Sunday, April 23, 2006

Je n'aime pas la rentrée

et c'est rudement embêtant lorsqu'on est prof! Va falloir que je m'habitue, y'en a des tas qui m'attendent.....

J'ai toujours angoissé les veilles de rentrée. Ca n'a pas changé avec mon nouveau statut, de l'autre côté de la barrière.

Songer avec nostalgie à tout ce qu'on a fait et qui est passé. Avoir des regrets pour tout ce qu'on n'a pas pu faire, par paresse ou manque de temps (le second étant le plus souvent dû au premier).
Songer à tout ce qui reste à faire..... Hier le devoir de maths, aujourd'hui la programmation pour la dernière période....
Songer à tout ce qui nous attend, alors qu'on était bien tranquille, en vacances....
Et l'angoisse qui monte, monte, à mesure que passe la journée....

Je n'angoisse pas que les veilles de rentrée, mais aussi les veilles de lundi. Adolescente, j'avais des crises de panique le dimanche soir. Une énorme boule dans le ventre. Aujourd'hui, ce n'est plus aussi pire mais quand même.......

Quand même, j'aime pas la rentrée.......

11 comments:

Frankie said...

plein de pensées pour demain !!!
bizz

FD said...

Allez, sois forte... moi dans ma zone je commence juste mes vacances...hinhinhin ! Mais je sais ce que tu ressents... tu oublies la nuit blanche de chez blanche la veille de rentrée de septembre dans un établissement nouveau...les palpitations...
Voilà, maintenant que j'ai fait ma demande de mut' ton post me fait peur déjà des mois à l'avance... merci ;-(

jemetone2tou.com said...

crois tu que tes eleves savent, au fond d'eux, que le lundi pour la petite bergere c'est un jour particulier?

pasdesanges said...

et bien au moins mon fils n'est pas le seul à ne pas aimer la rentrée !!!!!
courage, fuyons… non, ne fuyons pas, haut les cœurs !!!!!!!

michel said...

j'ai la solution
il suffit de supprimer les vacances et les dimanches pour supprimer tes angoisses
(toutes celles et ceuss qui y avaient pensé n'ont pas osé te le dire mais je suis pas le seul à y avoir pensé)
ou alors tu prends ta retraite....

avanaé ,ex maman solo said...

Ah...Bon courage.C'est sûrement pas le moment, la période, mais c'est bien de se dire qu'on peut ne pas faire le même métier toute la vie...J'ai été instit 20 ans ou presque , et , stop la grosse machine . Même (et surtout aussi !) si j'aime les gamins, ça suffisait, et finalement, stop , ça se peut.Et , ça fait du bien.Bon courage ;))
Dès la matinée entamée , ça ira je suppose, c'est ça ? ;))

Moukmouk said...

Ce que je peux te comprendre, à chaque fois que j'ai à faire une intervention publique, que je présente un truc, c'est la mort. Me casser un bras plutot qu'aller à ce micro, mais déjà au troisième mot, je suis au paradis et on doit me l'arracher pour que je me taise.

Otir said...

Le lundi, certes, est un jour pénible (se dit même en russe "tiéjolij dienj"), mais jamais autant détesté par mois que le mardi, je ne saurai pas dire pourquoi...

Loreal said...

Je suis sûre que si tu avais des collègues moins vilaines ... allez va, courage...

mamansursaplanete said...

Comment ça s'est passé ?

LiliLaJeuneBergere said...

Frankie, merci

fd, désolée :-(

jemetone, pour mes élèves, dimanche et lundi, c'est pareil!

pasdesanges, et ça ne s'arrange pas avec l'âge en plus!

michel, tes solutions sont cohérentes mais je vais en chercher une autre plutôt ;-)

avanaé, oui, dès que mon premier élève pénètre dans la classe en fait ;-) (et je sais que ce que tu dis est juste.... mais j'ai encore le temps ;-))

moukmouk, c'est la même chose effectivement! le stress de l'acteur dans les coulisses doit y ressembler aussi....

otir, une matière ou un prof que tu détestais peut-être?

loréal, je pense que je stresserais quand même!

mamansursaplanète: plutôt très bien!! je me suis d'ailleurs auto-moquée en repensant à ce que j'avais écrit ici la veille ;-)