Sunday, February 06, 2005

doutes

pitêtre que je me suis trompée de boulot....
je me suis surtout trompée d'année, j'ai passé le concours trop tôt ou trop tard, en tout cas juste la période où je suis seule avec 2 nains très demandeurs (normal, 2 nains de 6 ans et 30 mois quoi) bin c'était l'ultra mauvais moment..... je n'ai pas suffisamment le temps de m'inverstir dans mon tout nouveau boulot, d'un autre côté j'ai le sentiment de sacrifier mes enfants (quand je ne suis pas à l'école je ne pense qu'à elle), du coup je ne fais les choses qu'à moitié d'où frustration et j'ai le sentiment de passer mon temps à courir pour du vent.

pis j'ai pas envie d'être l'un de ces bourreaux d'enfance qui ferme les yeux sur les mille injustices des cours de récré, moi qui en ai tant souffert.... moi qui entend Princesse en souffrir aujourd'hui....

pis j'ai pas envie de mettre des notes.

pis j'ai pas envie de laisser des enfants sur le bord de la route.

parce qu'on a beau croire en une école pleine de vie, en des gamins désireux d'appendre si on les laisse s'exprimer, bin la réalité, hein.....elle est moche des fois....

pis je me demande en quoi j'ai été utile en cette semaine qui vient de s'écouler, ce que j'ai pu apporter à ces gamins, à celle qui est 40 fois plus cultivée que moi, à celle qui n'a toujours pas compris à quoi sert un division (et je n'ai pas réussi à lui faire comprendre), et quand je vois le mot s'inscrire dans ma tête malgré moi (à rien, j'ai servi à rien) j'ai du mal à me motiver pour boucler mon cartable en me disant que ça arrive des semaines blanches dans une vie de prof et que ça ira mieux plus tard.

j'ai pas envie d'aller à l'école demain.

j'ai jamais aimé l'école de toute façon.

5 comments:

*Isadora* said...

C'est normal d'avoir des doûtes, c'est même la preuve que tu t'investis vraiment dans ce que tu fais.

Je ne suis pas instit, mais la plupart de tes doûtes, je les ressens aussi, de manière parfois différente ou sur d'autres choses, mais je crois que toutes les mamans qui travaillent et ont une relation si forte avec leurs enfants y passent.

C'est la preuve qu'on est vivantes et qu'on ressent les choses, non ?

C'est toute ta richesse, tes doûtes, ce sont eux qui te font avancer et qui te feront donner des vraies choses qui comptent à tes élèves.

Allez hop, on boucle son cartable et on retrouve son sourire :)

a n g e l said...

tu as TOUT ce qu'il faut pur être une bonne ensignante. Je ne vais pas faire une analyse de texte de ton post pour te le prouver (mais faudrait pas me pousser beaucoup uhuhuhu).
Tu te SOUCIES de tes élèves de tes enfants, tu te questionnes, tu t'interroges, tu repères les dysfontionnements et tu t'interroges sur comment y remédier. Punaise si seulement la moitié des instits et des profs étaient comme toi, l'éducation nationale n'aurait pas la réputation pourrie qu'elle a aujourd'hui....

allez du courage plein...
mon mail t'es ouvert :)

kousinn said...

Non seulement je crois que c'est normal d'avoir des doutes, mais je pense qu'en avoir est signe que tu es (et seras) une bonne enseignante, quelqu'un qui ne se remet pas en cause ne peut pas etre un bon enseignant selon moi.

bon maintenant il ne faut pas que ces doutes te découragent, dis-toi que le temps que tu passes avec ces momes n'est jamais du temps perdu ni pour eux ni pour toi. Toi tu vas apprendre qu'ils ya de nombreuses facons d'apprendre ce qu'est une division( on peut pas tout savoir du premier coup) et eux ils vont comprendre que tu fais attention à eux, c'est tres important je crois pour les enfants d'avoir des gens qui font attention à eux.

Voilàvoilà te décourage pas

bisous.kousinn

annemaya said...

s'il te plait,fais le pour moi
moi j'ai abandonné après 6 mois :(
avec deux gamines de 4 ans et demi et 30 mois,sans soutien de la famille,en plein divorce,j'ai pas tenu le coup
il y a pas 1 jour ou je ne le regrette pas .
c'est une profession merveilleuse,c'est pour ça que tu l'a choisie
tu ne peux pas sauver tous les enfants ,mais être la goutte qui va les aider ;)

LiliLaJeuneBergere said...

j'ai fait mon cartable mais j'ai mis 1 journée et demi à retrouver la flamme

une fois que j'ai pu me formuler clairement que c'est à cause de mes collègues que je n'allais pas bien