans le lit, et tétées à n'en plus finir toute la nuit fournies par la mère culpabilisée d'avoir abandonné ses enfants le soir, le lever fut extrêmement pénible. J'ai réussi à m'orienter jusqu'au placard de l'entrée, j'ai tout fouillé, et le cri du coeur est sorti de mon coeur: "y'a plus de café?????????????!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!"
Il faut imaginer l'angoisse et le désespoir dans lequel je me suis trouvée plongée, je n'allais pas survivre à une journée de cours en soi même pénible sans caféine, c'était pas possible, autant m'achever tout de suite.
Mais non, en fait ma maman c'est une coquine, allez savoir pourquoi, elle a mis le café sur le frigo, hahahahahahahah la bonne blague.

C'est ainsi que je fus sauvée pour la journée.

Et j'étais motivée pour ranger ma chambre le soir même (oui parce que c'est le sujet que je traite depuis le début au cas où vous n'auriez pas remarqué, j'essaie de vous expliquer tous les obstacles qui se dressent sur ma route pour m'empêcher d'accomplir mon rôle de bonne mère, d'épouse accomplie -enfin ça c'est logique- et de femme d'intérieur irréprochable)

Sauf que j'ai une nouvelle méthode pour endormir Cristina (vous allez comprendre la présence du "sauf" dans un instant).
Pour éviter de m'abîmer les yeux en lisant dans la pénombre de la chambre pendant 1h30 -temps moyen d'endormissement habituel ("tétée-l'autre tétée-ma voiture-mon lion-veux plus ma voiture-veux plus mon lion-tétée-l'autre tétée-à boire etc) j'ai trouvé judicieux de m'allonger à côté de lui, de le prendre dans mes bras, en l'empêchant de se relever.... Ce qui implique pleurs et autre.... M'enfin je résiste... Pas longtemps..... Je sors victorieuse de la lutte, je suis sûre qu'il s'endort en moins d'1h30..... Bon moi aussi bien sûr..... Et hier soir j'ai trouvé dommage de ne pas profiter de mon état comateux pour aller me coucher tout de suite, plutôt que de m'obliger à me réveiller suffisamment pour ranger, parce que nécessairement j'aurais eu beaucoup de mal à me rendormir après, pas avant 2h du matin peut-être, holàlà le cercle vicieux fatal, heureusement que je suis trop maline pour m'enfermer dedans!!!

Ce soir le chat a bondi sur mes pieds, ce qui m'a réveillée, et j'ai vu les yeux grands ouverts de Viking, allez savoir pourquoi je me suis un peu énervée, et j'ai dit que maintenant ça suffit tu fermes les yeux et tu dors, c'était réglé en moins de 5 minutes comme quoi il suffit d'un peu d'autorité pour tout régler, CQFD.

Mais bon vous trouvez que c'est une heure pour ranger vous?

Demain c'est même pas la peine, Princesse a équitation le matin, et l'après-midi répétition de théâtre... oui messieurs-dames, ma fillàmoi monte sur scène demain soir, reprenant un rôle au pied levé (si c'est pas du grand art ça) pour venir en aide à une copine de ma mère, prof de théâtre.
Je vous raconterai.

Je rangerai probablement dimanche, sauf si j'ai un nouvel imprévu -j'espère que vous conviendrez que ma vie est semée d'embûches.

Si vous êtes parvenu jusqu'à la fin de mon délire, je vous félicite, et je vous délivre l'ultime info: j'ai un peu remué le brol pour retrouver Kipu, chose bleue à l'origine mais devenue grise et informe à l'usage, truc qui permet à ma fille de s'endormir plus sereinement (monde merveilleux de l'enfance....) et qui était porté disparu depuis le grand réaménagement.

Comme quoi je suis pas une bonne épouse, pas une femme d'intérieure accomplie, mais une mère formidable, ça, oui.

9 comments:

*Isadora* said...

Hé bé, tu sais que tu me rassures drôlement, toi ?
Parce que c'est pareil chez moi. Même qu'hier, l'homme intermittent de la maison m'a sorti une analyse à 2 balles sur le box qui empêche d'avoir les idées ordonnées. Je sais pas pourquoi, mais j'ai trouvé ça ni intéressant, ni drôle...

Une mère formidable, oui, tu l'es :)

LiliLaJeuneBergere said...

bouh c'est nul comme analyse!!!
de toute façon ça ne marcherait pas avec moi, je suis un cas désespéré je vous dis, je ne serai jamais ni grande, ni organisée avec des idées claires.
Par contre je veux bien un intermittent pour ranger chez moi et surtout pour faire le ménache.

a n g e l said...
This comment has been removed by a blog administrator.
a n g e l said...

Ah ouais les vacances j'ai eu tellement de mal à m'en remettre et ma Lutine aussi, que hop on en a rajouté une semaine: raison officielle, les poux, raison officieuse, la flemme.

Quant au bazar, je suis plutôt maniaque, mais j'ai quelques ilôts de résistance, dont les lamentations me hantent et me tracassent: la grande commode de mon salon, et le placard de la chambre de mon fils...

annemaya said...

ça y est:j'y suis arrivée merci BN pour ta "non aide" :-)
je trouve super cette idée de blog

LiliLaJeuneBergere said...

fut un temps je fus maniaque moi aussi, quand j'étais célibataire sans enfant puis en couple avec un seul enfant... mais depuis que je suis célibataire avec 2 enfants je laisse les îlots de résistance pulluler..... parfois je réussis à sortir victorieuse de ma lutte contre l'un d'eux mais c'est une ruse de la lutte AOM (anti organisation maisonnesque) qui en profite pour se reconstituer en un autre endroit, encore plus grand, encore plus fort.....

de totue façon, c'est pas toujours les résistants qui gagnent à la fin?

chouette annemaya nous rejoint ;-)

Alouette said...

J'ai résolu le problème : je ne bois pas de café :-)

J'ai tout lu, filsàmoi dit aussi tateur, ca se confirme, c'est le presque jumeau de Mat'

LiliLaJeuneBergere said...

oh!! une gentille alouette ;-)

Mateo sait dire "je veux pas" aussi..... j'ai le sentiment que le tien aussi... c'est bien de leur âge non?

mamansursaplanete said...

Je vois que tu excèles dans l'art de déplacer les choses... ça me rappelle furieusement quelqu'un(e).
À présent, je connais l'âge de tes enfants (faut dire, si je lisais les archives dans l'ordre hein...).
Je me suis bien marrée en imaginant la scène d'endormissement et non seulement tu sembles (non tu es) une très chouette mère mais en plus j'adore ta manière d'écrire.