Wednesday, May 10, 2006

Mésaventure

Un truc terrible m'est arrivé aujourd'hui. Ma carte bleue a été avalée toute crue par un distributeur automatique! Tout allait bien pourtant, puis le message "autorisation refusée" s'est affichée, suivi d'un "retirez votre carte", mais je n'ai pas pu la récupérer puisqu'elle n'est pas réapparue, du coup un dernier message a surgi "t'as pas été assez rapide, on te la garde!!". Bon, pas tout a fait ça, mais dans le genre.

La panique!!!! Plus de carte bleue, le drame!!! Comment vais-je survivre? Autant me demander de me priver de portable. Je n'envisage plus ma vie sans portable ni CB, parce que malgré tout ce qu'on peut en dire de mal, et y'a de quoi, c'est bien pratique et ça simplifie la vie -en principe. En cas de problème, je peux joindre quelqu'un (et j'ai déjà vécu des situations sans portable assez désagréables), et avec ma CB, je peux faire face à tous les imprévus.

En même temps, ça ne justifiait pas la véritable panique qui m'a prise. C'est après que j'ai compris..... Cela me ramenait quelques années en arrière. Tous ceux qui ont vécu l'angoisse de la réponse du distributeur automatique savent de quoi je parle.

J'avais un toutmini de quelques semaines collé dans mon écharpe porte-bébé et une pucette de 3 ans 1/2 accrochée à mes basques. Mon futurex et moi avions encore un compte commun - j'étais en train d'effectuer les démarches pour changer ça - et mon futurex avait la seule CB du compte. Je ne pouvais qu'effectuer des retraits. J'arrive au supermarché, je mets ma carte dans le distributeur.... Je n'ai pas pu retirer d'argent. Mon futurex avait pillé le compte en (attention je vais être grossière) se bourrant la tronche avec sa poufiasse pour laquelle JE l'avais quitté- et ceux avec qui je discute au delà de ce blog savent qui c'est, et donc quelle humiliation supplémentaire cela représentait pour moi. J'étais là, devant ce distributeur, je savais le frigo vide à la maison, autant que mon porte-monnaie, je les voyais, les deux autres, en train de se payer des voyages en normandie (véridique) et de vider les bars, et je me suis demandée comment j'allais nourrir ma puce? Je suis allée à ma voiture, j'ai vérifié qu'il me restait juste assez d'essence pour aller jusque chez mes parents. En ravalant ma fierté et les larmes qui allaient avec. En me disant que ça aurait pu être pire, que j'aurais pu ne même pas avoir d'essence. Quelle aurait été la solution alors?

Ensuite, je me suis mise à travailler. Je gagnais trop peu nous faire vivre correctement. Je faisais des calculs pas possible pour tenter de tenir le coup. Je me souviens de la fois où une collègue avait retrouvé un paquet de biscuits individuel dans son sac et me l'avait donné pour ma fille, juste comme ça....Ca m'a sauvée, elle n'aurait rien eu pour son goûter à l'école à la fin de la semaine, sinon, et je m'en torturais l'esprit..... Mais malgré cela, je ne m'en sortais pas. J'entends parfois critiquer les personnes qui "finissent mal", parce qu'elles l'ont bien cherché, au fond. Je peux dire que tout ça ne tient qu'à un fil. J'aurais pu finir dans le caniveau avec mes gamins sous le bras - je n'aurais pas pu maintenir la situation en l'état plus de quelques semaines encore - si je n'avais pas eu mes parents dans la région.

Un soir, désespérée de retrouver comme tous les soirs mon toutmini les paupières rouges d'avoir pleuré toute la journée chez la nourrice, épuisée de cohabiter depuis un mois avec mon ex revenu dans notre appartement, ne voyant plus d'autre solution, je suis retournée chez mes parents.

Je n'avais plus que les allocations familiales pour mes 2 enfants (l'allocation pour parent isolé n'est arrivé que bien plus tard, il manquait toujours des papiers) mais les charges de l'appartement occupé par mon ex me tombait toujours dessus.
Une fin d'après-midi, j'ai voulu acheter une crème pour les fesses de mon bébé, toutes irritées. Impossible de retirer. Une nouvelle fois, ravaler ses larmes et sa fierté et demander de l'argent à ses parents.

3 ans après, j'ai toujours la crainte du distributeur. J'ai la chance d'avoir de l'argent sur mon compte, mais l'angoisse est toujours là et a ressurgi tout à l'heure de manière très brutale. Me renvoyant dans ce passé très proche où je n'avais pas la possibilité de faire ce que toute mère doit faire, par instinct, par devoir, par amour : nourir et soigner ses enfants. Pas parce qu'il y a une famine dans mon pays mais parce que pour avoir accès à l'essentiel il faut avoir le superflu imposé par une société un peu folle.

