Sunday, May 31, 2009

Effroyable journée

Bon, il faut savoir qu'en ce moment, chaque jour est difficile à traverser, entre ma grossesse toujours difficile à vivre moralement et l'enquête sociale de mercredi, très déterminante pour la suite.
L'engorgement notoire de l'emploi du temps au mois de juin n'arrange pas les choses, nous avons un timing encore plus serré que d'habitude. Autant dire que je suis à fleur de peau (je vois Mister K ricaner d'ici)

Aujourd'hui donc:
- déménager des meubles de chez ma grand-mère, partie en maison de retraite en attendant de partir tout court...
- assister, entre 14h et 16h, aux passages de galops 1 et 2 de Princesse (examens d'équitation, elle n'avait jamais passé le galop 1 et a donc dû passer les deux aujourd'hui)
- me rendre chez ma sage-femme à 50km (et donc 50 minutes) de chez moi à 17h

Les problèmes que nous avons rencontrés sont les suivants:

- L'état de l'appartement de ma grand-mère était très décourageant; c'est dingue tout ce qui y a été accumulé en un peu plus de 20 ans, ça va être long d'en venir à bout. C'est une étape difficile pour ma mère et ses sœurs (les frangins ne se sentent pas concernés), leurs souvenirs, une grosse partie de leur vie... Mais malheureusement, nous ne pourrons pas tout récupérer.

- Mon beau-frère m'a démolie en quelques minutes au sujet du magnifique appartement qui deviendra peut-être notre nid en juillet (réponse mardi). Je me suis retenue pour ne pas fondre en larmes, surtout que des copines venues aider en ont rajouté (à fleur de peau, je l'avais bien dit!)

- A 16h, les épreuves d'équitation n'étaient pas finies! J'ai donc dû abandonner la tribu sur place et filer à mon rendez-vous...

- Le plan de Viamichelin n'était pas très clair et je me suis un peu égarée, ça m'a stressée et démoralisée, j'étais prête à faire demi-tour alors que j'étais proche du but. Et puis je pensais à Mister K et aux enfants que j'avais laissés alors que de gros nuages noirs menaçaient.

Finalement:
- Nous avons eu le droit d'emporter 2 belles gravures, des livres d'art et des boîtes de puzzles de 1000 à 3000 pièces que Mister K avait repéré chez ma grand-mère. Je penserai à elle en assemblant les pièces...
- Je me suis imprégnée, une dernière fois je crois, de ce qui fut le domaine de ma grand-mère durant plus de 2 décennies. J'ignore si j'y reviendrai. C'est aussi une partie de mes souvenirs qui se sont envolés aujourd'hui.
- Je me suis affirmée et réaffirmée dans le dedans de moi-même que je serais très heureuse d'habiter le joli appartement avec Mister K et tant pis si ça ne sied pas à certains (apprendre à se blinder davantage...)
- Princesse a eu ses deux galops.
- Les enfants ont dû aller à pied à la gare la plus proche, prendre le train pour une station puis marcher jusqu'à la maison et l'ont fait sans râler. (Mister K les avait amadoués à coup
de tours de poney pour les garçons - Princesse avait déjà eu son compte- et de glaces)
- Il n'a même pas plu
- J'ai entendu battre le coeur de Bébé Oups (me voilà rassurée pour quelques heures) et j'ai pu discuter avec ma sage-femme qui tente de me rassurer comme elle peut.

On ne pensait pas arriver indemne au bout de cette journée...Bin finalement, si :-)

8 comments:

Bismarck said...

Comment ça, une sage-femme à 50 km de chez toi? Il n'y a pas plus près, pas de suivi à l'hôpital? Il faut aller chercher si loin du réconfort?
mais aussi:
Bravo à ta Princesse!
Et pour ta grand-mère: je regrette aujourd'hui de ne pas avoir voulu prendre davantage quand nous avons vidé la maison de la mienne(dans les mêmes circonstances que vous).

Sosso said...

Juin est toujours un supplice pour les emploi du temps des mamans, mais apparemment t'a décroché le pompon!

Bravo à ta miss pour les galops, à Mister K pour la gestion sous la pluie et à toi pour tout le reste. Et on croise les doigts pour mercredi ;-)

dany said...

Toutfini toujours par s'arranger, et comme c'est la joie de voir tous les petits soucis se résoudre et les solutions trouver leur place comme les pièces d'un puzzle. Pour les choix du nid d'amour, marcher droit devant soi et laisser les commentaires des autres partir avec le vent. C'est votre vie qui est en construction...Mais qu'est-ce qu'il a cet appart qui fait jaser????

stephanie said...

bon courage, fais attention à toi, il faut se ménager.

Co de contes said...

bravo pour cette journée marathon..menée à bien..
mais ..attention à toi..ménages toi...
bizzz

Mandrillus Sphinkx said...

Mais il est très bien cet appart'! perso j'ai eu le coup de foudre, on y sera sans doute très très bien, y a plein de place !
et avec 3 mini tornades jouant aux féroces et (surtout) infatiguables carnotaures, ça va être génial
:)

mais réponse aujourd'hui (c'est cependant acquis à 90%) : croisez les doigts pour nous !!!

après, que des gens éprouvent le besoin de critiquer (sans savoir, personne ne l'a vu bien sûr), c'est fréquent.
Au passage, personne ne vient jamais me casser les pieds moi.
Dommage. J'aime bien envoyer bouler les boulets :p
Hummm... c'est d'ailleurs peut-etre pour ça qu'ils y (re)viennent pas
:/

Eddye said...

Ma sage femme aussi était à plus de 40 km...
Alors, cet appart ? La réponse, la réponse ! :-))
Et pis le photos, hein :-)
Bizz à la grande famille :-)

LiliLajeunebergere said...

Bismarck, j'expliquerai le pourquoi du comment dans un prochain billet.
En ce qui concerne ma grand-mère, elle m'avait donné beaucoup de choses de son vivant, je ne ressens pas le besoin de prendre davantage (mais je regretterai aussi, peut-être...)

Sosso, s'ajoutent à ça des rendez-vous médicaux et les spectacles de l'école où j'officie jusqu'à la fin de l'année :-S

Dany, l'appart donne sur une grande avenue donc forcément bruyant dans l'esprit des gens, et puis nous allons payer plus en loyer que ce que mon beau-frère rembourse en emprunt, tant mieux pour lui en passant

stephanie, merci

Co de contes, j'essaie, mais c'est difficile...

Mister K, plus besoin de croiser les doigts :-)

Eddye, et comment que je vais prendre des photos des cheminées (comment on va se la péter!)