Friday, September 12, 2008

Les hommes et moi - 1

J'avais promis à Valérie d'en faire une note (y'a un bout de temps, je sais) alors voilà :-)

Au sujet de ma récente rupture, j'avais plaisanté en parlant de mon grand âge...
Bien sûr, ce n'est pas la cause de l'échec de cette histoire...
Oserai-je avouer que ce sont les enfants? Bin oui, voilà, c'est dit...

Et les enfants, je les ai et ça risque de durer un bout de temps. C'est une donnée inéchangeable.
C'est là que j'ai réalisé un truc: étant donné mon mode de vie, étant donné ce qui est arrivé à mes enfants, qui fait qu'ils ont plus besoin de ma présence que d'autres enfants (et ça empire mois après mois), je ne risque pas de trouver chaussure à mon pieds avant un paquet d'années. Ou alors je vais continuer de cumuler les expériences désastreuses et franchement c'est trop dur de gérer ça en plus du reste.

Du coup, depuis quelques semaines, j'ai décidé de ne plus me formaliser - et d'inciter mon entourage de cesser de se formaliser à mon sujet: je n'aurai personne avant mes 40 ans au moins, et même plus - dans 8 ans Viking n'aura encore que 14 ans, il ne dormira certes plus dans mon lit mais il pourrait quand même se montrer très casse-pieds.

Je vais donc attendre plusieurs années, une bonne dizaine, mais à ce moment-là, au moins, il n'y aura plus l'enjeu des enfants. Et puis les hommes de 40 ans sont nettement plus... comment dire... Matures? Finis? Intelligents? que les moins de 40 ans (oui oui, c'est complètement idiot mais j'essaie de me convaincre et c'est quand même un peu vrai) Et on n'a plus rien à prouver, ni à la famille, ni aux amis.
Bref, que de bonnes raisons d'attendre mes 40 ans et plus. J'ai hâte en fait. J'aurai des années à rattraper et ça sera FO-MI-DABLE!

(A suivre)

6 comments:

La jd said...

Mes enfants n'ont pas comme les tiens une épreuve à surmonter mais elles aussi sont une frein à toute relation parce que nous sommes maman à temps plein et cela laisse peu de temps pour les autres....c'est amusant, moi je dis que lorsque j'aurai 40 ans j'aurai un chien....de mon coté je n'y crois plus ;-)

FD said...

Comme le dit élégamment mon meilleur ami "le marché de la seconde main est très florissant surtout à partir de 35 ans tu trouves tout ce que tu eux".
Je comprends de quoi tu parles, et je me dis que jamais, jamais je n'aurais pu vivre (même avoir une histoire) avec un homme sans enfants, il ne pourrait pas (sauf exception) comprendre mon dévouement envers eux.
Maintenant, doucette, d'experience, mets-toi en couple AVANT l'adolescence des enfants... ados, ils acceptent trèèèèès difficilement un nouvel adulte. Surtout s'ils ont passé des années solo avec le parent. C'est l'âge du "2è oedipe", avec la violence de la construction du soi en plus...
Cela dit effectivement, y a pléthore de papas solos quadra adorables à croquer (tous crus !)
FD, blasée...

LiliLajeunebergere said...

la jd, les miens squattent mes soirées et la salle de séjour tous les soirs, impossible d'avoir un minimum d'espace, je comprends qu'un homme n'ait pas envie de rester - mais je me vois mal demander à mes enfants de se débrouiller avec leurs angoisses.
Mais toi, tu ne peux pas envisager des soirées calins une fois que tes filles sont couchées?

FD, faudrait déjà que je trouve un mec pour me mettre en couple, et plus les mois passent depuis le 5 mars 2007, plus c'est impossible... Les enfants s'enfoncent et ça va être dur de les remonter, alors...
Et puis je ne cherche même pas à être en couple un jour, pour ça il manque définitivement la confiance (j'en ai encore subi les conséquences avec le jeunot), et puis j'entends trop d'histoires de couples et de ruptures tristes, et là j'ai eu mon lot perso pour toute ma vie.
juste un peu de tendresse et de câlins, ça me suffira

tchouckinette said...

Je pense que tu as raison de penser comme tu le fais ... Ne te sens pas obligé de courir après quelqu'un ...

Il y a surement quelqu'un, un homme, un vrai, un bien qui t'attend quelque part (et tant pis s'il n'est pas jeune, riche et glabre) et il viendra quand le jour sera arrivé ...

et il t'acceptera telle que tu es avec tes blessures, tes bagages ...

Bises

Valérie de Haute Savoie said...

Je crois moi aussi que cela te tombe dessus sans que tu l'ais cherché. On ne peut pas décider "tiens maintenant je vais tomber amoureuse" ou bien "c'est pas encore l'heure".
Mais une chose est sûre, tant que tes enfants ne sauront pas (consciemment ou non consciemment)quand ils pourront respirer vis à vis de leur père (donc tant que le jugement sera fait- parce qu'il me semble que pour l'instant rien n'est clair pour la justice et du coup c'est extrêmement angoissant pour eux je suppose) donc tant que cela ne sera pas réglé judiciairement, ils leur sera difficile de se construire sereinement.
Et du coup tu es en première ligne et effectivement tu ne dois pas avoir vraiment d'instant à toi.
Je comprends ton besoin de les aimer envers et contre tous... je souhaite qu'un homme vienne un jour t'aider à les accompagner dans leur reconstruction c'est tout.

LiliLajeunebergere said...

tchoukinette, pas jeune et pas glabre ça passerait, mais pas riche c'est hors de question :-D j'rigole hein...
Et ça fait longtemps que je ne cours après personne, mais j'entends tant de réflexions désobligeantes sur mon célibat :-(

Valérie, tu dis si bien ce qui se passe...
honnêtement, je préfèrerais ne pas tomber amoureuse dans les années qui arrivent, ça serait ingérable (si l'homme de ma vie pouvait patienter encore un peu...)