La situation n'est aujourd'hui pas si dramatique. Juste désagréable. Mais passagère. Je vais juste faire des économies forcées en attendant qu'on me rende ma CB!!

17 comments:

Frankie said...

J'peux t'envoyer un mandat, si ça peut te dépanner ;-)

LiliLaJeuneBergere said...

merci mais ça ne sera pas utile; j'ai juste été victime d'un bug (les machines ne sont pas fiables il paraît), je peux toujours retirer de l'argent au gichet en attendant ;-)

Loreal said...

Je n'oublierai jamais mes 6 mois de RMI, le pain beurré au dîner pour que les enfants aient de la viande dans leur assiette, et cette honte, qui ne me lâchait pas d'une semelle.

la JD said...

Comme toi, juste aprés la rupture, j'ai connu la misere. J'ai du faire appel au secours populaire pour nourrir mes enfants....
Encore aujourd'hui, je connais la hantise du distributeur qui dit non....
Et oui, il y a des choses qui ne s'oublient pas et un bug informatique peut les faire ressurgir trés vite.

tirui said...

tu as essayé de donner quelques coups de pieds dedans ? ça marche avec les distributeurs de confiserie (parfois).
(je n'ai pas de portable, heureusement que j'ai jamais eu non plus de machine qui m'avale ma CB, dis donc)
ps : le reste de l'histoire est trop triste pour que je le commente.

Bellzouzou said...

des bises tout plein

orange_drenka said...

comme tirui
si ce n'est que tu es une héroïne des temps modernes

je te bizoute :)

luna pat said...

la carte avalée c'est toujours flippant je trouve...
si des bises peuvent te requinquer en attendant la nouvelle CB, je t'en envoie un paquet d'avance ! :-)

mamansursaplanete said...

Des bises pleines de tendresse.

Valérie said...

Prendre l'air décontracté en attendant que l'autorisation de la banque s'inscrive sur le petit boitier et sentir monter à l'intérieur une sorte de malaise. Voir s'inscrire la transaction autorisée, et imaginer son compte se vider de ses derniers centimes ! Souffler jusqu'à la prochaine insertion de la carte dans un autre boitier pffffffffffffff

FD said...

Je me suis demandé si j'allais mettre un commentaire... ton souvenir de vaches maigres m'a aussi rappelé épisode identique à gratter les fonds de tiroirs (vides..) pour une brique de lait.... Mais on survit à tout ça. Fièrement. J'imagine le choc à l'avalage de CB... Mésaventure dans un magasin de vêtements (la chaine où on trouve des trucs pas chers pour enfants...) "il y a un problème avec votre carte.. vous n'auriez pas un autre moyen de paiement?" un jour de soldes, plein de monde derrière.. la méga honte...conseils de la caissière à sa voisine "ça passe pas, tu veux faire un essaie toi ? la banque me déconnecte dès qu'elle fait la reconnaissance de la carte". Regard suspicieux de la caissière quand je lui ai fait un chèque... retour à la voiture hagarde et tremblante... précipitée sur 1er distributeur pour voir si.. et ça marchait. Donc, idem, bug du magasin qui du coup m'a fait passer un très sale moment !
Brrr...

sborja1 said...

Ton histoire me touche à un point que tu ne peux t'imaginer. Je n'ai jamais vécu cela, heureusement, mais ma nourrce, si, son mec l'avait plaquée avec les deux filles en vidant le compte. Mais qu'est-ce qu'ils ont dans le crâne, certains types?

Anonymous said...

On est nombreux, hein... Moi aussi en te lisant Jeune Bergère je me suis rappelée des années où j´allais faire le plein en priant pour que la transaction soit acceptée. Dans le cas contraire, prendre l´air détaché style, oh non, ma carte dé-conne !!, et s´enfuir la honte au ventre.

(je volais pas les stations services, hein, c´est qu´on met la carte *avant* de se servir)

Et j´étais bien chanceuse d´avoir une voiture, mais à l´époque je m´en rendais pas compte.

sophie said...

Je ne voudrais pas être grossière mais quand tu parles de ton ex je me dis qu'il y a des coup de pieds au c.. qui se sont perdus.

sborja1 said...

Je suis d'accord avec Sophie!

LiliLaJeuneBergere said...

Merci à tous et toutes pour vos petits mots!!

la bonne nouvelle, c'est que j'ai reçu ma nouvelle CB aujourd'hui

la mauvaise, c'est qu'elle ne fonctionne pas, huhu!!

Payday Loans said...

Hey nice blog. Although it�s not what I was looking for. I am looking for info on Payday Loans or a Cash Advance so I can buy some Hoodia Diet Pills.. I found your blog very interesting