Wednesday, May 17, 2006

Bête et méchant

C'est le dernier acte de "lajeunebergere chez les fous". Désormais, il ne se passera rien de pire! Promis, la prochaine fois que je parle boulot, ce sera juste pour évoquer les enfants!

Hier après-midi, les élèves ont mis la touche finale à leurs mini-théâtres de marionnettes. Ensuite, émerveillés par leur production, ils ne se sont pas contentés de papillonner autour. Ils les ont pris et se sont massivement regroupés dans le coin marionnettes pour se jouer et se rejouer la pièce.

J'ai trouvé ça génial. J'étais vraiment contente. Mais ça ne m'a pas fait oublié ce que j'avais découvert un peu plus tôt dans la journée: mon ancienne astem, celle qui a fait semblant d'officier dans ma classe jusque fin avril, a jeté une grosse partie des productions d'art plastique. Plusieurs mois fichus en l'air. Gratuitement. Ultime forfait, irréparable.

J'ai eu le sentiment, pendant quelques semaines, d'avoir fait le tour de la question des relations de travail. J'avais pris beaucoup de détachement, et je m'amusais à voir les comédies montées par mes collègues, directrice, instit et atsem.

Mais là, là..... Depuis une semaine, j'ai le sentiment d'être dans une autre dimension.
Tout s'emballe.

Je suis obligée de me remettre en cause..... Je sais qu'il y a un virage que j'ai mal négocié, mais difficile de se faire entendre auprès d'une atsem qui ne veut rien fiche lorsqu'on débute et qu'on est timide. J'avoue que j'étais presque soulagée d'être seule dans ma classe.... Comment ne pas faire le rapprochement avec ce qui se passe actuellement avec ma nouvelle atsem, qui ce matin a refusé de bosser pour moi. Je crois que je ne laisse pas les atsem prendre leur place dans la classe...... Pas plus que je ne laisse(rais) un mec prendre sa place dans ma vie... Tout se recoupe.... C'est une question de personnalité.

C'est juste un constat, je ne sais pour le moment si je dois le trouver amer ou non.

En attendant, je n'ai plus qu'à assumer ce que j'ai provoqué. Tant pis si c'est dur. Au delà du simple fait d'être contrainte d'effectuer toutes les tâches matérielles (ah! découper 2 fois 29 paires de pattes de lapin!) en plus des obligations pédagogiques et de la gestion quotidienne de la classe, collation et habillage compris, ce que je trouve triste, c'est de ne pouvoir partager mes satisfactions avec d'autres adultes. Voir les enfants s'éclater n'est pas suffisant....

L'avantage de tout ça, c'est que je peux faire ce que je veux quand je veux, je n'ai aucun impératif, ce qui convient parfaitement à mon côté bohème. J'ai fait de ma classe, contre vents et marées, un endroit où il se passe des choses intenses, drôles, fortes.

Ce qui est vraiment dommage, c'est que ça ne nous rendra pas les travaux de peinture......

10 comments:

DAVID said...

Toutes les ATSEM ne sont pas comme ça... ;-)

Une instit et une ATSEM, c'est un peu un couple... ça marche ou pas... ils sont amis... ou ennemis... fusionnels ou rationnels... Ils arrivent à faire des projets ensemble ou pas...

Tu finiras bien par faire une série de rencontres heureuses....

Bonne nuit : je vais me coucher !

Hélène la marmotte said...

Je suis toujours désolée de voir que tu rencontres tant de difficultés relationnelles dans ton école... Vas-tu avoir une mutation l'année prochaine ? je l'espère pour toi !
Dans l'école maternelle de mon fils, les travaux artistiques sont donnés aux enfants très très régulièrement tout au long de l'année : je pense que cela leur évite les problèmes de stockage... et au moins pas de risque de basse vengeance de la part d'une atsem mal intentionnée...
Pour avoir connu des difficultés il y a quelques années avec ma principale - puisque je travaille en collège - je sais que même si on essaie de faire la part des choses et de relativiser, c'est très difficile à vivre ! (et moi, ça ne m'ennuie pas que tu en parles)

(et au fait, merci pour le lien, je viens juste de le voir !)

FD said...

