Sunday, June 12, 2005

Ma dernière sortie scolaire

Bin oui la dernière..... vu que les prochaines années, le jour des sorties scolaires de mes enfants, je serai dans ma classe.....

Nous sommes allés cueillir des fraises avec l'école de princesse.

Pour le mot "cueillir", la maman de Kousinn (ma tante donc) m'avait expliqué comment l'écrire sans se tromper (un moyen mnémotechnique quoi): il faut un "u" après le "c" pour que ça se prononce "k" et un "u" après le "e" pour que ça fasse" eu" mais un "e" encadré par deux "u" ça fait pas beau, alors on en a arbitrairement ôté un, le deuxième. Donc il ne faut pas écrire "ceuillir" ni "cueuillir", ce n'est pas correct. Dès que je tombe sur un mot comme "cueillir" ou un de ses composés, je revois ma tante penchée sur mon épaule (oui en même temps c'est dur ça, de la voir penchée sur mon épaule, mais je dois être un peu contorsionniste) qui m'explique les mille détours de la langue française..... ça devait être il y a une bonne vingtaine d'années ça...... argh......

Donc nous avons emmené les enfants du bitume à la cueillette, on a même eu droit à un petit exposé sur la culture fraisesque qui m'a été utile, à moi l'enfant du bitume qui a mis beaucoup de temps à comprendre qu'une carotte c'était une racine (mais quand même j'ai vite su d'où venaient le lait et les oeufs.....)

Il faisait bon. Ni trop chaud ni pas assez. Juste ce qu'il fallait. Il y avait autant de fraises dans les barquettes que dans les ventres, le rouge sur les doigts et autour de la bouche faisant foi. Il y avait plein de sourires et de rires, autant des enfants que des adultes. Il y a eu une énorme bulle de bonheur et de sérennité, et comme c'était ma dernière sortie scolaire, ma toute dernière, j'ai trouvé ça chouette.

Pour la petite histoire, les parents trouvaient que les enfants étaient bien agités "aujourd'hui". Nous avions beau leur assurer que c'est tous les jours comme ça, les enseignants ne sont que des feignants toujours en vacances, les enfants sont adorables à l'école, puisqu'ils ne le sont pas à la maison (j'adore entendre les passants dans la rue se plaindre "vivement la rentrée"), les parents ont considéré qu'"aujourd'hui" les enfants avaient été particulièrement infernaux et qu'eux, les parents, avaient eu bien du mérite à les encadrer.

Vivement les vacances tiens. Et pas vivement la rentrée: je n'accompagnerai plus jamais mes enfants en sortie scolaire........

Les fraises étaient super bonnes, au fait.

6 comments:

a n g e l said...

ahhahaahahahahaah exact, c'est les boules quand même. Quand j'entend un parent se plaindre que c'est l'enfer avec ces deux mômes, lalalala, trop dur, j'ai envie de lui dire, que moi j'en ai (eu) 25 et toute la journée. Non mais ho. Faut relativiser.
En même temps, quand tu rentres chez toi, tu trouves que gérer deux mouflets c'est trop facile. Limite.

et c'est triste pour les sorties (mais aussi pour les rentrées, punaise, les rentrées, c'est trop les boules)

alizarine said...

Je me souviens encore de ma perplexité , au CP , face à la faute que j'avais commise , en dictée sûrement , sur le verbe cueillir ...tant qu'elles ne formaient pas une liste à apprendre , bien carrée et tout (comme choux , genoux , cailloux etc ...), les exceptions me laissaient gravement perplexe , avec un sentiment d'injustice causé par l'arbitraire de la chose (oui je sais , je prenais les choses très à coeur , en primaire ...).

LiliLaJeuneBergere said...

angel: oui trop triste de manquer la rentrée au cp de princesse et la rentrée en maternelle de viking :-(

remarque avec un peu de chance je n'aurai pas encore de poste le jour de la rentrée ;-).......

Alizarine, la langue française est plein d'injustice, je vais être payée pour expliquer ça aux élèves....

tirui said...

j'ai réfléchi longuement et eureka, yaka avoir tes propres enfants dans ta classe et comme ça tu pourras les accompagner en sorties scolaires, ce sera pas ta dernière.
CQFD
bon je vais prendre une aspirine, j'ai pas l'habitude de réfléhir autant.
(Et la rentrée pareil, tu la loupes pas non plus, du coup.)

annemaya said...

moi j'adore les sorties scolaires
l'avantage c'est que j'en fait depuis 14 ans ;)
et comme ça allait me manquer j'ai remis le couvert :)
mais je ne suis peut-être pas partiale,ça m'aide a rester dans le coup même si je suis a la maison

LiliLaJeuneBergere said...

tirui: super idée, sauf que ça signifie que mes enfants doivent rester dans ma classe quel que soit le niveau, ils risquent soit de s'ennuyer soit de couler.....mais comme çà au moins ma mégalomanie de maman super puissante et qui a l'oeil dans chaque recoin de la vie de ses enfants peut s'épanouir tranquillement..... proposition à étudier donc

Annemaya: oui je songe à faire un 3è enfant pour pouvoir devenir maman au foyer et assister aux sorties des 2 aînés..... il suffit de peu pour repeupler la France ;-)