Sunday, December 31, 2006

Ici, maintenant, toujours...

Je marchais dans la rue, les enfants derrière moi jouaient avec le ballon. Nous allions rejoindre les autres membres de ma famille dans notre crêperie fétiche. Ma famille, notre crêperie fétiche… Ici et maintenant… Soudain, j’ai songé « je suis heureuse ». C’est abominable, mais je le suis – pas tellement en ce moment, mais globalement.
J’ai depuis longtemps cette certitude ; même lorsque je me suis retrouvée sans maison, sans boulot, sans argent, que je suis retournée chez mes parents avec mes deux petits bouts sous les bras, je ne cessais de me dire que ça pouvait être pire. Au moins, j’avais un toit sur la tête et mes petiots mangeaient à leur faim.
J’en ai déjà parlé, mes enfants et moi sommes les seuls membres de la famille non malades. J’ai le sentiment d’être une incroyable veinarde, et je réalise à quel point la santé est l’un des points essentiels dans la vie.
Je n’ai pas retrouvé la fameuse photo où nous sommes tous les 4, le jour de mes fiançailles. Mais je l’ai dans la tête, et d’autres semblables dans l’album photo… 4 jeunes gens souriants qui se lançaient dans leur vie d’adulte. 8 ans ½ plus tard, le bilan est désastreux. Une assassinée, un assassin, un marginal, et une gamine en plein cauchemar. Et sinon, les enfants et moi.
Je suis une rescapée… La seule qui tienne debout. C’est ce que je me dis depuis l’annonce de la « chose horrible » comme l’appelle Nana.

Je suis heureuse, parce que je n’ai pas de raison d’être malheureuse. Pas après tout ce que je viens d’évoquer.

Je n’ai jamais trop aimé les vœux que l’on s’adresse à la nouvelle année, parce que je ne les ai jamais bien compris. On se souhaite bonheur et chance juste pour l’année à venir, et en laissant penser que ça tient au hasard, qu'on verra bien ce que la nouvelle année nous réserve.
Ce que je vous souhaite, maintenant et toujours, c’est une jolie vie. Certes, le hasard a son mot à dire, mais n’oubliez pas que le reste, l'énorme reste, ce sont vos choix. Le gobelet est souvent bien plus plein qu’on ne l’imagine, et le bonheur derrière les portes qu’on n’ose pas ouvrir.

17 comments:

avanaé said...

Une jolie vie ! Oui !!! Et encore plus jolie , je me permets d'ajouter ... ;-) Parce que c'est comme ça , "je suis comme je suis"
Plein de bises...
Heureuse de lire ce billet . :-)

FD said...

Merci et à toi aussi, la suite d'une jolie vie heureuse ! Des bises

bricol-girl said...

Difficile de faire plus moche alors bonne année à toi et aux enfants.

marie-aude said...

Une bise de 1°janvier, et des souhaits de douceur.

luna pat said...

alors une jolie vie pour toi et tes petits pour 2007 et les suivantes :-)

celak said...

il n'y a aucun mal à ce que tu soit heureuse bien au contraire tu a eu ta part de galère tu as maintenant une vie stable et équilibré vous êtes tous les trois ensemble tu as une famille sur laquelle tu peux t'appuyer et vous pouvez gouter aux petits bonheurs de la vie.

pas de quoi ce sentir coupable.


quand aux voeux et bien je te souhaite de rester en bonne santé avec tes enfants tous les trois bien au chaud dans la douceur du foyer que tu as créer et cela pour cette année et toute les autres qui suivront...

choupette said...

Je te souhaite une tres jolie vie pour 2007 ainsi qu'as tes enfants . Bisous

Tanette said...

Une jolie vie pour toi aussi et les enfants. Bises à vous 3.

franz said...

Je te souhais d'avoir toujours la meme force qu'aujourd'hui... Bonne Année à toi ainsi qu'aux petits... Bisous

Soeur Anne said...

Alors bonne marche vers une bonne vie...après tant de douleurs, le soleil va peut-être se mettre à briller..
Bisous

Sarah said...

Des jours que je te lis sans laisser de message (de réconfort). Les mots qui manquent face à tes maux. Etre heureux malgré tout. Je te le souhaite sincèrement.

isabelle said...

Tout est si vrai. Malgré ce qui peut nous arriver dans la vie, si la santé est là, que nous avons un toit, un travail et de quoi manger , c'est l'essentiel.
le reste n'est qu'un "plus".
Et je comprends ton incompréhension par rapport aux voeux que l'on se souhaite. C'est à nous qu'il appartient de faire de notre vie ce que l'on en souhaite.
Plein de courage pour cette nouvelle année.

Frankie said...

Bises à tous les trois

LiliLaJeuneBergere said...

merci à tous, à très bientôt sur vos blogs (où je vais tâcher de laisser davantage de commentaires) ou ailleurs!

FD said...

Spéciale dédicace : ma recette est en ligne chez moi, tout spé pour toi comme promis il y a 6 mois :-).

LiliLaJeuneBergere said...

merci :-D

ambre said...

çà c'est un beau texte
rien à commenter
juste vous dire que je l'ai lu de la 1ere à la dernière ligne comme on suce un bonbon