Monday, September 29, 2008

Le scandale des cartables trop lourds

En principe, les écoliers français ne devraient avoir dans leur cartable que leur cahier de texte, celui de liaison, une pochette à élastiques, avec une leçon à apprendre (si le prof utilise un classeur pour les leçons, sinon le cahier de leçon), à la limite un manuel pour une lecture ou un exercice.

Nana n'a pas le temps de glisser sa feuille de leçon à apprendre dans la pochette à 16h30, elle ramène donc son classeur entier -ou alors elle l'oublie, c'est selon.
Elle a aussi un ou deux magazines pour tuer le temps à l'étude, un cahier dans lequel elle écrit je ne sais quoi avec les copines, une trousse de Petshops à échanger, sa bouteille d'eau, et avant elle emmenait systématiquement ses deux trousses - celle avec stylos-crayons de papier-colle-gomme-etc et l'autre avec les crayons de couleur et les feutres, on a opté pour la trousse "spéciale étude" (un stylo 4 couleurs pour faire ses devoirs, quelques mini-stylo, quelques feutres), les deux autres trousses restent dans la case.
Elle trouve que sa sacoche est lourde....

Le plus rigolo, c'est Tom-Tom, avec son petit cartable d'élève du CP...
Il me fait penser à une planche de Titeuf, où on voit le petit héros déposer dans son cartable ses céréales du matin, ses chips pour la récré, des BD, son robot... et y'a plus de place pour le livre de maths.
Tom-Tom trimballe en effet sa boîte à goûter, sa bouteille d'eau pour la 1/2h qui précède l'étude, son gobelet en plastique dur que normalement il devrait laisser dans sa classe pour que sa maîtresse le serve en eau en rentrant de récré, quelques magazines, l'Imagier du Fantastique.... J'ai eu du mal hier soir à glisser au milieu de tout ça les quelques minces cahiers qui devraient pourtant y avoir une place de choix.

L'année prochaine, je leur achète une valise.

2 comments:

FD said...

Ce qui est paradoxale, c'est que plus ils grandissent moins ils alourdissent (volontairement) leur sac... à la fin du collège les manuels restent à la maison ("ben quôâââ, chuis à coté de Quentin et Quentin il a toujours ses livres, ça sert à rien que j'les prenne...") et les classeur/cahiers de cours se transforment en "tout en vrac-à-l'arrache dans une pochette ou au mieux un trieur jamais trié...
ça n'est pas juste, c'est lourd pour leur petit dos tous ces jouets dans le cartable !

LiliLajeunebergere said...

c'est sûr, mais il faut bien passer le temps à l'école :-D
Dommage qu'ils ne pensent pas davantage à leur dos...