Même si ça ne console apparemment pas, l'essentiel ce sont tout de même les enfants. C'est vrai que là, actuellement la mayo a tourné, pas la peine d'essayer de la récupérer, faut en refaire une autre toute neuve. C'est ce que je te souhaite sincèrement, aussi bien dans ta vie professionnelle que dans ta vie perso.
ça existe des relations de travail enrichissantes et fructueuses, comme ça existe une relation de couple comme on en rêve petite fille..

jemetone2tou.com said...

La petite histoire de la fontaine qui rend fou (peu connu et pourtant bien traditionnel) et le dilemme c'est que tout le monde en a bu donc meme en sachant la verite tu es surement la derniere a le savoir et pour t'integrer dans cette societe ou tu vis X solutions: boire de cette eau mais devenir fou volontairement c'est suicidaire meme du coup si tu t'en rendras plus compte, ou faire semblant d'etre fou les 35 heures de la semaine mais c'est herculeen , ou chercher les autres qui n'ont pas encore bu de cette eau ou... Il y a des proverbes "ne pas dire fontaine..." qui ne veulent pas toujours exprimer ce qu'ils semblent dire ou c'est l'inverse.

tirui said...

tu peux partager tes satisfactions avec nous, on est des adultes (les 3/4 du temps)
maintenant tu sais insérer des photos, bientôt tu filmeras et nous montreras la piece de marionnettes de tes élèves, j'espère.
:-)

Bellzouzou said...

Tiens bon, plus que 6 semaines!!!!

eddie said...

Bonjour
Courage !
Toutes les atsem ne sont pas comme ça, effectivement ! L'année est bientôt finie, tout le monde attend les vacances.
C'est vrai que "lacher la main" n'est pas évident. Quand on n'a pas l'habitude, c'est dur de déléguer ! J'en sais quelque chose.
Mais une fois qu'on a appris à lacher un petit peu, à faire confiance, ça va mieux, et on arrive à souffler !
Et puis aussi, ca ne fait pas longtemps que je viens ici, mais je trouve que ce n'est pas gênant de lire les joies ou difficultés rencontrées à l'école ! Et de toute façon, d'écrire permet aussi de se soulager et de relacher un peu la pression.
Encore une fois courage
Amicalement,
Eddie

avanaé said...

David n'a pas tort ;) J'ai toujours eu du bol avec les atsem. (Sauf une fois je l'admets !)heureusement , parce qu'avec les instits dans l'ensemble , ça ne l'a jamais fait...:-D
Comment on peut jeter des productions de momes ? J'hallucine...
Tu dois être crevée , toi.
Repose toi bien , c'est le week-end, youpi ;)
Des bises de réconfort !

alizarine said...

C'est courageux de se remettre en question ;) ...
Tes efforts + les statistiques + un peu de chance = la prochaine atsem sera la bonne , c'est sûr !:)
(tellement désolée pour les bouts de choux qui n'ont plus leurs dessins ...)

LiliLaJeuneBergere said...

David, je sais pour les atsem ;-)
ta réflexion est très juste et il est certain que je dois changer d'attitude... et faire confiance!

hélène, j'ai pour le moment un poste qui me fait changer d'école chaque année ;-)
j'ai donné pas mal de travaux au fur et à mesure, heureusement, mais j'en avais conservé une partie pour faire des albums (l'arbre à travers les saisons, des trucs du genre)

fd, si ça console bien sûr ;-) ça reste l'essentiel, mais ça ne m'empêche pas d'en avoir "gros sur la patate" parfois.

jemetone, je ne connaissais pas cette histoire... Pour ma part je préfère ne pas boire l'eau de la fontaine...

tirui, dans 10 ans peut-être!! par contre je vous mets des photos des merveilles dès que possible (dès que j'y pense quoi)

bellzouzou, ça va passer très vite!

eddie, j'ai réalisé que mon atsem était vraiment très frustrée par la situation! Il faut qu'on fasse front ensemble contre l'autre instit, qui est vraiment très culottée....

avanaé, oui, crevée! j'aurais bien mérité mes vacances ;-)

alizarine, quand les choses se reproduisent à l'identique avec des personnes différentes, c'est quand même qu'on a une petite part de responsabilité ;-)