Friday, December 16, 2005

Un week-end sur deux (fin)

Un week-end sur deux, donc, je ne fais pas grand chose de productif.

Ah!!! tous ces papiers qui auraient pu être enfin et définitivement triés, toutes ces centaines de photos qui auraient pu être collées, ces pots de fleurs qui auraient pu être dépotés, ces vêtements qui auraient pu être triés, ces petits repas mitonnés avec amour, les courses faites pour 15 jours.......

Que de regrets, certains dimanches soirs!!!

Mais que de films vus aussi!!! Que de discussions avec les copines!!! Que de soirées en amoureux, même si je ne l'étais pas tout à fait, amoureuse!!

Que de temps rattrapé!!

Que de temps pour souffler!!

Je l'avoue.... malgré les inquiétudes que j'éprouve, ce très court week-end est devenu essentiel, une petite bouffée d'oxygène pour respirer un grand coup.....

J'avoue aussi que je suis trop sortie, que je l'ai regretté parfois, en retrouvant le dimanche soir la montagne de choses qui n'avaient pas été faites et qui allaient me ronger les 15 jours à venir.....
J'ai aussi souvent regretté de n'avoir pas assez pris le temps d'être seule..... peut-être par peur de l'être, au début.

J'aimerais me débarasser une bonne fois pour toute de la montagne, pour avoir enfin l'esprit libéré - je note pour le prochain week-end sans enfants, c'est-à-dire pour demain.

J'aimerais aussi passer tout un week-end seule avec moi-même, dans la solitude la plus totale, avec une pile de bons bouquins, sans rien d'autre à faire que lire lire lire et boire du thé aussi -je note pour le week-end suivant.

Je réalise l'énorme besoin que j'ai de me couper de l'extérieur, de retrouver mon intérieur. D'être seule, peut-être parce que cela fait de très nombreuses années que je ne l'ai pas été, et que ça fait du bien, des fois. Les quelques heures de réelle solitude que je connais depuis que mes enfants vont chez leur père me le font sentir.

Même si un jour je me remets avec quelqu'un, que j'ai des enfants, je revendiquerai ces heures-là, ces heures pour soi. Ces heures qui nous permettent de revenir vers les autres, régénéré, plein de nous-même, prêts à recevoir ceux qu'on aime.

7 comments:

elvi4 said...

lire ? alors, tu ne seras pas seule. Peut-être même ta maison ne sera pas assez grande pour accueillir tant de monde !

Anitta said...

Tout à fait d'accord avec toi : la solitude, même si elle peut être mal vécue (très mal, parfois...)quand elle n'est pas voulue, est un luxe que doivent s'accorder tous les couples ;)

alizarine said...

Comme tu as raison !!!
C'est teeeeellement plus essentiel que d'être "à jour" des petites obligations !
(et ta dernière phrase est très jolie et pertinente !)

LiliLaJeuneBergere said...

elvi, bienvenue :-)
tu as raison, d'ailleurs je vis avec sherlok holmes depuis quelques semaines!!!! ;-)

Anitta, à une époque j'ai souffert de la solitude, maintenant, je trouve qu'on devrait tous y avoir droit!!

Alizarine, oui c'est ce que je me dis chaque fois pour me donner bonne conscience (et merci)

tirui said...

ah ça y est, j'ai profité du début des vacances pour commencer le tri de papiers. Pas sûr d'arriver au bout mais ce qui est bien dans l'educ nat c'est que les vacances y en a d'autres. ;-)

LiliLaJeuneBergere said...

pourquoi penses-tu que j'ai voulu faire instit! ;-)

ayé j'ai tout trié..... pour cette fois!!!

La JD said...

moi aussi je l'aime ma solitude, elle m'a appris à mieux me connaitre et être prête pour la partager.