Friday, September 26, 2008

Ma prof de musique

Elle avait une telle réputation qu'en quittant le CM2, nous la connaissions déjà.
Elle avait les cheveux jaunes pisseux hyper laqués, qui remontait comme un toboggan d'un côté.
Plus de sourcils, remplacés par un trait de crayon noir outrancier.

Rien que ça, déjà, c'était un cauchemar.
Mais le plus terrible, en fait, c'étaient ses cours.
Elle nous faisait écouter des morceaux, nous devions en donner les instruments de musique.
Puis en trouver les thèmes. Nous avions beaucoup de mal à comprendre ce que c'était. Elle finissait par nous les donner. Nous devions les écrire sur notre cahier. Oui, les écrire. Avec des points dans tous les sens, que nous devions relier, et ceci était censé nous aider à retrouver le thème de l'œuvre.

Régulièrement, on avait interro de thème.
On piochait un papier avec le nom d'une œuvre, si on arrivait à sortir le thème, on avait 20. Sinon, on avait "zzzzzzzzzzérrrrrrrrrrrooooooooooooooo". A croire que c'était une jouissance pour elle de nous mettre des "zzzzzzzzzzérrrrrrrrrrrooooooooooooooos".

Vous me direz qu'elle n'était pas méchante, qu'elle n'avait juste rien compris à la pédagogie de base et ne savait pas enseigner la musique.
C'est pas faux.

Là où je lui en veux, 20 ans après, c'est que je ne peux entendre sereinement "le carnaval des animaux" ou "le beau Danube Bleu" sans entendre la voix de mon ancienne prof en surimpression asséner le thèèèèèemeuuuuuuuu (laaaaaaaaaaa lalaaaaaaaaaa lalaaaaaaaa lala lala, la LA la la laaaaaaaaaaa lala, celui ou celle qui retrouve le titre gagnera toute mon estime!) et entendre son "zzzzzzzzzzérrrrrrrrrrrooooooooooooooo" à la fin.

C'est criminel de sa part, d'avoir assassiné autant les œuvres musicales que les jeunes oreilles qui ont vieilli et ne s'en sont pas remis!

5 comments:

FD said...

Oui mais 20 ans après tu te souviens d'elle... alors que les miens qui étaient certainement gentils et compétents ne m'ont laissé aucun, mais alors aucun souvenir... c'est à se demander si j'ai jamais eu des cours de musique, mais j'ai du en avoir puisqu'il me reste une flûte à bec dont je ne vois pas d'autre origine à part ça...

Valérie de Haute Savoie said...

Celle que j'avais était vieille fille tout en étant mariée, un vieux tromblon qui savait dégouter même le plus amoureux de la musique. Je me demande bien ce qui leur avait donné envie d'être prof :)

Bismarck said...

Moi, j'ai un bon souvenir de la prof de musique que nous avions au primaire, nous autres chanceux parisien. Grâce à elle, je sais à peu près déchiffrer une partition. Elle était passionnée.
Mais j'ai bien peur qu'une partie des profs de musique soient (ou aient été) des musiciens frustrés de n'avoir pu trouver une place dans un orchestre, et qui font (faisaient) payer leur propre échec aux élèves.
L'enseignement de la musique est une bonne idée, en soi, seulement, elle est mal mise à exécution.

LiliLajeunebergere said...

FD, y'a quand même des profs qui ne méritent pas qu'on se souvienne d'eux...

Valérie, on a peut-être eu la même!

bismarck, j'en suis arrivée à la même conclusion.

Lullaby said...

Le lac des cygnes non ? lol