Friday, June 24, 2005

.........in the rain

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais il a plu hier en Seine-et-Marne, comme dans toute la région parisienne et dans bien d'autres endroits.

Enfin quand je dis qu'il a plu.....c'était plutôt un méga orage qui nous est tombé sur la tête, les nuages se sont ouverts la fermeture éclair pour se vider plus rapidement, mais quand même ça a été long, très long.

Mais les enfants et moi, ça nous fait rire.

On a eu à faire plusieurs sprint sous la pluie, pour rentrer chez nous, pour en ressortir pour aller chez le médecin pour les fesses de viking, et chaque fois on riait comme des enfants (remarquez c'était pas loin de la réalité pour 2/3 d'entre nous....... moi j'ai passé le stade enfant, j'en suis au stade ado, je vous préviendrai si un jour j'en sors).

Chaque fois qu'on se retrouvait sous le déluge, on était pris d'un fou-rire. Viking criait "ouééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééé" en sautant dans les flaques avec ses bottes. Princesse s'est mise à danser. Moi je ne chantais pas, je ne dansais pas, mais j'étais heureuse, là sous la pluie, avec mes enfants, tout simplement.

Ca m'a ramenée plusieurs mois en arrière, lors d'un orage de fin de juillet. J'étais dans la voiture, sous l'orage donc, les enfants s'étaient endormis, et soudain, en entendant le "petit pull marine" d'Adjani sur la radio, je me suis mise à pleurer. J'ai alors pris la décision de quitter l'homme qui était en train de me faire sombrer au fond de la piscine.
Puis nous avons couru, les enfants et moi, sous la pluie, pour rejoindre la maison, un bon 100 mètres joyeux, gai, résonnant de nos rires. Et j'ai réalisé davantage que c'était ça, la vie, que c'était ça, l'amour: ne pas passer à côté du bonheur et ne pas louper ceux qu'on aime et qui nous aiment; que c'était ainsi que je devais toujours vivre; que c'était ça que je devais transmettre à mes enfants. Il n'y a pas de meilleur héritage.

11 comments:

tirui said...

arghhh c'est où la Seine et Marne que je vienne y habiter, ici on va bientôt être réduit à sucer les cailloux et découper les cactus des parcs de la ville pour un peu d'eau.

le stade ado a l'air de bien te réussir, tu peux peut-être y rester
(mais pas au fond de la piscine, même si par ces chaleurs le fond de la piscine a des côtés humides et frais drôlement attirants)

a n g e l said...

:')

annemaya said...

t'aurai pu être moins égoiste et envoyer un peu de pluie par ici ;)

kiki a dit :le bonheur est une trajectoire et non un but....?
c'est dans les petites choses de la vie qu'on le trouve .....

LiliLaJeuneBergere said...

la seine et marne c'est pas loin de Paris, mais tu n'as pas à faire le déplacement, je vais religieusement recueillir l'eau qui va tomber ce soir et te l'apporter en allant voir mon frère ;-)

Allez annemaya, je ferai pareil pour toi ;-) je trouverai bien un excuse!!

angel toi aussi tu joues à singing in the rain?

alizarine said...

merci de nous avoir fait partager ces moments . Très joli , si vrai !

tirui said...

je n'ai plus besoin d'eau en ce moment (il flotte) mais tu peux passer quand même en allant voir ton frère. :-)
qui habite où d'ailleurs ?

LiliLaJeuneBergere said...

alizarine: j'ai beaucoup aimé tes posts sur l'eau aussi même si je n'ai pas eu le temps de te laisser un commentaire à ce sujet ;-)

tirui: une ville qui commence par B., limitrophe de Poitiers ;-). Mon frère et sa copine me fabriquent un neveu ou une nièce pour les 3 ans de viking!!!

tirui said...

je connais bien la ville de B., c'est à 5 minutes de chez moi.
Si tu as du temps de rab quand tu y seras, on peut essayer de se voir, moi je trouverais ça rigolo.

(isa te déconseillerait mais si on suivait toujours les sages conseils d'isa...)

Anonymous said...
This comment has been removed by a blog administrator.
Anonymous said...
This comment has been removed by a blog administrator.
Anonymous said...
This comment has been removed by a blog administrator.